Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

→ 13,2 km  ~ D+528 m  ~ Un peu difficile (3/6) ~ *** ~ Non compatible VTT-VAE.

L’ESSENTIEL :

Belle randonnée sur les chaumes du Gresson, au départ d’Oberbruck (68) : trail running possible. Inclus :

  • tracés OpenRunner sur base carte IGN TOP 25
  • descriptif détaillé, textes, photos et renseignements

Pour une fois, nous aurons sur ce circuit presque 5 km d’échauffement quasiment à plat, avant d’attaquer la montée, elle-même limitée à 3 km. Il ne restera plus que 5 km de descente, autant dire que cette randonnée est à la portée de toutes celles et tous ceux qui ont un peu l’habitude de marcher.

Et pour une fois attention : il y a sur ce circuit quelques problèmes de signalétique.

Merci aux bénévoles de la section du CLUB VOSGIEN DE MASEVAUX (porte-parole et secrétaire référent : GUY LASBENNES, site Internet http://www.club-vosgien-masevaux.fr/ ), qui s’occupent du balisage et de l’entretien des itinéraires de ce secteur.

► Site de la Fédération du Club Vosgien, qui regroupe 128 associations dans le massif : https://www.club-vosgien.eu/

Les chaumes du Gresson, ici au tout début de la descente et à une altitude d’environ 950 mètres : un paysage vraiment magnifique !

Les chaumes du Gresson, ici au tout début de la descente et à une altitude d’environ 950 mètres : un paysage vraiment magnifique !

DÉPART-ARRIVÉE : petit parking à la sortie d’OBERBRUCK. Accès depuis le giratoire de Burnhaupt par la vallée de la Doller (Masevaux) et la D 466 : après le dernier virage à la sortie d’Oberbruck, juste avant de croiser la piste cyclable, le petit parking est sur la gauche, devant le terrain de foot.

LA CARTE DU CIRCUIT :

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée IGN TOP 25, et LTD RANDO 68 pour le tracé du circuit et quelques précisions.

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée IGN TOP 25, et LTD RANDO 68 pour le tracé du circuit et quelques précisions.

Tracé altimétrique statique OpenRunner (capture d’écran).

Tracé altimétrique statique OpenRunner (capture d’écran).

→ AVEC OPENRUNNER : accès direct au parcours, téléchargeable sur GPS https://www.openrunner.com/r/14808416 → Attention, j’ai créé ce parcours sur Internet, il peut donc présenter des petites différences avec la réalité du terrain, en particulier dans les ‘‘itinéraires modifiés’’.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

La photo ci-dessus : nous partons vers le fond de la vallée sur la piste cyclable VV 23, direction Sewen, en suivant aussi le balisage « triangle bleu » du Club Vosgien.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous ne verrons Dolleren que de loin, par contre les dégâts infligés aux forêts par la sécheresse et les scolytes sont tout proches.  

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous arrivons à l’ancienne gare de Sewen et aussi sur la D 466, que nous suivrons presque jusqu’à la fin du village, côté gauche conseillé ; cette belle fontaine est datée de 1865.    

Ce petit ruisseau qui descend là, le long de la route, c’est la Doller !

Ce petit ruisseau qui descend là, le long de la route, c’est la Doller !

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

La photo : Nous passons devant l’église Notre-Dame, place des Anciens Combattants avec sa grande fontaine octogonale : continuer la D 466, rue du Ballon, et on verra à droite, sur la porte d’un hangar, le balisage « rectangle bleu » qui nous concerne maintenant, directions (pour nous) Baerenbach, Isenbach et Gresson. Il s’agit de l’itinéraire de grande randonnée GR 531, ce qui n’est pas précisé ici.

► 50 m après, en arrivant à une fontaine, quitter la route et prendre à droite le pont : il est mentionné ‘‘Sentier des lacs Chapelle’’, mais il manque ici depuis des années un panneau « rectangle bleu », pour une raison que j’ignore, mais je ne désespère pas d’en voir une fois…

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : 10 m après, prendre le sentier à gauche, et cette fois le balisage existe bien : nous longeons le ruisseau des Lacs et traversons une prairie fleurie, avec le fond de la vallée et la montée vers le Ballon d’Alsace.

► On rejoint un chemin que nous prenons vers la gauche, en forêt : le balisage est correct pour nous, mais il est inexistant dans l’autre sens : bigre !

