Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

→ 8,6 km  ~ D+114 m  ~ Facile (2/6) ~ *** ~ Compatible VTT-VAE.

L’ESSENTIEL :

Petit circuit agréable et facile, au départ d’Altkirch (68). Inclus :

  • tracés OpenRunner sur base carte IGN TOP 25
  • descriptif détaillé, textes, photos et renseignements

Ce circuit St-Morand a été créé par la section d’Altkirch du Club Vosgien, et on le trouvera sur son site Internet sous le numéro 022. Balisé avec le signe « anneau rouge », il a été rallongé ici de façon à intégrer la petite chapelle du Repos de St-Morand, dont l’accès à pied n’est pas vraiment commode… Cette randonnée facile, qui a des allures de promenade, est évidemment familiale et se fera en un après-midi. Attention néanmoins à la sécurité aux abords de la chapelle du Repos de Saint-Morand, voie ferrée et route…   

Merci aux bénévoles de la section du CLUB VOSGIEN d’ALTKIRCH (président : Gérard BISCH, site Internet très complet https://www.club-vosgien-altkirch.fr/), qui s’occupent du parfait entretien des itinéraires balisés de ce secteur.

► Site de la Fédération du Club Vosgien, qui regroupe 128 associations dans le massif : https://www.club-vosgien.eu/

L’église et prieuré St-Morand d’Altkirch, avec son cimetière ; ce dernier, ancien cimetière de la ville d’Altkirch, désaffecté en 1877, a été transformé en musée lapidaire en 1983.

L’église et prieuré St-Morand d’Altkirch, avec son cimetière ; ce dernier, ancien cimetière de la ville d’Altkirch, désaffecté en 1877, a été transformé en musée lapidaire en 1983.

DÉPART-ARRIVÉE : parking place Xavier Jourdain à Altkirch. Il est situé au centre-ville, devant et autour de la Halle au Blé. → Attention : ce parking ne peut pas être utilisé le jeudi matin, entre 06:00 et 13:00, en raison du marché hebdomadaire de la ville. Il existe une cabine de WC public sur cette place, dont l’accès est gratuit.

LA CARTE DU CIRCUIT :

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée IGN TOP 25 (pas de tracé altimétrique vu le faible dénivelé).

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée IGN TOP 25 (pas de tracé altimétrique vu le faible dénivelé).

→ AVEC OPENRUNNER : accès direct au parcours, téléchargeable sur GPS https://www.openrunner.com/r/14517096 → Attention, j’ai créé ce parcours sur Internet, il peut donc présenter des différences, même minimes, avec la réalité du terrain.

LE DESCRIPTIF :

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos ci-dessus : la Halle au Blé, place Xavier Jourdain, et l’annonce de notre circuit St-Morand, balisé « anneau rouge ».

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : nous prenons la rue du Général de Gaulle, où l’accueil est assuré par la pharmacie S-Morand ; juste après vient la sous-préfecture (immeuble construit en 1753, qui servit à l’origine et jusqu’au 19è siècle de Halle aux Grains), suivie d’une maison bourgeoise avec une petite tour carrée (actuelle résidence ‘Le Sundgau’).

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

La photo : nous arrivons place de la République, avec l’Hôtel de Ville et la fontaine Notre-Dame, fontaine de pur style gothique, avec une statue de Marie surmontée d’un clocheton du 14è siècle : voir le lien très détaillé https://communauteparoissesaltkirch.fr/fontaine-notre-dame/ . Le secteur est en plein travaux, voir le lien https://altkirch-alsace.fr/amenagement-du-parc-de-la-mairie-et-de-la-place-de-la-republique/

Détail de la statue de Marie.

Détail de la statue de Marie.

Détail de la base de la fontaine, avec ses deux gargouilles d’où sort l’eau.

Détail de la base de la fontaine, avec ses deux gargouilles d’où sort l’eau.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

La photo : nous continuons tout droit rue du Château, et arrivons devant l’église Notre-Dame (nom complet église Notre-Dame-de-l'Assomption) : voir le lien très détaillé https://communauteparoissesaltkirch.fr/leglise-notre-dame-daltkirch-2021/ et aussi plus simplement https://www.patrimoine-religieux.fr/eglises_edifices/68-Haut-Rhin/68004-Altkirch/140022-EgliseNotre-Dame-de-lAssomption

Détail de la partie supérieure du clocher.

