Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

→ 14,8 km  ~ D+731 m  ~ Un peu difficile (3/6) ~ *** ~ Non compatible VTT-VAE.

L’ESSENTIEL :

Circuit de montagne au départ de St-Amarin (68) : la distance et le dénivelé (ce dernier bien réparti) passent assez facilement, et il doit être un régal en trail-running ! Inclus :

  • tracé OpenRunner sur base carte TOP 25
  • descriptif détaillé, textes, photos, renseignements

Nous partons de St-Amarin pour grimper au Belacker, un classique qui s’articule autour du GR 532, balisé « rectangle jaune », non loin du Rossberg. Le dénivelé est assez important mais il est bien réparti, et seul le départ est un peu difficile. On consacrera la journée à ce beau circuit, les possibilités pour casser la croûte étant nombreuses.

→ Exceptionnellement, une partie (3,5 km environ) est commune à l’aller et au retour.

Vous trouverez sur ce blog un circuit assez similaire, quoiqu’un peu plus long [17,0 km ~ D+ 813 m], effectué en octobre 2018 : voir le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2018/10/st-amarin-le-circuit-du-belacker-r-180.html

Merci aux bénévoles du CLUB VOSGIEN DE LA VALLÉE DE SAINT-AMARIN, qui assurent le balisage et l’entretien des itinéraires de tout ce secteur, comme de leurs 312 km d’itinéraires pédestres ! Président   Joseph PETER (que je salue amicalement, d’autant qu’il est ‘‘mon’’ président, et aussi président départemental du CV 68), site Internet complet et intéressant https://www.club-vosgien-saint-amarin.fr/ et aussi une page Facebook https://www.facebook.com/Cvsamarin/

► Site de la Fédération du Club Vosgien, qui regroupe 123 associations dans le massif : https://www.club-vosgien.eu/     

Le Belacker, avec sa ferme-auberge gîte d’étape, et en arrière le sommet du Belackerkopf (1 043 m).

Le Belacker, avec sa ferme-auberge gîte d’étape, et en arrière le sommet du Belackerkopf (1 043 m).

DÉPART-ARRIVÉE : petit parking en face de l’aire de jeux pour enfants et ados à SAINT-AMARIN : accès par la vallée de Thann (D 1066, ex N 66) : au rond-point après Moosch, prendre la 1ère sortie à droite, direction St-Amarin centre (D141). Juste après la Maison du Bailli (et Office de Tourisme), tourner à gauche rue du Mal Joffre (en face du restaurant brasserie ‘Au Cheval Blanc’ et de la route qui monte à Geishouse) ; passer sous la RN 66 (attention à la hauteur), et après le Stop on verra le parking, en face de la zone de loisirs.

LA CARTE DU CIRCUIT :

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée TOP 25 IGN, et LTD RANDO 68 pour quelques rajouts.

Capture d’écran OpenRunner basée sur les nouvelles cartes de randonnée TOP 25 IGN, et LTD RANDO 68 pour quelques rajouts.

Tracé altimétrique statique OpenRunner.

Tracé altimétrique statique OpenRunner.

→ AVEC OPENRUNNER : accès direct au parcours, téléchargeable sur GPS https://www.openrunner.com/r/13912482 ; → attention, j’ai créé ce parcours sur Internet, il peut donc présenter des différences, même minimes, avec la réalité du terrain.

DESCRIPTIF :

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les 2 photos ci-dessus : nous traversons la Thur (pont en fer) et l’ancienne piste cyclable, pour arriver au lieu-dit Hirschenbach, du nom d’un ruisseau. Notre itinéraire continue tout droit sur un chemin carrossable, avec le balisage « rectangle jaune ».

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : très vite, on quitte le chemin pour un sentier qui grimpe à gauche, direction Dreimarkstein, à 3,5 km de distance. Pour y arriver en 50 mn, ce sera mission quasi impossible (j’en ai mis 70), cela n’a guère d’importance.

► Attention à bien suivre le balisage « rectangle jaune », qui démarre en douceur et en zigzags, et on passe près d’une Vierge engrillagée. Il y a plus loin une portion de chemin qui grimpe dure en ligne droite ; on le quitte après pour un sentier partant à droite.  

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : nous arrivons au lieu-dit Belle Vue de Mitzach, et nous sommes précisément au-dessus de ce village, avec près de 200 m de dénivelé. L’endroit mérite une pause, nous aussi !