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : assez vite, nous arrivons au bord du lac de Sewen, qui mérite bien 2 photos. On verra aussi à droite le petit oratoire (chapelle) Mater Dolorosa, et de nombreux bancs.  

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : après un passage un peu rocheux (bien suivre le balisage), on quitte le GR 531 et on prend à droite le sentier balisé « triangle bleu », direction Baerenbach et Isenbach ; ça monte, et on verra à plusieurs reprises le ruisseau aux ours ou Baerenbach.  

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : le sentier présente des portions un peu difficiles, mais parfois il s’élargit et on discerne bien un vieux et solide pavage : nous sommes sur l’ancien et unique chemin d’accès aux fermes Baerenbach et Isenbach. L’ouverture et l’entretien de ces chemins était autrefois un travail collectif et nécessaire, auquel participaient naturellement les fermiers du secteur, et aussi les hommes des villages, dans un bel élan de solidarité.

Nous sortons de la forêt et traversons (en suivant la trace) un pâturage du Baerenbach : sur la droite, voici les bâtiments agricoles.

Nous sortons de la forêt et traversons (en suivant la trace) un pâturage du Baerenbach : sur la droite, voici les bâtiments agricoles.

► Pour une raison que j’ignore, on ne passe plus devant la ferme-auberge : un panneau nous indique de continuer tout droit, après avoir traversé son chemin carrossable d’accès. On ne nous dit pas que c’est un nouvel itinéraire de déviation, mais le panneau indique ‘‘Baerenbach - Isenbach’’ : des randonneurs non-informés vont se faire avoir et tourner en rond…

Nous continuons sur un chemin carrossable (une barrière indique ‘‘Refuge Isenbach’’), puis sur un chemin de terre à droite, et on arrive sur un plateau où les arbres ont été coupés.  

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

La photo Nous retrouvons là l’ancien sentier « triangle bleu », le panneau indique dans l’autre sens que l’itinéraire est modifié et que, pour la ferme-auberge, il faut redescendre. Ce samedi-là, j’ai rencontré 3 familles (avec enfants) et 1 jeune couple qui tournaient en rond sans rien comprendre… Nous sommes déjà à mi-parcours.

► Nous continuons le sentier, et arrivons vite sur un chemin carrossable qui est l’accès à l’Isenbach, et aussi le GR 531 que nous retrouvons, avec son « rectangle bleu ».

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : en 2 minutes, on arrive au refuge, qui est un vrai havre de paix. Il est fermé aujourd’hui, je suis seul à profiter de l’endroit pour casser la croûte ; la fontaine délivre une eau fraîche et potable.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : je n’ai aucune précision concernant cette borne, qui se trouve à l’entrée du refuge : elle porte peut-être les armoiries de l’abbaye de Masevaux, à laquelle la chaume Isenbach appartenait au 17è siècle, après son défrichage. Quant à l’ancienne ferme Isenbach, elle n’était pas bien grande et constituée d’un seul bâtiment : son dernier occupant, Meinrad Trommenschlager, célibataire endurci et bon vivant, y fut trouvé mort dans sa cuisine en 1972.

► Remonter derrière le refuge sur le GR 531, et la montée reprend en forêt, à l’ombre donc. 

Montée agréable et progressive, signalétique parfaite, j’ai repéré 2 sources (non mentionnée sur la carte) dont 1 délivre un bon filet d’eau, et bien sûr des arbres remarquables.

Montée agréable et progressive, signalétique parfaite, j’ai repéré 2 sources (non mentionnée sur la carte) dont 1 délivre un bon filet d’eau, et bien sûr des arbres remarquables.

Nous sortons de la forêt et arrivons sur les chaumes du Gresson.

