Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

→ 12,5 km  ~ D+501 m  ~ Un peu difficile (3/6) ~ *** ~  Non compatible VTT-VAE.

L’ESSENTIEL :

Circuit classique de difficulté moyenne et de toute beauté, qui nécessité quand même un certain entraînement.

  • tracé OpenRunner sur base carte TOP 25
  • descriptif détaillé, textes, photos, renseignements

Nous partons du col de la Schlucht, pour un circuit certes moins spectaculaire que le Sentier des Roches, mais tout aussi intéressant. Sur les montagnes ‘‘en face’’ des Roches, nous emprunterons le sentier des Hirschsteine (certains le trouvent plus délicat que celui des Roches), avant de rejoindre tranquillement le Lac Vert. Suivra une rude montée, d’abord jusqu’au Dreieck, puis jusqu’au sommet du Tanet sur le GR 5. Et ce même GR 5 nous ramènera jusqu’à la Schlucht.

Merci aux bénévoles de la section du CLUB VOSGIEN DE LA VALLÉE DE MUNSTER (président Gérard HEINRICH, site Internet https://www.vallee-munster.eu/fr/active/balades-et-randonnees/club-vosgien) qui s’occupent du balisage et de l’entretien des itinéraires de ce secteur.

Site de la Fédération du Club Vosgien, qui regroupe 123 associations dans le massif : https://www.club-vosgien.eu/

La photo : le rocher du Petit Wurzelstein, altitude 1 258 m, est sur le GR 5 entre le Tanet et la Schlucht. Juste en contrebas, on distingue la tourbière et le pré Missheimle ; plus loin, les prés du Schupferen ; encore plus loin, la vallée de Munster.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

DÉPART / ARRIVÉE : un des grands parkings au col de LA SCHLUCHT : laissons à chacun le soin de trouver son itinéraire pour y arriver... S’il reste de la place, je conseille le parking un peu en hauteur, à droite du départ de la route D 61 vers le col du Calvaire. 

LA CARTE :

Capture d’écran OpenRunner, basée sur la nouvelle carte de randonnée TOP 25 IGN n° 3618 OT (Gérardmer Le Hohneck La Bresse).

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
Tracé altimétrique statique OpenRunner.

Tracé altimétrique statique OpenRunner.

→ AVEC OPENRUNNER : accès direct au parcours, téléchargeable sur GPS https://www.openrunner.com/r/13320060 ; → attention, j’ai créé ce parcours sur Internet, il peut donc présenter des différences, même minimes, avec la réalité du terrain.

DESCRIPTIF :                                                                             

Les photos ci-dessous : au départ de la route qui descend vers Munster et Colmar, sans la traverser, nous verrons ces panneaux qui nous concernent, et le circuit commence par cet escalier. Nous suivons ici le double balisage « rectangle rouge » du GR 5 et « rectangle bleu » du GR 531.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : le chemin qui monte en forêt étant très caillouteux, on lui préférera un sentier agréable sur le côté. En haut, prendre à droite en suivant l’itinéraire « rectangle bleu », et surtout le « triangle jaune ». Plus loin, c’est ce « triangle jaune » que nous suivrons vers la droite, doublé d’un « rectangle rouge-blanc-rouge », et on arrive au point de vue Spitzenfels, alt 1 190 m.  

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : continuer la descente, avec les mêmes balisages, sentier puis chemin vers la droite (le balisage est plus loin), jusqu’à cette séparation, et nous continuons à gauche en « triangle jaune » ; un peu plus bas, le chemin devient sentier, qui s’enfonce dans un secteur pierreux.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : il faut se glisser dans cette roche fissurée (escalier), et la partie un peu délicate commence après.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : si comme moi vous êtes sujet au vertige et à la peur du vide, vous vous en tirerez très bien en utilisant la solide main courante ! 

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : voici les échelles : elles paraissent interminables, mais en fait on arrive vite en haut.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : en haut, un crochet d’une cinquantaine de mètres vers la droite nous conduit au belvédère, qui est sur 2 niveaux, avec une table intéressante pour le casse-croûte.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Rejoindre ensuite le haut des échelles, et on retrouve l’itinéraire « triangle jaune » vers la droite, et 2 mn après on rejoint le GR 531, dont nous suivrons le « rectangle bleu », également vers la droite. En arrivant à un pierrier, prendre légèrement sur la droite. Petite descente jusqu’au lieu-dit Baerenbach (alt 1 095 m), et on continue le chemin vers la gauche.

