Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

→ 13,0 km  ~ D+615 m  ~ Un peu difficile (3/6) ~ *** ~ Non compatible VTT-VAE.

L’ESSENTIEL :

Un circuit de montagne de moyenne difficulté, classique et toujours aussi beau ! Inclus :        

  • carte TOP 25 IGN-CV
  • tracé OpenRunner
  • descriptif détaillé, textes et photos

Sur ce blog, cette randonnée est décrite plusieurs fois, mais quand on aime on ne compte pas. Cette année 2021 est exceptionnelle, et je ne parle pas de virus, mais des conditions climatiques : en ce début mars, il n’y a quasiment plus de neige à ces altitudes, le sol est agréable à marcher, et l’absence de feuilles aux arbres permet des coups d’œil panoramiques exceptionnels.

Ce circuit nécessite une pratique régulière de la randonnée et de bonnes chaussures de montagne, ainsi que les bâtons de rando pour les seniors.

Merci aux bénévoles du CLUB VOSGIEN DE MASEVAUX, qui assurent le balisage et de l’entretien des itinéraires de tout ce secteur.  Président  René HIRTH, site Internet très complet https://www.club-vosgien-masevaux.fr/ . 

Sur l’ensemble de ce circuit, on randonne sans difficultés, malgré la quantité d’arbres et branches tombés récemment suite aux importantes chutes de neige : les forestiers et bénévoles du Club Vosgien ont fourni un travail considérable, qu’ils en soient félicités et remerciés !  

La photo : le lac des Perches, vu depuis le GR 5 entre la Haute Bers et le col des Perches : une mince pellicule de glace subsiste encore.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

DÉPART / ARRIVÉE : parking pour les randonneurs, en face de l’église de RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX. Accès depuis le giratoire du Pont d’Aspach (à Burnhaupt) par la D 466, direction Masevaux. Environ 10 km après Masevaux, dans Oberbruck,  prendre à droite la D 14bisIII, direction Rimbach. Cette petite route est étroite, et dans Rimbach il faut continuer jusqu’à l’église.

LA CARTE :

Carte de randonnée TOP 25 IGN-CV n° 3620 ET (Thann Masevaux).

Carte de randonnée TOP 25 IGN-CV n° 3620 ET (Thann Masevaux).

Capture d’écran et tracé altimétrique statiques OpenRunner.

Capture d’écran et tracé altimétrique statiques OpenRunner.

→ AVEC OPENRUNNER : accès direct au parcours, téléchargeable sur GPS https://www.openrunner.com/r/12628994 ; → attention, j’ai créé ce parcours sur Internet, il peut donc présenter des différences, même minimes, avec la réalité du terrain. ►En particulier, cela concerne le parcours entre Basse Bers et Riesenwald, qui n’existe pas vraiment sur OpenRunner.

DESCRIPTIF :

Les photos ci-dessous : voici les panneaux à l’entrée du parking, et mon carrosse qui s’y sent un peu seul.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : on traverse la route, et le sentier de liaison démarre près du mur du cimetière ; un peu plus haut, on part à gauche, direction Neuweiher et Ermensbach, en suivant le balisage « X jaune » du Club Vosgien.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

La photo : coup d’œil sur l’église Saint-Augustin de Rimbach (orgue de Joseph Callinet, 1851).

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : notre chemin traverse les prés, et on verra bientôt des murets en pierres sèches qui délimitaient les parcelles de cultures, pommes de terre et choux, une pratique qui a dû s’arrêter dans les années 60’ (d’après le récit d’un paysan du hameau).

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : à la première maison du hameau d’Ermensbach, descendre à gauche jusqu’à la chapelle Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours ; nous continuons ensuite sur la route, qui longe le ruisseau Neuweiherbach, en suivant toujours le « X jaune », direction Neuweiher par Chemin de pierres.  

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : dans le haut du village, on attend les amateurs d’appartements construits en bois, dans une nature qui reste propre.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : le ‘‘Chemin de pierres’’ est un parcours un peu sportif, qui nécessite des chaussures de randonnée hautes ou moyennes tiges, avec de bonnes semelles imperméables. Je me demande bien le quand et le pourquoi d’un tel itinéraire… Il est en tous cas parfaitement dégagé !

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : un peu plus haut, l’itinéraire « disque bleu » nous rejoint, et on franchit un impressionnant seuil rocheux. Il faut ensuite rester sur la droite en « disque bleu », direction Haute Bers (liaison avec GR 531), et on arrive au lac du Petit Neuweiher. 

