Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

Bérangère Abba, secrétaire d'État à la biodiversité, a découvert jeudi dernier 29 juillet 2021 la réserve naturelle du Grand Ventron, d’abord le matin sur les hauteurs de Kruth, puis l’après-midi sur celles de Ventron.

Les photos ci-dessous : la table d’orientation au sommet du Grand Ventron, et le GR 531 qui traverse les hautes-chaumes de la réserve naturelle. (Photos P.BR. archives LTD RANDO 68)

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT
GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

SUR LES HAUTEURS DE KRUTH

Information diffusée par Joseph PETER, président départemental 68 du Club Vosgien, et président du CVSA, Club Vosgien de la Vallée de Saint-Amarin.

« Rencontre avec Madame la ministre sur les hauteurs de Kruth : la secrétaire d'État Bérangère ABBA a effectué une visite le 29 juillet, à Kruth et à Ventron.

Le matin, elle a été accueillie à Kruth par un cortège d'élus, dont Rodolphe TROMBINI, 1er adjoint à la mairie de KRUTH. Joseph PETER, Président départemental du Club Vosgien, a guidé Madame la Ministre lors d'une déambulation autour de la ferme du Schafert. Des thèmes comme le dépérissement forestier, la gestion des hautes-chaumes et l'équilibre forêt-gibier ont été abordés lors de la promenade de 45 mn.

Une présentation du Club Vosgien, des signes de balisage ainsi que du travail des bénévoles a retenu toute l'attention de la Ministre et celle de Louis LAUGIER, Préfet du Haut-Rhin. Sur les lieux du dernier chantier bénévole du CVSA, Madame la Ministre a pu constater la possible cohabitation entre marcheurs et vététistes. Sébastien ANDRES, avec des jeunes gens en services civiques au Parc naturel régional des Ballons des Vosges, en ont effectué la démonstration, grandeur nature.

Pour clore la matinée alsacienne de Bérangère ABBA, Serge SIFFERLEN, Président des fermiers aubergistes, a proposé un repas marcaire au Schafert, à l'ensemble de la délégation ministérielle. »

La photo ci-dessous : l’article paru dans le quotidien régional ‘‘L’Alsace’’.

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

Les photos ci-dessous : au Schafert ! (Photos P.BR. archives LTD RANDO 68)

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT
GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

SUR LES HAUTEURS DE VENTRON

Les photos ci-dessous : un des panneaux de la Réserve Naturelle, et la petite route d’accès au Grand Ventron depuis le col de la Vierge, en hiver. (Photos P.BR. archives LTD RANDO 68)

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT
GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

Information publiée dans le quotidien régional ‘‘Vosges Matin’’, signée Heidi Joffroy.

« La forêt de la chaume du Grand Ventron au patrimoine de l’Unesco.

Ce jeudi après-midi, la secrétaire d’État en charge de la biodiversité, Bérangère Abba, s’est rendue à 1 204 mètres d’altitude pour découvrir la vieille forêt préservée de la chaume du Grand Ventron. Cette hêtraie d’altitude vient d’être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un accueil d’exception qui attendait la secrétaire d’État en charge de la biodiversité, Bérangère Abba, ce jeudi après-midi à la chaume du Grand Ventron. Derrière les photos exposées par les membres du parc naturel régional des Ballons des Vosges, les belles vaches vosgiennes n’ont pas manqué d’observer une agitation peu commune ici, au cœur de la réserve naturelle du Grand Ventron.

Non loin des nombreux cueilleurs de myrtilles, la représentante du gouvernement a pu découvrir la typicité de la forêt du massif vosgien et plus particulièrement, celle de la hêtraie d’altitude de la réserve naturelle nationale du massif du Grand Ventron. Cette vieille forêt exceptionnelle fait partie des trois hêtraies françaises inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. La liste du patrimoine mondial de l’Unesco représente 94 forêts réparties sur 18 pays allant de l’Espagne jusqu’à l’Ukraine.

« Aujourd’hui, ce site exceptionnel qui regorge de biodiversité bénéficie d’une reconnaissance internationale. Cette forêt préfigure de ce qu’on doit adapter dans les forêts françaises pour répondre à la fois à des enjeux de biodiversité, mais aussi de stockage carbone, ce sont des puits de carbone les forêts. Et aussi des enjeux de forêts multifonctionnelles », a commenté la secrétaire d’État, Bérangère Abba.