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : la vue plein Nord sur la haute-vallée de la Thur, avec ici Fellering et son verrou glaciaire (Maerelberg) ; plus vers l’Est, voici Ranspach et les hautes-chaumes du Markstein.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : cet endroit a fait récemment l’objet d’aménagements très intéressants : nouveau banc très robuste, et barbecue dernier cri, doté d’une palette d’accessoires comme on en rencontre rarement. Merci à ceux qui ont réalisé tout cela et le mettent à disposition de tous !

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : petite portion de sentier, et notre itinéraire emprunte ensuite un chemin : avec les couleurs automnales, c’est un pur régal.

Le chemin en photo verticale…

Le chemin en photo verticale…

Le sentier, lui aussi en version verticale et avec un contrejour en prime.

Le sentier, lui aussi en version verticale et avec un contrejour en prime.

► Il y a ensuite une portion de sentier qui grimpe sur la gauche (excellent balisage). C’est en 2 étapes, et on repèrera l’ensemble que nous reprendrons à la descente, le balisage étant un moment moins performant dans ce sens. Nous retrouvons ensuite un chemin, que nous suivons jusqu’au col des Dreimarkstein.    

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : nous arrivons au col, alt 770 m, carrefour de chemins et de sentiers, doté de nombreux aménagements, vierge, banc, et abri ouvert tout confort.

► Nous continuons ensuite sur le seul chemin non balisé, qui part en descente juste à gauche de la vierge et du sentier GR 532, par lequel nous arriverons au retour. Cette descente est la bienvenue…

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : environ 800 m plus bas, on verra sur la droite cette superbe allée bordée d’arbres, avec au bout le chalet-abri La Mésange, parfait pour le casse-croûte ! Là aussi, des aménagements nouveaux ont été effectués.  

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : voici le chalet vu de l’autre côté, avec un gros plan sur le nouveau barbecue, qui dispose d’une cheminée et d’une table de préparation.    

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : un peu plus en arrière, voici la source-fontaine et la cabane aux commodités.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : les oiseaux n’ont pas été oubliés : c’est vraiment un endroit idyllique...

Nous reprenons la descente sur ce joli chemin non balisé, bien agréable pour amorcer la digestion.

Nous reprenons la descente sur ce joli chemin non balisé, bien agréable pour amorcer la digestion.

► En bas, dans un large virage (avec un vieux banc), on quitte ce chemin (il descend vers Moosch) et on continue tout droit sur un large chemin, avec l’indication ‘Auberge du Gsang’, le repérage circuit VTT n°22, et pour nous le balisage « triangle jaune », direction Gsang Belacker. À partir de là, il n’y a plus que de la montée, elle se fera en douceur, très progressivement.  

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

La photo : plus loin, dans un virage, nous continuons cet itinéraire vers la gauche, même balisage, et nous passons devant cette vieille fontaine. C’est la voie de la prudence, et la voix de la sagesse.

► En effet, un panneau indique le sentier Gustave, qui rejoint directement le Belacker : non balisé, il est mentionné en pointillés sur la carte, ce qui signifie qu’il est incertain dans son tracé et dans son accessibilité, surtout après la dernière tempête. Inutile de jouer les intrépides, d’autant que je ne le connais pas…  

Nous verrons bientôt sur la gauche le lieu-dit Unterkrappenfels, avec son vieux banc, son rocher, et ses nombreux nichoirs à oiseaux.

Nous verrons bientôt sur la gauche le lieu-dit Unterkrappenfels, avec son vieux banc, son rocher, et ses nombreux nichoirs à oiseaux.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

La photo : un peu après, nous arrivons à une sorte de plateau forestier, alt 795 m, lieu-dit Kolabi. Les initiés repèreront sur la gauche une trace forestière non balisée, qui conduit en 3 mn au petit abri Kolabi, autre possibilité pour le casse-croûte (voir la carte). Ce jour-là, des chasseurs suisses, venus du canton de Lucerne, ce qui n’est pas tout près, étaient sur les lieux : des jeunes, sympas et très corrects, tout s’est bien passé.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : Ici, nous quittons le chemin « triangle jaune » (il continue tout droit vers le Gsang) pour un chemin partant à droite, en sens interdit et avec le balisage « + rouge » qui se repère sur un arbre, mais sans autre indication... Ce chemin monte doucement, dans une atmosphère étonnamment sauvage, avant une portion plate.   