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : le sentier qui suit est rocheux et nécessite notre attention (les bâtons ne servent plus à rien et seront repliés). Le lac est petit mais beau, et nous suivons maintenant le double balisage « disque bleu » et « anneau rouge ».

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : en arrivant au lac du Grand Neuweiher, on rejoint le GR 531 dont nous suivrons maintenant le « rectangle bleu », et on s’élève rapidement ! (le balisage « disque rouge » est pour le tour du lac et ne nous concerne pas)

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : cette montée est la principale difficulté de ce circuit, ses 2 km seront facilités par de nombreux lacets ; plus on s’élève et plus le panorama se découvre, en particulier celui du Grand Neuweiher avec son auberge, et la ferme-auberge du Gresson en haut à gauche.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

La montée est terminée, et nous traversons la forêt pour une section plate bien agréable ! Le passage d’un muret en pierre (ancienne frontière ?) en marque la fin.

Les photos : nous arrivons sur un magnifique pré, régulièrement fauché, et l’abri de Haute Bers est en haut à gauche : nous quittons le GR 532 pour le sentier herbeux en balisage « rectangle bleu-blanc-bleu », direction Rouge Gazon, et ensuite il faut monter tout droit jusqu’au chalet.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

► Nous avons fait les 6 premiers kilomètres et sommes quasi à mi-parcours, après 2 heures  de montée : c’est l’endroit idéal pour la pause casse-croûte !   

Les photos : voici quelques détails de l’abri, et le paysage qui s’ouvre devant nous : il ne reste plus que quelques petites plaques de neige.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : après le casse-croûte, on dit ‘au revoir’ à l’abri et on part sur la droite, même balisage « bleu-blanc-bleu », direction GR 5, pour passer devant la source et grimper encore un petit peu.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : ce panneau, qui mériterait bien un coup de peinture fraîche, indique l’altitude la plus élevée de notre circuit (1 137 m), et la jonction avec le sentier de grande randonnée GR 5 : nous suivrons son balisage « rectangle rouge » jusqu’au Col des Perches, donné à 20 minutes.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : c’est de la descente, mais certains passages restent un peu enneigés ou délicats et nécessitent donc une attention soutenue.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : en plusieurs endroits, on a une vue superbe sur le lac des Perches : la traversée d’un pierrier est saluée par un cairn original.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Nous arrivons au col des Perches, carrefour de plusieurs itinéraires : nous prenons le chemin qui descend à droite vers le lac, et qui est de nouveau le GR 531 avec son « rectangle bleu » !

Les photos : la descente est rapide, et des garde-corps empêchent les randonneurs et traileurs pressés de grignoter les virages, ce qui accélère l’érosion ; en quelques minutes, on arrive au bord du lac.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

En bas, on a le choix entre suivre le GR 531, utiliser en contrebas une petite passerelle en bois et remonter sur la digue, ou alors passer tout droit sur l’écoulement du trop-plein. 

Les photos : il reste une fine pellicule de glace sur le lac ; juste avant le panneau explicatif, prendre à gauche, et nous suivrons le balisage « triangle rouge », direction Basse Bers et Rimbach.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : cet itinéraire nécessite toute notre attention, entre le ruisseau qui déborde de partout en cette période, et des branches cassées un rien envahissantes. Heureusement, le balisage est parfait, et quelques stop-vaches en bois seront aussi un bon repère. En bas, on suivra le récent petit itinéraire modifié.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : voici l’ancienne ferme et ex-refuge scout de la Basse Bers, et sa fontaine.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : nous prenons ensuite à gauche l’itinéraire « anneau jaune », Rimbach par ferme-auberge Riesenwald. Le départ est humide, mais après on suivra un chemin horizontal (ne pas descendre avec le ruisseau), avec plusieurs murets en pierre.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

On arrive sur un chemin à suivre vers la droite, et de suite après on repart sur la gauche, le fléchage est parfait.

Les photos : cette passerelle nous permet d’arriver sur un pré magnifique, régulièrement pâturé, avec en plein milieu un balisage inattendu et vraiment performant !

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : nous passons juste en contrebas de cette ancienne grange, récemment rénovée ; peu après, on suivra le panneau ‘‘sortie obligatoire’’ pour accéder à cette passerelle en bois bien pratique.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Les photos : voici l’auberge du Riesenwald : nous passons juste au-dessus, alors que notre chemin est en descente rapide.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

La photo : ce monument rappelle une tragédie en 1929, vraisemblablement un incendie, mais je n’ai trouvé aucune précision sur Internet.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

On rejoint le parking de l’auberge et de la forêt éponyme : de là, nous descendons un moment sur son chemin d’accès, en suivant le balisage « triangle bleu » ; plus bas, continuer sur le chemin (ne pas suivre le balisage qui part sur la droite).