Les photos : j’ai photographié là un cairn d’un nouveau genre, qui associe le bois et la pierre ; photographié aussi une petite parcelle qui a bien souffert, tempête, sécheresse et scolytes.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Un peu plus loin, on laisse partir le GR 531 vers la droite et on continue tout droit en légère montée, avec le balisage « rectangle bleu-blanc-bleu ».  

Les photos : on passe au lieu-dit Missheimle, alt 1 110 m, et en se glissant sur un des sentiers à gauche du chemin, on accède à ce lieu magique. Ce qu’il reste de la tourbière est en vert clair (comme au Gazon Vert), et en haut de la paroi rocheuse se détache le Petit Wurzelstein ; au fond du Missheimle, deux chamois prennent tranquillement leur repas.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : descente en douceur, on arrive au refuge du Schupferen (ski-club Munster, lien http://skiclubmunster.free.fr/pages/index.html ), et en arrière ces bâtiments sont l’auberge du Schupferen (pas de site Internet).

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : on quitte la réserve Frankenthal-Missheimle, on passe sous un ancien tire-fesse, et une légère déviation avec passerelle en bois nous permet de descendre jusqu’à l’auberge du Tanet (lien https://www.aubergedutanet.com/ ).

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Le secteur est envahi de remontées mécaniques, qui ne peuvent plus être utilisées maintenant par manque de neige à ces altitudes. Suivre la petite route goudronnée tout droit, direction Lac Vert, et juste avant le chalet de l’école de ski, prendre le petit sentier qui part à gauche. On arrive sur un chemin forestier, à prendre à gauche (sens interdit, pas d’autre balisage), et notre sentier reprend 30 m après, à droite, et on arrive au lac.

La photo : le lac Vert est vraiment bien vert !

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Traverser la digue, continuer tout droit, et ensuite à droite, « disque jaune », direction Gaertlesrain. Dans le 1er virage qui suit, continuer tout droit sur un chemin qui grimpe dur, même balisage.

Les photos : nous arrivons au lieu-dit Gaertlesrain, alt 1 130 m, ancienne petite ferme-auberge et actuelle maison d’habitation, et on continue jusqu’au refuge Erichson du Club Vosgien de Munster.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Il faut passer à gauche juste au-dessus du refuge pour rejoindre l’itinéraire « disque rouge », qui monte doucement jusqu’à la Route des Crêtes.

Les photos : au lieu-dit Dreieck, alt 1 228 m, nous rejoignons le GR 5, balisage « rectangle rouge », qui nous ramènera jusqu’à la Schlucht, soit environ 4,7 km ; nous sommes à présent dans la réserve naturelle Tanet Gazon-du-Faing.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : le GR 5 suit exactement l’ancienne frontière entre la France et l’Allemagne, entre 1871 et 1918, et ces bornes nous le rappellent…

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : une montée vigoureuse et dure, dans un sentier pierreux, nous attend maintenant, pour atteindre le sommet du Tanet, point le plus élevé de ce circuit.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : la plaque indiquant le sommet et son altitude sont 50 m après les premiers rochers, et la descente commence avec cet ancien poste d’observation installé par l’armée française au début de la Première Guerre Mondiale.  

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : au collet, altitude 1260 m, cette stèle en mémoire des chiens de l’Alaska est toute récente (lire les explications sur la plaque de la stèle, ou plus confortablement ci-dessous dans les renseignements).

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Le GR 5 fait un peu montagnes russes, alternant les descentes et les montées, les sols rocheux ou sablonneux, les passages en forêt ou dans d’anciennes chaumes d’altitudes, qui ne sont plus pâturées.