Nous sortons de la forêt et arrivons sur les chaumes du Gresson.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : ce poteau avec ses 2 panneaux est à une altitude d’environ 965 mètres, point le plus élevé de ce circuit, et les chaumes sentent bon les fleurs, particulièrement nombreuses ici. Nous continuons à suivre le GR 531 sur une trace herbeuse, jusqu’à un 2è poteau indicateur.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nouvelle déconvenue ici, à ce 2è poteau : l’itinéraire de redescente « + bleu » vers Oberbruck, pourtant bien indiqué sur la carte, n’est pas mentionné ! Je décide de prendre cette trace herbeuse qui lui correspond bien et descend doucement, à droite du GR 531 qui file vers la ferme-auberge Gresson. Il fait chaud, les vaches se sont regroupées à l’ombre, sous un arbre.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : on rejoint bientôt un chemin agricole carrossable, et cette fois la signalétique est bonne : nous continuons la descente, tout droit, sur ce large chemin, « + bleu », direction Oberbruck. Sur la gauche, on aperçoit la ferme-auberge, et aussi une parcelle de forêt qui a bien souffert.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous traversons un muret de pierre, qui est la limite communale entre Sewen et Oberbruck ; en plus des chaumes, très vastes ici, il reste des arbres, solidement enracinés.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous arrivons (point-altitude 918 sur la carte) à un ‘‘passage canadien’’, redoutable autant pour les vaches que pour les randonneurs, et il vaudra mieux éviter les rouleaux et passer à côté ; notre itinéraire continue sur un sentier qui descend sur la gauche, mais il y un autre « + bleu » sur un arbre, un peu caché quand même, et qui indique de monter à droite : quésaco, ou ké sa ko ?    

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : pour le savoir, il suffit d’avaler les 40 m de dénivelé positif, avec une vue d’ensemble sur la ferme-auberge Gresson, et on arrive à un barbecue abrité, mais pas vraiment en excellent état.      

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous sommes à l’abri Lagerwald Hutte d’Oberbruck, construction robuste en rondins (une fuste), discrètement perché sur un plateau entouré d’arbres. 

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos (pas très nettes) : voici l’intérieur du chalet-abri, et l’ami Phil68 qui veille au grain dans tous les abris de la Doller sera content de voir que la précieuse scie à bûches est à sa place, prête à l’action.

► Redescente jusqu’au chemin et passage canadien, et nous continuons tout droit sur le sentier « + bleu ».

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : d’abord  en creux, le sentier devient herbeux et traverse la partie basse du Gresson (on devine en contrebas à gauche la ferme Gresson-Bas) : les vaches sont bien présentes, mais elles se cachent à l’ombre pour ruminer et digérer en paix.

Notre sentier traverse un chemin et reprend en face, en suivant un alignement d’arbres dont beaucoup penchent, sans doute en suivant un cours d’eau souterrain. Ici, les troncs paraissent intimement liés.

Notre sentier traverse un chemin et reprend en face, en suivant un alignement d’arbres dont beaucoup penchent, sans doute en suivant un cours d’eau souterrain. Ici, les troncs paraissent intimement liés.

Liés, ils le sont en effet, et la nature fait là une belle démonstration de sa force !

Liés, ils le sont en effet, et la nature fait là une belle démonstration de sa force !

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : nous arrivons à une fontaine-abreuvoir, sans doute alimentée par le cours d’eau souterrain évoqué avant. Le sentier continue à droite, puis à gauche, ‘‘itinéraire modifié’’ : dans un pré, je photographie un puissant taureau de race vosgienne en compagnie de son fiston, qui va sans doute prolonger cette lignée de reproducteur.

► On arrive sur un large chemin avec croisement d’itinéraires, et nouvelle déconvenue : il n’y a plus aucun « + bleu » (sauf celui qui remonte aux Neuweiher), la direction Oberbruck a disparu ! On suivra le chemin partant à droite, sans balisage donc… 

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : une centaine de mètres plus loin, sur cette cabane, on verra rien moins que 2 balises « + bleu » : derrière moi, un jeune couple désorienté m’a suivi, et j’ai droit à un sourire. Un peu après, on quitte le chemin pour un sentier partant sur la droite, avec le panneau ‘‘itinéraire modifié’’.

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : tout ce secteur ressemble à un champ de batailles, batailles forestières donc, résultat de la sécheresse et des scolytes bien sûr, mais aussi des sur-plantations d’épicéas prônées depuis bien trop longtemps par l’ONF.

► Bien suivre le balisage « + bleu », qui est tout-à-fait correct maintenant, mais on restera attentif… Certains panneaux sont estampillés ‘‘Sivom Doller’’, ce qui ne nous rajeunit pas ; en période de pluie, la boue doit être pénible dans les ornières profondes.