La photo : nous verrons bientôt sur la gauche, après un chemin qui part lui-aussi à gauche, cette stèle émouvante, en mémoire d’un maître-bûcheron qui mourut ici accidentellement.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

► Remonter un peu sur une cinquantaine de mètres, et une trace nous permet de rejoindre un petit chemin en contrebas du nôtre, et que nous suivrons jusqu’à Rimbach, avec le balisage précédent en « triangle bleu ».

Les photos : cet itinéraire parfaitement bien balisé nous fera découvrir une tradition paysanne ancienne : les vaches rentrant des prés passaient dans le ruisseau, avec la double fonction de leur permettre de boire et de nettoyer leurs sabots crottés avant le retour à la ferme, la passerelle permettant aux gens de traverser au sec.

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

Dans le village, au bout de la rue du Belacker et juste avant l’Auberge du Touriste, prendre le petit chemin à droite, et on retrouve le balisage du départ « X jaune ».

Les photos : la porte de cette grange montre une belle collection d’outils anciens, et un peu plus loin cet oratoire représente Saint Antoine de Padoue et l'Enfant Jésus. Dans la religion catholique, Fernando Martins de Bulhões, en religion Frère Antoine, vénéré sous le nom de saint Antoine de Padoue (1195-1231), est souvent représenté tenant dans ses bras l'Enfant Jésus et en main un exemplaire de l'Évangile, ou assistant à l'apparition de la Vierge Marie et de l'Enfant Jésus. (Source : Wikipédia).

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6
RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX : LE TOUR DES LACS (R 397) - 13,0 km - D+615 m - 3 h 45 mn - 3/6

On rejoint le départ au-dessus de l’église, puis le parking des randonneurs : cette superbe randonné a duré 3 heures 45 mn (A).

  • Montée jusqu’à l’abri de la Haute Bers : 6 km en 2 heures, soit 3 km/h.
  • Descente : 7 km en 1 heure 45 mn, soit 4 km/h.

Textes et photos : Pierre Brunner, mars 2021. Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

 (A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné : il comprend le temps de marche et les arrêts photos, mais pas la pause casse-croûte ! Moyenne pour la sortie : 3,4 km/h.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 6 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

 

UN PEU DE CULTURE, ÇA PEUT PAS FAIRE DE MAL : ICI, IL Y EN A MÊME BEAUCOUP !

RIMBACH-PRÈS-MASEVAUX :

Village de 450 habitants, dans la vallée du Seebach (ruisseau du lac), qui est un affluent de la Doller. Le nom du village vient de la divinité de la mythologie nordique Rind, épouse d'Odin, et de l'allemand Bach (= rivière). Point de départ de très nombreuses randonnées, notamment vers les lacs qui sont sur le territoire de la commune, Neuweiher et Perches ; ne pas confondre avec Rimbach-près-Guebwiller ! Voir le lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Rimbach-pr%C3%A8s-Masevaux (la commune n’a pas de site Internet). Le parking pour randonneurs est unique par sa grandeur et ses aménagements ! Bien signalé, il dispose d’un nombre important de places végétalisées, et d’une zone de repos et pique-nique à l’arrière. Il occupe la place de Courry, du nom d’une petite commune du Gard jumelée avec Rimbach.

ERMENSBACH :

Hameau qui fait partie de Rimbach (écart), connu surtout pour sa chapelle-pèlerinage Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, qui date de 1840 (voir le lien http://www.hautes-vosges-alsace.fr/brochures/3.Masevaux/depliant_chapelles.pdf)   

LACS DES NEUWEIHER, GRAND ET PETIT:

La signification de ce nom est facile : Neu = nouveau (nouvel), Weiher = étang. C’est un exemple unique dans les Vosges de deux lacs superposés ! Cela aurait dû exciter l’imagination populaire, mais on ne trouve aucune légende pour tenter d’expliquer cette origine, comme le déplore Gonthier Ochsenbein dans son ouvrage « Lacs, forêts et rivières d’Alsace » (Éditions Mars et Mercure, Strasbourg, 1974). Ces lacs ont une origine glaciaire reconnue : ils sont issus d'un surcreusement provoqué par un glacier, qui a donné le large cirque où ils se trouvent. Mais on évoque aussi la présence d’une faille, qui serait également à l’origine du vallon d’Ermensbach, et associée à des phénomènes volcaniques, dont les traces sont visibles aux abords des lacs. Toutefois, leur configuration actuelle a pour origine l'établissement de deux barrages distincts : les deux lacs constituent ainsi deux retenues d'eau en série, autrefois utilisées pour fournir l'énergie hydraulique à l'industrie locale d’Oberbruck (forges, puis tissages).