Détail de la partie supérieure du clocher.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : devant l’église, nous descendons sur la droite une allée goudronnée (sens interdit) en suivant le balisage « anneau rouge ». Voici une vue inhabituelle de l’arrière de l’église, et ensuite on passe près de l’ancien lycée, transformé en Centre Régional d’Art Contemporain.

► La descente continue en escalier, on traverse la rue Gilardonie avec encore quelques marches, et voici la rue des Alliés : nous prenons à gauche le pont sur l’Ill.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : l’Ill, avec la petite rue du Moulin à gauche, et devant nous la gare (trains et cars), avec en arrière les silos de la cimenterie Holcim.       

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos :   le giratoire devant la gare a été fort joliment décoré par le collège d’Altkirch, avec une dominante pascale de saison.

► Prendre vers la droite (direction D 432, A36, etc..) et passer sous la voie ferrée. Avant d’arriver au cimetière, prendre côté droit une petite allée piétonne, en suivant notre « anneau rouge », auquel s’ajoute le « rectangle bleu-blanc-bleu ». On traverse les 2 parties de la D 419 et on continue cette allée, en prenant sur la droite.

Notre petite allée piétonne longe la D 419.

Notre petite allée piétonne longe la D 419.

► Nous arrivons sur la rue ou faubourg de Mulhouse, que nous suivrons jusqu’au bout. Attention : ne pas prendre à droite la rue J.B. Hannes : nous quittons donc le balisage « anneau rouge », pour aller jusqu’à la petite chapelle du Repos de St-Morand.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : nous verrons successivement, sur la gauche, cet ensemble d’immeubles aux toits arrondis, alors que la voie ferrée est toute proche, et un peu après, sur la droite, les jardins familiaux d’Altkirch, avec au fond le clocher de l’église St-Morand.

► Après les dernières maisons, la rue devient chemin empierré carrossable (circulation interdite aux véhicules à moteur), que nous continuons tout droit. Plus loin encore, ce chemin tourne vers la gauche (sens interdit) : nous continuons tout droit le chemin herbeux. La double voie ferrée fait un virage, annoncé par des panneaux : à la hauteur du dernier, il faut traverser les 2 voies ferrées. Manœuvre risquée ? Pas vraiment, même si la circulation des TGV est intense sur cette ligne, on les entend arriver de loin (vibrations des rails et des caténaires). Néanmoins, avec des enfants, il faudra être extrêmement vigilant ! Les cyclistes feront un court porter.  

En contrebas, on verra le centre commercial E.Leclerc, le carrefour routier giratoire, et juste avant ce carrefour la petite chapelle du Repos de Saint-Morand.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : la chapelle du Repos de Saint-Morand, avec à l’intérieur le saint, couché sous son rocher (lire ci-dessous la seconde légende).  

► Pour le retour vers Altkirch, nous longerons la route D 419, vers la droite donc depuis la chapelle. Attention : cette route est à 2 voies de circulation, une circulation toujours intense et rapide, et nous ne sommes pas du bon côté. Nous marcherons impérativement sur le bas-côté herbeux, sans empiéter sur la chaussée ; une vigilance sérieuse sera nécessaire avec les enfants ; en groupe, le dernier portera impérativement un gilet jaune fluo. Ici, les cyclistes seront avantagés…

À mi-chemin, en arrivant à hauteur des jardins familiaux, nous aurons une belle allée herbeuse, qui nous permettra d’avancer en toute sécurité (photo prise vers l’arrière).

À mi-chemin, en arrivant à hauteur des jardins familiaux, nous aurons une belle allée herbeuse, qui nous permettra d’avancer en toute sécurité (photo prise vers l’arrière).

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : voici l’extraordinaire passerelle, qui nous permet de passer en toute sécurité au-dessus de la route D 419, avec ses 2 fois 2 voies de circulation ; utilisable par les vététistes et compatible avec les poussettes.

Un pont nous permet de traverser l’Ill, qui quitte Altkirch et s’en va vers Illfurth puis Mulhouse.

Un pont nous permet de traverser l’Ill, qui quitte Altkirch et s’en va vers Illfurth puis Mulhouse.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : nous arrivons au quartier St-Morand, avec des immeubles collectifs (résidences Coubertin et Bunant), et aussi de petites maisons en bois, qui sont d’anciens ‘‘chalets Schroth’’ : construites par la société Schroth à Altkirch, elles avaient été mises à disposition des familles de rapatriés français d’Algérie, après leur retour en métropole et en particulier dans le Haut-Rhin, au début des années 60’. Elles appartiennent aujourd’hui à des particuliers qui les ont rachetées. Peu après, nous sommes à hauteur du centre hospitalier St-Morand, et nous prenons sur le droite, « anneau rouge ».