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : à la fin de la portion plate, nous quittons le chemin pour un sentier qui monte sur la gauche, balisage parfait « + rouge », et un triangle de même couleur est également indiqué. Ça grimpe, mais les zigzags adoucissent la montée, et ce sentier est vraiment superbe !

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : nous rejoignons l’itinéraire « triangle rouge » venant du Gsang, et qui va nous conduire au Belacker, lequel n’est plus qu’à 10 mn !

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : on sort de la forêt et on débouche sur les chaumes du Belacker. Les vaches se régalent des dernières touffes d’herbe, qui ont bien profité de plusieurs jours de pluie. J’invente un proverbe essentiel : ‘‘Vaches dans les prés en novembre, Noël en décembre’’.   

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : je m’offre un contrejour bovin, c’est mon premier ! Juste avant d’arriver à la ferme-auberge, nous rejoignons les itinéraires GR 5 et GR 532, mais dans une seule direction, qui n’est pas du tout celle qui nous intéresse, y’a de la frustration dans l’air…

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : je m’approche de la ferme (les lamas sont tout proches, mais séparés d’un terrain bien boueux, tant pis pour la photo), et je repère un « rectangle rouge » fléché sur une cabane façon ancien WC, je décide de le suivre en étant escorté par les 2 chiens de la ferme, celui dont on ne voit que les oreilles au 1er plan étant le plus aboyeur…

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : voici la fameuse fontaine du Belacker, et là je repère le balisage qui m’intéresse : « rectangle jaune », nous retrouvons le GR 532 qui va nous ramener à Saint-Amarin. L’ombre au bas de la photo ? Oui, c’est moi, bonnet sur la tête (je l’avais enfilé pour être bien repéré par les chasseurs), et les bâtons que je m’apprête à replier et à accrocher au sac à dos. Il nous reste 6 km de marche, qui ne seront que de la descente !

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : tiens, il y a aussi des chevaux ici, normal puisque le Belacker est également gîte équestre. Le paysage est plutôt hivernal vers les Vogelsteine, mais très vite il redevient automnal à la descente.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : nous suivons le chemin d’accès à la ferme-auberge, et passons devant la ‘fontaine de Jules’ sur la gauche (avec de l’eau) et le cabanon de chasse St-Hubert sur la droite - dont la véranda pourrait sans doute se transformer en salon de thé pour déguster un petit café avec une barre de céréales…

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : plus bas, le chemin amorce un virage, et nous le quittons pour un sentier partant sur la droite, St-Amarin étant donné à 1h35, ce qui est largement faisable. Une zone rocheuse,  en contrebas du Klebbachkopf, nous offre ce double rocher, dont la partie de droite évoque un visage humain…

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : tout le secteur comporte un nombre incroyable de nichoirs, régulièrement renouvelés, et voici donc le nichoir sur itinéraire VTT/FFC, et le nichoir sur GR 532.

Je photographie ensuite une portion rectiligne de toute beauté, avec des arbres majestueux et aux couleurs automnales.

Je photographie ensuite une portion rectiligne de toute beauté, avec des arbres majestueux et aux couleurs automnales.

SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6
SAINT-AMARIN : MONTER AU BELACKER (R 466) - 14,8 km - D+ 731 m - 4 h 30 mn - 3/6

Les photos : plus loin, nous traversons une zone qui a beaucoup souffert des différentes tempêtes, mais aussi de la sécheresse et des scolytes, et le paysage devient une vraie horreur. Ainsi va la forêt, et la bêtise humaine (celle de l’ONF incluse) n’y est pas étrangère.

► On arrive à un croisement de chemins, notre sentier continue en face, toujours « rectangle jaune », et on verra bientôt sur la droite et en contrebas le chemin qui nous avait menés à La Mésange.   

Dernière petite pause au col des Dreimarkstein.

Dernière petite pause au col des Dreimarkstein.

► La suite (et la fin) de la descente est commune à la montée, avec environ 3,5 km sur le GR 532, « rectangle jaune », direction Saint-Amarin.

Dans la descente, je me dis que, décidément, j’ai eu beaucoup de chance aujourd’hui, et que ce chemin est absolument magnifique !

Dans la descente, je me dis que, décidément, j’ai eu beaucoup de chance aujourd’hui, et que ce chemin est absolument magnifique !