Les photos : voici un passage typique du GR 5, avec un sentier alliant les cailloux au sable, une végétation partagée entre la forêt et les myrtilliers, les bruyères et les grandes gentianes jaunes.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : voici les premières arrêtes rocheuses, pas facile à voir et à photographier ; l’une d’entre elles est le Grand Wurzelstein, alt 1 270 m.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : les bornes frontières sont maintenant vraiment sur la crête, et les pierres qui font office de bornes IGN sont nombreuses par ici. L’interprétation des lettres et des signes, en-dessous du triangle, sont évidemment affaire de spécialiste…

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Les photos : à 20 m à gauche du GR 5, le Petit Wurzelstein, alt 1 258 m, est situé juste au-dessus du Missheimle. La carte l’indique comme site d’escalade, site sauvage non équipé et non conventionné (lien succinct https://www.vallee-munster.eu/fr/active/sports-et-loisirs/escalade/F231001697_site-naturel-d-escalade-du-haut-fourneau-wurtzelstein-stosswihr.html )

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : j’ai rencontré là un groupe de randonneurs entraînés, venus de toute la France pour un circuit de plusieurs jours dans le massif vosgien, sous la conduite d’un accompagnateur en montagne diplômé, ce qui est une première pour moi.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

La photo : Philippe Poulet, sympathique, souriant et qualifié (diplômé d’État), vient de Saint-Vallier, département des Vosges, site https://station-nature.fr/

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Retour sur le GR 5, et le sentier « triangle jaune » du départ nous rejoint. Encore une petite montée, et on peut s’approcher du bord pour de superbes photos du secteur du Haut Fourneau.

La photo : dernier regard vers les Wurzelstein et autres rochers.

LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

► Reste 1 km de descente, avec des rochers sur le tracé du GR 5, et de petits sentiers pratiques sur sa droite ; on retrouve le GR 531 et on termine avec une courte portion commune à celle du départ, jusqu’au parking. Ce super circuit a duré exactement 4 heures (A).

Textes et photos : Pierre Brunner, juillet 2021 (sauf les photos des chiens d’Alaska qui sont DR). Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné, et ne concerne que le temps de marche. Moyenne pour la sortie : 3,1 km/h.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 7 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), assez facile (2,5/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

 

UN PEU DE CULTURE, ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL :

COL DE LA SCHLUCHT :

Avec une altitude de 1 139 mètres, il est l'un des principaux cols du massif des Vosges, situé entre les communes du Valtin (88, Vosges) et de Stosswihr (68, Haut-Rhin), assurant les liaisons entre ces deux départements. L'appellation provient du mot allemand die Schlucht signifiant la gorge, le défilé. Le GR 5 passe par le col de la Schlucht en suivant les crêtes entre le col du Bonhomme et le Hohneck ; il croise au col le GR 531. Lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Col_de_la_Schlucht 

LE GR 5 :

Le sentier de grande randonnée n°5 (GR 5) relie la mer du Nord (à Hoek van Holland aux Pays-Bas) et la mer Méditerranée (à Nice en France), soit 2 200 kilomètres de longueur. Du Nord au Sud, il parcourt ainsi les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, la France où il traverse les Vosges et le Jura, la Suisse où il passe au bord du lac Léman, puis à nouveau la France à travers les Alpes jusqu'à la Méditerranée. (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sentier_de_grande_randonn%C3%A9e_5 ). À elle-seule, la traversée des Vosges (départements de la Moselle, Meurthe-et-Moselle, Bas-Rhin et Haut-Rhin) représente 430km, entretenus et balisés avec le « rectangle rouge » par les sections locales du Club Vosgien ; voir le lien https://www.club-vosgien.eu/les-sentiers-du-club-vosgien/les-sentiers-remarquables/la-traversee-du-massif-des-vosges/#:~:text=La%20travers%C3%A9e%20du%20Massif%20des%20Vosges%20est%20un%20itin%C3%A9raire%20cr%C3%A9e,Wissembourg%20au%20Territoire%20de%20Belfort.&text=Le%20GR%C2%AE5%20fait,m%C3%A9diterran%C3%A9e%20via%20le%20Mont%20Blanc. Ailleurs qu’en Alsace, le GR 5 est balisé par la Fédération Française de la Randonnée avec le « double rectangle rouge et blanc ».