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : nous passons devant l’église et prieuré St-Morand, avec le cimetière. Le terrain est accessible (grilles ouvertes), mais l’église reste fermée en dehors des offices (tous les jours à 18h).   

Devant l’église, voici la statue de Saint-Morand, avec son bâton de pèlerin, mais ici sans aucun attribut viticole.

Devant l’église, voici la statue de Saint-Morand, avec son bâton de pèlerin, mais ici sans aucun attribut viticole.

Au fond du cimetière se trouve un monument aux morts de la guerre de 1870-1871 (les noms sont sur les deux côtés), français et allemands, l’inscription étant naturellement en langue allemande vue la date.

Au fond du cimetière se trouve un monument aux morts de la guerre de 1870-1871 (les noms sont sur les deux côtés), français et allemands, l’inscription étant naturellement en langue allemande vue la date.

Voici une vue du cimetière, actuel musée lapidaires.

Voici une vue du cimetière, actuel musée lapidaires.

Dans ce cimetière, on découvre plusieurs vraies pierres tombales.

Dans ce cimetière, on découvre plusieurs vraies pierres tombales.

► Ressortir de l’enceinte du cimetière, et suivre le balisage « anneau rouge », vers la droite d’abord, à gauche ensuite, jusqu’à l’entrée de l’hôpital, avec l’accueil et les urgences sur la gauche, et le bâtiment administratif sur la droite. Monter jusqu’à la route D16.

Au bord de la route, cette porte est l’unique reste de l’ancien prieuré.

Au bord de la route, cette porte est l’unique reste de l’ancien prieuré.

► Suivre la route D16 vers la gauche sur une centaine de mètres (un moment, il n’y a plus ni trottoir ni bas-côté), traverser et prendre le premier chemin qui monte à droite dans la forêt, d’abord goudronné puis empierré, « anneau rouge » et « rectangle bleu-blanc-bleu ».  

Assez vite, prendre vers la droite 2 fois (circulation interdite aux véhicules à moteur), et nous suivons maintenant le double balisage « anneau rouge » et « losange bleu » (ici c'est un triangle, allez savoir pourquoi) et circuit VTT n° 33, direction Réservoir Schweighof. Nous abordons la seule montée de cet itinéraire.

Assez vite, prendre vers la droite 2 fois (circulation interdite aux véhicules à moteur), et nous suivons maintenant le double balisage « anneau rouge » et « losange bleu » (ici c'est un triangle, allez savoir pourquoi) et circuit VTT n° 33, direction Réservoir Schweighof. Nous abordons la seule montée de cet itinéraire.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : après une section plate, on remonte légèrement vers la gauche, et on verra à gauche du chemin un ancien bunker de la 1è Guerre Mondiale, pas facile à repérer mais qui figure sur la carte.

La montée continue tranquillement dans une forêt agréable.

La montée continue tranquillement dans une forêt agréable.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : à la sortie de la forêt, ce banc installé par la section d’Altkirch du Club Vosgien nous permet de prendre un peu de repos, mais la vue sur la plaine de l’Ill est cachée par les arbres.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : nous sommes sur les terres agricoles de la ferme du Schweighof, et en terminant la montée la vue est meilleure en direction des Vosges, avec au 1er plan les installations Holcim pour la fabrication du ciment, et on devine le clocher de l’église Notre-Dame.

► En haut, prendre la petite route goudronnée vers la droite, jusqu’au réservoir d’eau ; on continue encore à droite, direction Altkirch-gare ; au Stop, c’est encore à droite, rue du Roggenberg, direction Altkirch-centre-ville. Assez vite, cette rue amorce une descente.

Petit crochet sur la droite jusqu’au stade de football du Roggenberg, superbement entretenu, mais mauvais souvenir pour moi : collégien à Altkirch, j’étais un piètre sportif et un très mauvais footballeur, or à la belle saison le prof de sport nous emmenait toujours ici, un vrai supplice pour moi…

Petit crochet sur la droite jusqu’au stade de football du Roggenberg, superbement entretenu, mais mauvais souvenir pour moi : collégien à Altkirch, j’étais un piètre sportif et un très mauvais footballeur, or à la belle saison le prof de sport nous emmenait toujours ici, un vrai supplice pour moi…

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : la descente s’accélère (16% quand même…), avec une très belle vue sur les toits de la vieille ville, construite sur la colline entre la Halle au Blé et l’église ; cette vieille fontaine mériterait certainement d’être restaurée.