Voici le petit bout de chemin où le balisage a disparu, et 30 m après il ne faut pas louper le sentier partant sur la droite, lui aussi non balisé : les forestiers qui ont ouvert le chemin descendant raide sur Mitzach n’ont pas fait dans le détail.

Voici le petit bout de chemin où le balisage a disparu, et 30 m après il ne faut pas louper le sentier partant sur la droite, lui aussi non balisé : les forestiers qui ont ouvert le chemin descendant raide sur Mitzach n’ont pas fait dans le détail.

► Nous retrouvons la Belle Vue de Mitzach, et continuons le GR 532 et son « rectangle jaune » jusqu’à notre petit parking, près de l’aire de jeux de Saint-Amarin : ce circuit superbe, intéressant et pas trop difficile, a duré 4 heures et 30 mn (A).

Textes et photos : Pierre Brunner, novembre 2021. Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné et ne prend en compte que les moments de marche, sans les pauses. Moyenne pour cette sortie : 3,3 km/h.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 7 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), assez facile (2,5/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

UN PEU DE CULTURE, ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL :

SAINT-AMARIN :

Petite ville de 2 300 habitants (Saint-Amarinois et Saint-Amarinoises), connue pour le musée Serret (site http://www.museeserret.fr/) et les vestiges d’une voie romaine.  Site Internet très complet de la commune http://www.ville-saint-amarin.fr/ ; lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Amarin .  

GR 532 :

Le sentier de grande randonnée 532 (GR 532) est un parcours majoritairement alsacien parmi les sept GR du Massif des Vosges : il part de Wœrth dans le Bas-Rhin pour se terminer à Belfort même ; son balisage est un « rectangle jaune ». Nous sommes ici dans la partie la plus ‘méridionale’ de ce GR (Massif du Rossberg), et les 700 m de dénivelé sur une courte distance permettent d’appréhender le contraste entre la plaine et les hautes chaumes, en toutes saisons. Lien Wikipédia très complet https://fr.wikipedia.org/wiki/Sentier_de_grande_randonn%C3%A9e_532

HIRSCHENBACH :

‘Le Hirschenbach est un ruisseau de quelques centaines de mètres, qui prend sa source à 500 mètres d'altitude et se jette dans la Thur par la rive droite. Il tire sa notoriété locale par le bûcher de la Saint-Jean qui domine son vallon.’’ (Source : Wikipédia). Traduction : ruisseau aux cerfs.

Le Hirschbachkopf est une petite colline (alt 602 m) située entre St-Amarin et Mitzach.

COL DES DREIMARKSTEIN :

Altitude 770 m, traduction : pierre des trois bans. Il s’agit des territoires des trois communes de ‘‘MMM’’, Malmerspach, Mitzach et Moosch. La pierre elle-même n’est pas visible, elle a sans doute été transformée en ‘‘Grotte de Notre-Dame des Trois Bornes’’, un vrai miracle ! On verra par contre un abri ouvert bien installé (il est sur le lien http://www.refuges.info/point/3888/cabane-non-gardee/Hautes-Vosges/abri-des-Dreimarkstein/ ) et un banc particulièrement soigné, réalisé en 2016 par des bénévoles des 3 communes.

ABRI LA MÉSANGE :

Une jolie allée arborée (elle se termine par un houx) mène à ce chalet-abri, qui a belle allure, situé en forêt communale de Moosch. À l’intérieur : cuisinière à bois De Dietrich (avec une batterie de poêles à cuire), 3 grandes tables et bancs ; à l’extérieur, petite terrasse couverte avec une table, un barbecue nouveau modèle avec cheminée, une source fontaine et une cabane WC ‘‘au fond du jardin’’ ; par l’arrière du chalet, on accède facilement au grenier, qui offre une possibilité de couchage à la dure. Voir le lien (non actualisé depuis 2018) http://www.refuges.info/point/3954/cabane-non-gardee/Hautes-Vosges/Abri-la-Mesange/

BELACKER :

Ferme-auberge, gîte d’étape et gîte équestre, géré par Carole, Jacky et Adeline. Aux plats traditionnels des fermes-auberges s’ajoutent des hébergements individuels, entièrement rénovés dans le cadre des gîtes d'étapes. Site Internet très complet http://belacker.fr/   

QUOI ENCORE ?  (WHAT ELSE ?)

 Vous trouverez le tout nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 462 inclus) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2021/10/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel-9.html

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW ’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.

Vous pouvez aussi suivre LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés en principe chaque soir, et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.