LE GR 531 :

Le sentier de grande randonnée n°531 (GR 531) traverse le massif vosgien du nord au sud tout en restant majoritairement dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin (il suit tout au plus la limite départementale avec le département des Vosges du col de Bramont au col de Bussang). Il part de Soultz-sous-Forêts pour se terminer à Leymen ; son balisage est un « rectangle bleu ». (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sentier_de_grande_randonn%C3%A9e_531). Le Club Vosgien en propose son topoguide, voir le lien https://www.club-vosgien.eu/boutique/guides-de-randonnee/topoguide-gr-531/

HIRSCHSTEINE:

Traduction : les rochers du cerf. Le circuit date de 1908, il a donc été aménagé à l’époque où l’Alsace faisait partie de l’Empire Allemand. Dans le sens de la montée, les ‘‘échelles’’ proprement dites sont en réalité des marches d’escaliers, d’abord rocheuses, puis métalliques (en deux ‘‘échelles’’ successives), et ne nouveau rocheuses à la fin. La section de la Vallée de Munster du Club Vosgien a rénové les escaliers en 2011, de même que le belvédère situé près du point le plus haut. L’ensemble de l’itinéraire comporte quelques passages délicats, bien sécurisés par une solide main courante en fer.

MISSHEIMLE :

Ce pré est une ancienne tourbière, constituée dans un ancien cirque glaciaire, et qui fait partie de la réserve naturelle ‘‘Frankenthal-Missheimle’’. C’est une réserve naturelle créée en 1989, dans le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, sur une superficie de 746 hectares : elle protège un secteur du versant alsacien de la haute crête des Vosges. (Source https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_naturelle_nationale_de_Frankenthal-Missheimle). Dans toute cette réserve, la randonnée est libre sur les sentiers balisés, et les chiens doivent être tenus en laisse ; véhicules à moteurs, feux, camping et bivouacs, sont interdits ; de même que les prélèvements d'animaux ou de végétaux. Le pastoralisme, la chasse et les activités forestières sont pour leur part réglementés.’’. Voir le lien http://www.reserves-naturelles.org/frankenthal-missheimle  

LAC VERT (lac de Soultzeren) :

Ce lac a une origine glaciaire : il est une vieille cuvette glaciaire à fond plat, et le barrage prend son assise sur une moraine. Sa couleur verdâtre laiteuse, surtout visible au printemps et en été, vient de la couleur des sapins qui se reflètent dans l’eau. Mais elle a donné naissance à des légendes démoniaques, le Lac Vert étant rien moins que le repaire de Satan ! La profondeur, que ces légendes voulaient considérable, n’est en réalité que d’une dizaine de mètres.  (Source : ‘‘Lacs, forêts et rivières d’Alsace’’, de Gonthier Ochsenbein, éd Mars et Mercure à Strasbourg, 1974). Plus récemment, les algues vertes qui envahissent les lacs vosgiens à la faveur des étés caniculaires renforcent encore ici la couleur verdâtre; elles sont à l’origine de la présence de bactéries dangereuses pour l’homme comme pour les animaux (cyanobactéries).

LE CHALET ERICHSON :

Il est le chalet du Club Vosgien de la Vallée de Munster, ouvert tous les jours jusqu'au 5 septembre (année 2021), puis les week-ends jusqu'au 1er novembre, en respectant les consignes sanitaires. Voir le lien https://www.vallee-munster.eu/fr/active/balades-et-randonnees/club-vosgien/chalet-erichson.html

LE TANET :

Le Tanet est une montagne de la crête vosgienne culminant à 1 292 m. Elle a donné son nom à une petite station de ski accrochée à son flanc alsacien. Le sommet est recouvert de blocs rocheux, qu’on appelle communément les rochers du Tanet ; leur dénomination correspondante en alsacien ou allemand est Taneckfelsen. Le sommet est accessible par le sentier de grande randonnée GR 5. Durant la Première Guerre Mondiale, l’armée française y avait aménagé un poste d’observation, afin de voir les mouvements de troupes de l’armée allemande et de déterminer la position de ses canons (Mienenwerfer). Pour la station du Tanet, voir le lien de la commune de Soultzeren https://www.letanet.fr/

LES CHIENS DE L’ALASKA :