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6
ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

Les photos : voici encore deux vues des toits altkirchois, et sur la 1è photo on repère facilement celui de l’Hôtel de Ville avec son clocheton, et à sa gauche celui du Musée Sundgauvien, avec sa tour escalier.

► En bas (fontaine), traverser  la rue Jean-Jacques Henner et prendre en face la petite rue qui grimpe en Sens Interdit (ruelle du Marché), et on retrouve la place Xavier Jourdain.

Cette ancienne tour de garde est la tour Bloch : remontant probablement au 14è siècle, elle a été remaniée jusqu'au 16e siècle et présente trois niveaux de canonnières (précisions de Jean-Marie Nick, un des meilleurs spécialistes alsaciens des châteaux-forts).

Cette ancienne tour de garde est la tour Bloch : remontant probablement au 14è siècle, elle a été remaniée jusqu'au 16e siècle et présente trois niveaux de canonnières (précisions de Jean-Marie Nick, un des meilleurs spécialistes alsaciens des châteaux-forts).

Ce circuit plutôt facile, agréable et très intéressant a duré 2 heures et 15 minutes (A).

Textes et photos : Pierre Brunner, avril 2022. Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné et ne prend en compte que les moments de marche et arrêts pour les photos, sans les pauses. Moyenne pour cette sortie : 3,8 km/h.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 7 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), assez facile (2,5/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

UN PETIT PEU DE CULTURE, ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL :

ALTKIRCH :

Grosse commune de 5 800 habitants (Altkirchois et Altkirchoises), dont le nom signifie ‘‘vieille église’’ en langue allemande, et qui est à la fois ville sous-préfecture et capitale du Sundgau. Elle est connue pour ses fortifications (dont la fameuse ‘Vieille Porte’’), son hôpital et prieuré Saint-Morand, le Musée sundgauvien, le CRAC Alsace (Centre rhénan d'art contemporain), la Halle au Blé et ses animations, de nombreux anciens moulins (dont celui de mon arrière-grand-père, au 6 rue du Moulin), sans oublier l’ancien 8è Régiment de Hussards qui a rythmé la vie de cette cité entre 1965 et 1993, le club de handball de l'USA, Union Sportive Altkirch, qui a évolué 10 saisons en championnat de France entre 1969 et 1981, et Joseph et Xavier Gilardoni, fondateurs de la tuilerie Gilardoni et inventeurs de la tuile mécanique en 1841. Pour la petite histoire, l'actuel prince de Monaco, Albert II (né en 1958), porte parmi ses nombreux titres celui de baron d'Altkirch. Site Internet de la commune https://altkirch-alsace.fr/   ; lien Wikipédia extrêmement documenté https://fr.wikipedia.org/wiki/Altkirch

Sur ce blog, plusieurs circuits de randonnée-découverte sont consacrés à Altkirch, comme par exemple :

ALTKIRCH : LE ‘‘OFF’’ ET LE ‘‘IN’’, février 2018, lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2018/02/altkirch-le-off-et-le-in-r-132.html  

ALTKIRCH : LE GRAND TOUR DU SCHWEIGHOF, août 2019 (→ 13,4 km  ~ D+189 m  ~ Assez facile (2,5/6) ~ *** ~ Compatible VTT-VAE.), lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2022/01/altkirch-le-grand-tour-du-schweighof-r-482-13-4-km-d-189-m-3-h-2-5/6.html  

ALTKIRCH : LE SUNDGAU, SANS LES COLLINES ! octobre 2018 (→ 14,5 km  ~ D+ 138 m  ~ Assez facile (2/6) ~ ** ~ Compatible VTT-VAE.), lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2019/08/altkirch-le-sundgau-sans-les-collines-r-261.html

SAINT-MORAND :

‘‘Morand, du latin Morandus ou Moderamnus (né vers 1050 ou 1075, mort le 3 juin 1115), originaire de Rhénanie, fut un moine clunisien, surnommé l'« apôtre du Sundgau ». Il joua un rôle important, au cours du Moyen Âge, comme saint protecteur de la vigne et du vin.’’