Un moment, un chemin « anneau jaune » nous rejoint par la gauche, un peu après le km 12 de ce circuit, et nous terminons la descente avec ce double balisage.   

OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6
OBERBRUCK : BAERENBACH, ISENBACH, GRESSON (R 508) - 13,2 km - D+ 528 m - 4 h 15 mn - 3/6

Les photos : dans un virage du sentier, on verra ce tronc-siège ; peu après, dans un autre virage avec un banc (refait en 2021), un rocher offre un panorama sur Oberbruck, avec le quartier dit de la Renardière, un nom issu de ‘‘renard’’, et qui désigne la masse de fer pâteuse issue de l'affinage de la fonte, à la belle époque de la métallurgie, entre les 18è et 19è siècles.

► Nous retrouvons la route (avec la joie des motos bruyantes qui terminent la traversée d’Oberbruck à un bon 80 km/h et accélèrent encore jusqu’à Dolleren) et le parking : ce circuit agréable, pas difficile et très intéressant a duré 4 heures et 15 minutes (A).

Textes et photos : Pierre Brunner, mai 2022. Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné et un peu âgé : il ne prend en compte que les moments de marche et arrêts pour les photos et les hésitations et recherches suite aux problèmes de balisage, sans les pauses. Moyenne pour cette sortie : 3,1 km/h.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 7 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), assez facile (2,5/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

UN PEU DE CULTURE, ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL :

OBERBRUCK :

Village de 450 habitants (Oberbruckois et Oberbruckoises) bâti autour du torrent le Rimbach, et dont le nom peut se traduire par Pont Supérieur ou Pont du Haut, par opposition à Niederbruck (Pont du Bas). Grâce à l'énergie hydraulique du Rimbach, Oberbruck devient un village industriel dès le Moyen Âge : un fourneau à fondre le fer utilisant les minerais extraits dans la haute vallée de la Doller est cité dès 1409, et il figure sur les armoiries de la commune. La métallurgie connaît son apogée aux 18è et 19è siècles, avec Jean-Henri d'Anthès puis les familles Rosen et Broglie, mais décline et disparaît en raison de l'épuisement du minerai local. Le textile a pris la relève grâce à l'implantation (par les industriels Zeller en 1822) d'une importante filature, qui alimentait en filés plusieurs tissages installés dans les villages environnants. Cette activité a prospéré pendant plus d'un siècle, avant de connaître la crise et la fermeture vers 1960. (Source : Wikipédia)

Aujourd’hui, Oberbruck est connu par ses 2 lacs des Neuweiher, Grand et Petit, la ferme-auberge du Gresson, sans oublier la piste cyclable de la haute vallée de la Doller (voie verte VV 23). Site Internet très complet de la commune : https://oberbruck.fr/ ; lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Oberbruck

 

SEWEN :

Village de 500 habitants (Sewenois et Sewenoises), situé au fond de la vallée de la Doller (Masevaux), sur la route D 466 qui monte jusqu’au Ballon d’Alsace, et autrefois desservi par une voie ferrée. Le nom Sewen signifie ‘‘lac’’ dans la langue allemande du Moyen-Age ; Sewen est justement connu pour ses deux lacs, le lac de Sewen à la sortie du village (ancienne tourbière, il est le seul lac glaciaire de vallon en Alsace, classé grand site national depuis 1982), et le lac d’Alfeld (ancien site glaciaire transformé en retenue d’eau par la construction d’un barrage au 19è siècle, site touristique et de baignade en pleine montagne). Site Internet de la commune : https://mairie-sewen.fr/ ; lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Sewen  

BAERENBACH :

C’est d’abord un ruisseau, dont le nom signifie Ruisseau des Ours. Mais il y a de nombreux ruisseaux ou rivières qui portent ce nom, en Alsace et dans les pays limitrophes, et je n’ai rien trouvé de précis sur celui qui nous concerne ici. 