La photo ci-dessous : Bérangère Abba, secrétaire d’État à la biodiversité, a découvert la hêtraie de la réserve naturelle du massif du Grand Ventron, qui vient d'être inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. (Photo Vosges Matin/Florent Seiler)

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

~ Une forêt exceptionnelle, une forêt refuge ~

Laurent Seguin, le président du parc naturel régional des Ballons des Vosges, et Lucile Demaret, la technicienne du parc au sein de la réserve naturelle, ont pu rapidement prendre la parole afin d’expliquer les spécificités de ce site traversé par nombre de sentiers de randonnée. Il est désormais reconnu pour ses vieilles forêts classées parmi « les forêts primaires et anciennes de hêtres des Carpates et d’autres régions d’Europe » qui représentent un exemple exceptionnel de forêts tempérées complexes. Ici, à 1 204 mètres d’altitude, la réserve naturelle du Grand Ventron, à cheval sur le département des Vosges et du Bas-Rhin (*), forte de 1 650 hectares, représente tous les milieux naturels emblématiques des Vosges : des chaumes, des forêts, des éboulis, des tourbières. « Sur la réserve, on a la chance d’avoir de vieilles forêts. Les communes se sont engagées à les préserver en les classant réserves forestières intégrales où il n’y a plus d’exploitation depuis plus de trente ans. Ce classement permet de reconnaître l’engagement de ces communes pour la préservation de ces forêts », détaille Lucile Demaret, technicienne à la réserve naturelle. Cette vieille forêt préservée est aussi une zone refuge pour nombre d’animaux dont le grand tétras. »

(*) J’aurais plutôt écrit Haut-Rhin.

Les photos ci-dessous : l’étonnant chemin Carbonari, d’où on a une vue superbe sur le lac de Kruth-Wildenstein et la haute-vallée de St-Amarin, vers les villages de Kruth et Oderen. (Photos P.BR. archives LTD RANDO 68)   

GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT
GRAND VENTRON : UNE FORÊT, UNE VISITE, UN CLASSEMENT

UNE PARTIE DE LA VIEILLE FORÊT DES HAUTES VOSGES RECONNUE AU PATRIMOINE DE L'UNESCO

Publication Le-Lorrain.fr (lien https://www.le-lorrain.fr/blog/2021/07/31/une-partie-du-massif-vosgien-entre-au-patrimoine-mondial-de-lunesco/?fbclid=IwAR3GqgTfNjkbvKg5_qdMMZ6qMklnqymVvQ95RaqEIqojPZs8pn8-vcxhXog ) transmise par mon ami Patrick Brunner, que je remercie. 

« LES MERVEILLES DU MONDE NE SONT PAS TOUJOURS À L'AUTRE BOUT DE LA PLANÈTE. PREUVE EN EST AVEC LA RÉSERVE DU GRAND VENTRON, CLASSÉE CE MERCREDI AU PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO.

La Réserve du Grand Ventron fait partie de ces "forêts primaires et anciennes de hêtre des Carpates et d'autres régions d'Europe" (appellation officielle) que la France s'était engagée à défendre début 2020. Le dossier a fait son chemin, et ce 28 juillet, l'UNESCO a donc inscrit cette Réserve, posée à cheval sur le Haut-Rhin et les Vosges, à son patrimoine naturel mondial.

Avec le réchauffement climatique, et face au tourisme toujours plus développé, il faut désormais protéger cet écrin millénaire. C'est un peu le sens du déplacement de Bérangère Abba ce jeudi à Kruth. La secrétaire d'Etat en charge de la biodiversité vient présenter un plan de labellisation des hêtres français.

Dans son communiqué, le Ministère de la Transition Ecologique a rappelé quelques éléments récents : "Le parc naturel régional des Ballons des Vosges a bénéficié d’une aide du plan France Relance pour la restauration de sentiers, la quiétude de la faune sauvage et la réalisation d’itinéraires partagés pour permettre une pratique du VTT respectueuse des autres usages et de l’environnement sur la commune de Kruth dans le Haut-Rhin (68). Ces investissements se poursuivront grâce au plan Avenir Montagnes dévoilé par le Premier ministre Jean Castex et Bérangère Abba le 27 mai dernier et doté d’une enveloppe de 10M€ pour l’aménagement de sentiers de montagne respectueux de la biodiversité."

À charge ensuite pour chaque promeneur de tout faire pour préserver ces environnements magnifiques. »

À charge ensuite pour chaque promeneur

de tout faire pour préserver

ces environnements magnifiques.