‘‘Après s'être rendu en pèlerinage à Compostelle, il devint moine bénédictin de Cluny, recevant l'habit de saint Hugues. Il fut abbé à Mozat en Auvergne où il établit la règle bénédictine, avant d'être envoyé fonder vers 1106 un prieuré près d'Altkirch dans le comté de Sundgau, où il fut nommé prieur du monastère Saint-Christophe. Il décéda le 3 juin 1115 dans sa cellule donnant sur le cloître de son monastère. Il fut inhumé dans le chœur de l'église du prieuré qui prit son nom, son caveau étant recouvert d'une dalle funéraire et d'un gisant. Canonisé en 1181 à la demande de l'évêque de Bâle, il reçut le nom d'« apôtre du Sundgau », son tombeau devenant un lieu de pèlerinage très fréquenté. (…) Ses attributs sont fréquemment une grappe de raisin dans une main et un bâton de pèlerin dans l’autre.’’ (Source unique : Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Morand_de_Cluny)

PRIEURÉ SAINT-MORAND D’ALTKIRCH :

‘‘Le prieuré Saint-Morand, construit à Altkirch, est fondé vers 1105 par les comtes de Ferrette. Il fait d'abord partie du chapitre canonial, puis est donné aux clunisiens par le comte Frédéric Ier de Ferrette. Les biens et les bâtiments passent aux mains des Jésuites en 1621. Le prieuré est inscrit partiellement au titre des monuments historiques en 19371. Les survivances architecturales de l’ancien prieuré sont intégrées aujourd’hui dans le Centre Hospitalier Saint-Morand.’’

‘‘Morand arrive à Altkirch avant la mort de l’abbé Hugues de Semur, qui décède le 29 avril 1109. Il y reste jusqu'à sa mort en 1115 afin d'y développer la communauté. Dans le Sundgau, il est connu pour sa charité, sa sainteté, sa doctrine monastique, ses dons en thaumaturgie, son pouvoir contre les démons et ses guérisons. Il aurait accompli plusieurs miracles. Il délivre notamment le comte Frédéric d’une paralysie faciale, chasse le diable une fois dans la nuit et éteint un incendie menaçant le prieuré. Il est proclamé de son vivant patron du Sundgau et canonisé spontanément après sa mort. Il est célébré le 3 juin depuis 1347. Après sa mort, un pèlerinage se développe autour de sa tombe pendant un temps.’’ (Source : lien Wikipédia très détaillé, https://fr.wikipedia.org/wiki/Prieur%C3%A9_Saint-Morand_d%27Altkirch)

TROIS LÉGENDES DE SAINT-MORAND :

LA PREMIÈRE : ‘‘En 1105, l'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) s'est vu confier le prieuré d'Altkirch par les Comtes de Ferrette. Accompagné de deux semblables, la venue du moine Morand dans le Sundgau avait été motivée par sa parfaite connaissance de la langue alémanique. On louait sa prudence, sa douceur, et son austérité envers lui-même. Mais la biographie du saint ne se borne pas à ces quelques indications. La légende populaire a aussi semé dans l'histoire de sa vie une foule de miracles.

On raconte qu'un jour, alors qu'on attendait des hôtes de marque, le tonneau du prieuré ne contenait plus que la valeur de trois chopes de vin. Qu'à cela ne tienne ! Morand fit un signe de la croix sur le tonneau vide et immédiatement il se remplit du meilleur vin. On assure qu'il ne se vida point. Il fut hélas perdu lors des nombreux pillages que le prieuré eut à subir...

On imagine la renommée que dut acquérir le saint, devenu le patron du Sundgau, auprès des travailleurs de la vigne. Et c'est aussi pourquoi il est souvent représenté avec une cruche ou une grappe de raisin.’’ (Légende publiée le 25/03/2022) - Photo DR, avec un brin d'humour...

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

LA SECONDE : ‘‘Saint Morand, qui fut l'apôtre du Sundgau, eut une vie pleine de prodiges et de miracles dont la tradition a gardé quelques souvenirs.

Un jour qu'il s'en allait vers Walheim célébrer la messe à la chapelle de saint Blaise, il fut surpris par un orage. Un rocher surplombait providentiellement son chemin. Il s'abrita dessous et le rocher s'incurva miraculeusement au-dessus de sa tête pour mieux le protéger. En souvenir de ce miracle on construisit à cet emplacement une petite chapelle. Le lieu s'appelle "le repos de Saint Morand".