Au cours de leur histoire, les barrages initiaux ont été abandonnés et les lacs ont été mis à sec. Le site a alors connu une exploitation agricole, avec construction d'une petite ferme dont les ruines sont encore visibles lorsque le niveau du lac est très bas. La possibilité d'exploiter le fond des lacs laisse entendre qu'une fois supprimé l'effet des barrages initiaux, le site ne permettait pas non plus de maintenir le lac glaciaire originel, ou alors avait-il une très petite taille. Lorsque les barrages ont été reconstruits en 1858, selon les plans d’un ingénieur des Ponts et Chaussées de la Société Industrielle de Mulhouse, l'exploitation agricole a pris fin et la ferme a été submergée. Plus récemment, les deux barrages ont fait l'objet de travaux de confortement sous la maîtrise d'ouvrage de l’ex Conseil Général du Haut-Rhin : en particulier, le barrage amont a été entièrement reconstruit. (Source : Wikipédia)

Petit Neuweiher : Altitude : 813 m Type : lac de barrage. Superficie : 1 ha. Profondeur : 4,50 m. Grand Neuweiher : Altitude : 824 m. Type : lac de barrage. Superficie : 3,4 ha. Profondeur : 12,40 m. Réserve d’eau disponible au total : 295 000 m3.

L’auberge-refuge du Neuweiher appartient au Club Vosgien de Masevaux : voir les liens https://www.club-vosgien-masevaux.fr/refuge_1.html et https://www.auberge-refuge-neuweiher.fr/NEUWEIHER_WEB/FR/index.awp  

HAUTE BERS :

La Haute Bers est un sommet du massif des Vosges culminant à 1 252 mètres d'altitude, à la limite entre les départements du Haut-Rhin et des Vosges. Le toponyme Bers vient du gallo-romain Bersa signifiant ‘‘bers, berceau’’ ; ce mot est apparenté à l'ancien allemand Birse ou à l'ancien français bers ou ber, venant du latin populaire bertium d'origine gauloise et désignant diverses réalisations techniques : voûte, arête, treillage, ridelles. Les trois chaumes, la basse, moyenne ou haute bers étaient établies dans des vallées ou vallons en berceau. Le même mot, par déformation, a donné son nom au lac des Perches, situé dans le massif (lire ci-dessus). La très petite chaume sommitale, en haut de la Haute-Bers, ne connaît plus d'exploitation agricole et est peu à peu reconquise par la forêt.

L’abri de la Haute-Bers est le refuge communal de Rimbach, et il fait partie de la série des abris de la vallée de la Doller. Il a été construit en gros rondins : c’est une fuste (la fuste est une construction en bois dont les murs sont faits de troncs bruts, non calibrés, simplement écorcés et empilés : les fûts s'encastrent dans leur longueur et sont entrecroisés dans les angles. La construction d'une fuste est issue d'une technique traditionnelle très ancienne du travail du bois) et il est couvert par un toit végétalisé. Une source est à proximité. Le grand pré offre une ambiance très particulière, avec un vaste panorama sur la plaine et le massif du Rossberg : ses étendues vertes se parent aux beaux jours de milliers de fleurs, dont de nombreuses orchidées favorisées par le fauchage. Au petit matin, chamois et chevreuils viennent paître. La ferme de la Haute Bers n'est plus qu'une ruine dont seules quelques pierres restent visibles.

Pour l’abri, voir le lien traditionnel https://www.refuges.info/point/2737/cabane-non-gardee/Hautes-Vosges/Haute-Bers/ 

COL DES PERCHES :

Il est situé à la croisée entre deux itinéraires de Grandes Randonnées, le GR 5 et le GR 531, altitude 1070 m, mais ne bénéficie toujours pas d’un panneau indiquant son nom et son altitude : ne désespérons pas…

LAC DES PERCHES :

Pour la toponymie de ce lac, qui s’appelle aussi ‘‘Sternsee’’, il faut s’accrocher, même avec Wikipédia ! « Son appellation alémanique au 19ème siècle est Sternsee, soit le lac de l'Étoile. Ce nom alsacien provient d'une altération de Ternsee ou Ternensee. Le nom français provient d'une erreur d'interprétation du patois local, car il s'agissait primitivement du lac des Bers, du nom des chaumes anciennes ou des sommets qui l'entouraient. Mais Bers est devenu Bärsch, soit « perche » en allemand (voir Barsch), et la traduction française a suivi...