C’est aussi une ferme-auberge, altitude 750 m, commune de Sewen, qui comprend 2 structures bien distinctes : la ferme agricole (importante) avec le local séparé de transformation fromagère, et la partie habitation (hébergement en auberge et pour le personnel) et restauration. Pas de site Internet, voir les liens https://www.parc-ballons-vosges.fr/decouvrir/les-produits-et-savoir-faire/fermes-auberges/ferme-auberge-baerenbach/#:~:text=L'exploitation%20familiale%20du%20Baerenbach,d'arriver%20%C3%A0%20la%20ferme! , https://hautes-vosges-alsace.fr/fr/preparer/se-restaurer/cuisine-alsacienne/F241000193_ferme-auberge-du-baerenbach-sewen.html et en cherchant ici https://www.fermeaubergealsace.fr/?fbclid=IwAR00HjpHmlrgAyrpxMpiu9SERHIpQILegqI69DcMWBUn8ijHS7aBW9o7OQw

 

ISENBACH :

Altitude 825 m. Le nom est mal orthographié sur la carte ING TOP 25, et oui cela arrive : Isenbach, et non Issenbach !

C’est une ancienne ferme : son dernier occupant, Meinrad Trommenschlager, célibataire endurci et bon vivant, y fut trouvé mort dans sa cuisine en 1972. Elle a été transformée peu après en ‘‘refuge de montagne’’ (attention au terme refuge : il n’y a pas d’hébergement possible, et on ne sert pas à manger, juste des boissons !), géré par une amicale de bénévoles de Sewen. Voir l’historique sur le lien très intéressant http://entre-doller-et-soultzbach.over-blog.com/2015/07/les-gardiens-de-l-isenbach.html

Voir aussi les liens https://mairie-sewen.fr/refuge-du-isenbach/ , https://www.hautes-vosges-alsace.fr/fr/preparer/se-loger/hebergements-de-groupe/F241004596_refuge-isenbach-sewen.html

GRESSON :

Le secteur est vaste et comprenait autrefois 3 fermes, Gresson-Bas, Gresson-Moyen et Gresson-Haut, comme en beaucoup d’autres endroits dans la montagne vosgienne.

Ferme-auberge du Gresson (anciennement Gesson-Moyen, qui figure toujours à ce nom sur la carte TOP 25), Oberbruck, altitude 950 m, voir le lien https://www.ferme-auberge-gresson.fr/ 

Ferme du Gresson-Bas, Oberbruck, altitude 460 m : travaillant uniquement en circuit court et en agriculture citoyenne, elle produit du lait et des produits laitiers, des viandes, poissons et œufs. Voir les liens https://www.hautes-vosges-alsace.fr/fr/decouvrir/vins-et-gastronomie/gastronomie/les-producteurs-locaux/F241002471_ferme-du-bas-gresson-oberbruck.html ou https://www.high-vosges-of-alsace.com/fr/visites-et-decouvertes/gastronomie-et-terroir/les-producteurs-en-vente-directe/F241002471_ferme-du-bas-gresson-oberbruck.html#.YooR48NBzct

De la ferme du Gresson-Haut, il ne reste que quelques ruines de pans de mur, en limite de la forêt lorsqu’on monte vers le col des Charbonniers.

LAGERWALD HUTTE :

Cet abri, altitude 960 m, construit en solides rondins de bois, est une fuste. Il est l’abri de la commune d’Oberbruck, et fait partie de la série des ‘Chalets de la Doller’, voir le lien http://club-vosgien-masevaux.fr/refuge_2.html

‘‘La fuste est une construction en bois dont les murs sont faits de troncs bruts (non calibrés), simplement écorcés et empilés : les fûts s'encastrent dans leur longueur et sont entrecroisés dans les angles. La construction d'une fuste est issue d'une technique traditionnelle très ancienne du travail du bois : largement utilisée dans les pays nordiques (Canada, Etats Unis, Norvège, Suède, Finlande), on la trouve aussi dans les pays de l'Est de l'Europe.’’ (Source : https://www.federation-artisans-fustiers.fr/index.php/definition-fuste)

Concernant ce chalet-abri, voir la description et des photos sur ce même blog, lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2017/02/oberbruck-lagerwald-gresson-et-baerenbach-r-52.html et naturellement le lien classique http://www.refuges.info/point/3501/cabane-non-gardee/Alsace/Lagerwald-Htte-Le-Gresson/ : l’ami Phil68 sera content de voir que la précieuse scie à bûches est en place, et prête à l’action…   

ET QUOI ENCORE ?  (WHAT ELSE ?)

 Vous trouverez le tout nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 504 inclus) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2022/05/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel.html - et grand merci à Jean-Yves pour cette mise à jour !

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW ’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.

Vous pouvez aussi suivre LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés en principe chaque soir, et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.