Une seconde version prétend que le saint se serait endormi sous l'abri rocheux. Croyant n'avoir sommeillé qu'une heure, il reprit, à son réveil, le chemin du prieuré. Mais quand il se présenta à l'entrée, le portier ne le reconnut pas, de même que saint Morand ne reconnut pas le portier. Après bien des questions et des explications, ont eu recours aux archives. Et l'on s'aperçut alors d'une chose inouïe : cent ans s'étaient écoulés depuis que Saint Morand avait quitté le monastère.’’ (Légende publiée le 30/03/2022)

 

LA TROISIÈME : ‘‘Vénéré par le peuple des fidèles sundgauviens comme leur Saint Patron, Saint Morand eut une vie remplie d'une foule de miracles.

Un jour, Morand, tombé malade, était alité dans une chambre chauffée. Voilà que le feu prit dans la cheminée et se répandit. Le saint ne se douta de rien jusqu'à ce que les moines attentifs au danger, s'empressèrent de vouloir le mettre à l'abri. Mais Morand les tranquillisa, leva la main et fit un signe de croix sur les flammes qui s'éteignirent instantanément.

Une autre légende met en scène Frédéric de Ferrette. Celui-ci réclamait au prieuré un lourd impôt que l'économe ne pouvait lui régler. Le comte le jeta en prison. Mais voici qu'un rude châtiment divin vint le frapper. En peu de temps, il fut entièrement paralysé. Sa maladie s'aggrava et le défigura. Il reconnut ses torts et implora humblement l'assistance de Saint Morand. Ce dernier fit au comte des remontrances sur son injustice et lui prédit des châtiments plus sévères encore s'il ne rendait pas immédiatement la liberté à l'économe. Pris de terreur, il promit non seulement de libérer l'administrateur mais aussi de le délivrer de toute redevance, s'il recouvrait sa santé. Morand écouta cette promesse, éleva sa main sur le visage du malade et lui rendit la santé’’.

Source unique des légendes : Légendes de chez nous n° 71 et 76, publiées par l’historien du Sundgau Prosper Ruetsch sur sa page Facebook https://www.facebook.com/prosper.ruetsch  

FONTAINE ST-MORAND (Morand’s Brénnla) : elle se trouve en forêt, tout près de l’église de Gildwiller-sur-le-Mont et de la maison des scouts et guides de France : l’endroit est propice au recueillement et à une petite pause. Les dates sur le piédestal ne sont pas celles de la vie du saint homme : Morand, venu de Cluny en Bourgogne, était arrivé à Altkirch en 1105, et sa fontaine n’a été installée ici qu’en 1905, avec une première statue en fonte, disparue par la suite, l’actuelle datant de 1988. (Photo P.BR. juillet 2016) Il existe aussi une vraie fontaine St-Morand à Altkirch, je l'ai superbement ratée... 

Le tombeau de St-Morand (12è siècle), à l’intérieur de l’église (Photo Prosper Ruetsch)

Le tombeau de St-Morand (12è siècle), à l’intérieur de l’église (Photo Prosper Ruetsch)

Source unique des légendes : Légendes de chez nous n° 71, 76 et 83, publiées par l’historien du Sundgau Prosper Ruetsch sur sa page Facebook https://www.facebook.com/prosper.ruetsch  

FONTAINE ST-MORAND (Morand’s Brénnla) : elle se trouve en forêt, tout près de l’église de Gildwiller-sur-le-Mont et de la maison des scouts et guides de France : l’endroit est propice au recueillement et à une petite pause. Les dates sur le piédestal ne sont pas celles de la vie du saint homme : Morand, venu de Cluny en Bourgogne, était arrivé à Altkirch en 1105, et sa fontaine n’a été installée ici qu’en 1905, avec une première statue en fonte, disparue par la suite, l’actuelle datant de 1988. (Photo P.BR. juillet 2016)

► Il existe aussi une vraie fontaine St-Morand à Altkirch, peu connue et je l'ai superbement ratée... Voir le lien  file:///C:/Users/pierre/Downloads/Fontaine%20Saint-Morand%20(2).pdf

ALTKIRCH : SUR LE CHEMIN DE SAINT-MORAND (R 496) - 8,6 km - D+ 114 m - 2 h 15 mn - 2/6

QUOI ENCORE ?  (WHAT ELSE ?)

 Vous trouverez le tout nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 494 inclus) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2022/03/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel.html - et grand merci à Jean-Yves pour cette mise à jour !

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW ’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.

Vous pouvez aussi suivre LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés en principe chaque soir, et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.