Le mot d’ancien français ancien berche signifie bord escarpé d'une fortification, d'une rive, d'une montagne. Ce terme technique, qui a donné également berge, est issu du latin populaire d'origine gauloise, barǐca, bord plus ou moins pentu de la rive, de la rivière, soit la berge ou lieu d'accostage, pente de la rive, grève... Si on garde le terme gaulois en étendant sa signification, l'hypothèse d'une pente caractéristique des sommets environnants peut être retenue. Le passage du son initial b au son p est typique d'une influence germanique. Une autre hypothèse, peut-être une influence, en tout cas plaisante aux anciens marcaires alsaciens et vosgiens, familiers des contes, peut être proposée : Bers viendrait du gallo-romain Bersa signifiant berceau. Ce mot est apparenté à l'ancien allemand Birse ou à l'ancien français bers ou ber, venant du latin populaire bertium d'origine gauloise et signifiant divers réalisations techniques : voûte, arête, treillage, ridelles. Les trois chaumes, la basse, moyenne ou haute Bers étaient établies dans des vallées ou vallons glaciaires en berceau.

Il est possible de faire remonter l'élaboration d'une première digue en terre au moins à la fin du 13ème siècle. Auparavant, le petit lac des Bers se nomme See. Nous pouvons remarquer la toponymie fluctuante des forêts et des chaumes de ces hauteurs vosgiennes. »

Le lac des Perches se situe dans un ancien cirque granitique d'origine glaciaire, au pied de la Tête des Perches et à l'est de la Haute Bers ; il se trouve dans une configuration analogue à celle de ses voisins, les deux lacs des Neuweiher. Sur un plan géologique, le lac des Perches est le produit d'une dislocation tectonique en limite des granites de la Haute Bers et du Rouge Gazon, et des grauwackes métamorphiques qu'on retrouve en partie sur les flancs orientaux de la Tête des Perches, au col des Perches et sur le Rimbachkopf. La fantaisie populaire a souvent voulu voir dans la forme en entonnoir de cette cuvette le cratère d’un ancien volcan, qui se serait rempli d’eau ! Et les légendes sont nombreuses, comme le souligne Gonthier Ochsenbein (op cit), ainsi celle de la Dame Blanche, qu’on retrouve d’ailleurs dans de nombreux lacs vosgiens.

C'est un joli lac rond qui a été rehaussé à l'aide d'un barrage au 16ème siècle pour l'alimentation de forges, puis d'une usine textile au 19ème siècle. Sa capacité est de 500 000 m3 ; la digue de 8 mètres s'étend sur le verrou. Le plan d'eau, à 984 m d'altitude, est profond de 17 mètres : pleinement rempli, il s'étale sur 4,4 ha.

REFUGE DE LA BASSE-BERS :

C’est une ancienne ferme : après l'abandon de l'agriculture vers 1950, elle a été pendant 50 ans un refuge et une base des Scouts et Guides de France (SGDF), sous la houlette de Paul Jacob, dont on voit encore la statue du visage, mégot aux lèvres, à droite de l’entrée. Mais ce refuge a été fermé en 2017 par décision des services de sécurité.

Voir les liens https://ogygie.pagesperso-orange.fr/fermes2.htm ,

FERME-AUBERGE DU RIESENWALD :

Elle semblerait de plus appartenir au réseau ‘‘officiel’’ des fermes-auberges, sous réserves. On trouvera quelques renseignements sur ce lien https://www.hautes-vosges-alsace.fr/fr/preparer/se-restaurer/cuisine-alsacienne/F241001254_ferme-auberge-du-riesenwald-rimbach-pres-masevaux.html ou encore ici : https://www.jds.fr/rimbach-pres-masevaux/ferme-auberge-alsace/ferme-auberge-du-riesenwald-rimbach-pres-masevaux-haut-rhin-2144_L. On verra aussi quelques photos anciennes sur l’excellent lien https://ogygie.pagesperso-orange.fr/fermes2.htm

ET QUOI ENCORE ???  (WHAT ELSE ?)

Vous pouvez aussi suivre LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés en principe chaque soir, et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.

 Vous retrouverez le nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 395) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2021/03/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel.html  

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW ’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.