On trouvera sur Internet plusieurs articles consacrés aux chiens de l’Alaska sur le front des Vosges, durant la Première Guerre Mondiale. À lire en priorité celui-ci, d’une richesse extraordinaire : http://www.histoire-passy-montblanc.fr/histoire-de-passy/de-la-prehistoire-au-xxie-s/la-guerre-de-1914-1918/les-principaux-regiments-des-soldats-de-passy-en-14-18/les-chiens-dalaska-dans-les-vosges-pendant-la-grande-guerre/ . On y apprend 3 choses qui concernent le secteur du Tanet :

  • Au sujet de la répartition des attelages sur le front : ces éléments furent dirigés sur le Syndicat Saint-Amé, près de Gérardmer, où l’équipage fut organisé en deux sections : la première, sous le commandement du Lieutenant Haas est installée au Tanet ; la deuxième, sous le commandement du Lieutenant Hérodier est installée au col du Breitfirst. La photo : le lieutenant Haas, consul de France en Alaska, chargé d’instruire les conducteurs français au Tanet (Source : site chiensdetraineau.free) ; en médaillon, le lieutenant René Haas (source : site ufacbagnolet).
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
  • Une voie ferrée étroite (voie de 60) existait entre La Schlucht et le Tanet : chaque wagonnet, tiré par un attelage d’une dizaine de chiens, pouvait transporter jusqu’à une tonne de matériel, voire le double en hiver, et aussi les blessés, assis ou couchés, et les soldats de la relève. Les photos : du Tanet à la Schlucht, un attelage de chiens, avec au fond la Route des Crêtes (Crédit photo Pascal Durand, site legrandshivarit) ; transport par les chiens de traineau sur une voie de 60, en été (document classique Internet).
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6
  • Les chiens tiraient aussi des traineaux sur la Route des Crêtes : 2 soldats, hommes de troupes ou gradés, dirigeaient l’équipage, un assis à l’avant du traineau, chargé de surveiller l’ensemble, et l’autre debout à l’arrière, chargé de réguler la vitesse, un frein au pied lui permettant d’engager dans la neige des pointes d’acier, ce qui prévenait les chiens de la nécessité de s’arrêter. La photo : un attelage sur la Route des Crêtes en plein hiver (Photo : site pierreswesternfront.punt.nl, article route des crêtes).  
LA SCHLUCHT : HIRSCHSTEINE ET LAC VERT (R 440) - 12,5 km - D+ 501 m - 4 h - 3/6

Cet autre article est intéressant https://www.centenaire.org/fr/espace-scientifique/des-chiens-de-lalaska-sur-le-front-des-vosges ; on a aussi parlé des ‘‘Poilus d’Alaska’’, voir le lien http://www.poilusdalaska.com/

 

WURZELSTEIN :

La carte TOP 25 mentionne le Grand Wurzelstein, alt 1270 m et difficile à voir depuis le GR 5, et le Petit Wurzelstein, alt 1 258m, situé 20 m à gauche du sentier, et facile à voir et à atteindre. Je suppose que c’est de ce dernier qu’il s’agit dans une publication récente (25 juin 2021) de Jean-Marie Nick, administrateur de la page Facebook ‘‘Le Journal Historique de l’Alsace’’, groupe public, lien https://www.facebook.com/groups/187460842568084  

« Le Wurzelstein (= le rocher de la racine), alias Hexenfelsen, se nomme le Haut-Fourneau en français. Il est situé entre le col de la Schlucht et le Tanet sur la ligne de crête des Hautes-Vosges, à 1240 m d'altitude au sud-ouest du Wurzelsteinkopf, "Kopf" signifiant tête et, par extension, sommet (1287 m). D'après la légende, ce fut un lieu de crémation (d'où Haut-Fourneau ?) de sorcières. D'où son autre appellation germanique de Hexenfelsen. C'est en cet endroit qu'aurait été tué en 1798 le dernier chamois aborigène du massif. »

QUOI ENCORE ???  (WHAT ELSE ?)

 Vous trouverez le tout nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 437 inclus) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2021/07/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel.html

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW ’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.

Vous pouvez aussi suivre LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés en principe chaque soir, et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.