Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68

LTD RANDO 68

Menu
J’AI TESTÉ  LES 3 H ET 20 KM

J’AI TESTÉ LES 3 H ET 20 KM

La nouvelle règle pour ce déconfinement partiel, et au moins jusqu’au 15 décembre, est très carrée : ‘‘déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile’’ (extrait de l’article 6 de l’attestation de déplacement dérogatoire). Hier samedi 28 novembre, 1er jour de l’entrée en vigueur de ce nième décret, c’était le moment de tester !

Depuis le rocher Ostein, en plein soleil, le panorama est essentiellement noyé dans le brouillard

Depuis le rocher Ostein, en plein soleil, le panorama est essentiellement noyé dans le brouillard

MES ‘CONDITIONS’

  • J’habite à Cernay (68), juste au pied des Vosges et à la sortie de la vallée de la Thur, c’est un avantage.
  • Je voulais faire une randonnée de montagne, une vraie mais nécessairement courte, afin de rester dans le cadre imposé. Trois jours après avoir passé le cap des 71 balais, c’était aussi pour moi un test, avant l’hiver…
  • J’avais besoin de la voiture pour accéder plus rapidement à la montagne !

MES CHOIX

Le lieu de départ de la randonnée : col du Herrenfluh, situé tout près au-dessus de Cernay-Uffholtz sur la D 431 (Route des Crêtes), direction Grand Ballon et Vieil Armand. Un peu avant d’arriver au Hartmannswillerkopf, le parking est sur la gauche, au départ de la petite route d’accès vers la ferme-auberge du Molkenrain et les refuges du Ski-Club Cernay et des Amis de la Nature Uffholtz.

Mon circuit de marche : 8,1 km pour 366 m de D+, il est disponible en libre accès et téléchargeable sur GPS avec le lien OpenRunner https://www.openrunner.com/r/12300858  

Mon timing prévu : 20 mn de voiture, 2 h 20 de randonnée, et 20 mn de voiture = 3 heures. Je tablais donc sur une vitesse moyenne de marche de 3,5 km/h ce qui est réaliste avec un dénivelé peu important.

CE QUE J’AI FAIT

  1. Exactement 20 mn pour l’accès à la marche, avec 15 mn en voiture et 5 mn pour la préparation sur place (changer de chaussures, enfiler l’anorak et les gants, mettre le sac à dos) ;
  2. Pour la randonnée, il m’a fallu 2 h 30 mn : dans mon estimation, j’avais oublié les 2 pauses-café (dont 1 avec pipi, excusez pour le détail), et 3 arrêts rapides pour saluer des amis (avec respect des distanciations physiques) ;
  3. Exactement 20 mn pour le retour (5 mn pour se débarrasser du sac, de l’anorak et changer de chaussures) et 15 mn de voiture.

Cet écart de 10 mn est minime et très supportable, et je ne ferai à personne l’insulte d’expliquer comment faire pour rester dans les clous par rapport à ce qu’on a écrit sur l’attestation.

Tracé OpenRunner statique de mon circuit de randonnée : il mentionne le lieu de départ-arrivée et les kilomètres ; j’ai rajouté les endroits importants, et les lettres qui correspondent aux photos.

Tracé OpenRunner statique de mon circuit de randonnée : il mentionne le lieu de départ-arrivée et les kilomètres ; j’ai rajouté les endroits importants, et les lettres qui correspondent aux photos.

Profil altimétrique statique du circuit.

Profil altimétrique statique du circuit.

LE DESCRIPTIF

A  Prendre le chemin qui descend : nous suivons le balisage « triangle bleu » du Club Vosgien, direction Camp Turenne, donné à 40 mn. (Photomontage)

A Prendre le chemin qui descend : nous suivons le balisage « triangle bleu » du Club Vosgien, direction Camp Turenne, donné à 40 mn. (Photomontage)

B Dans cette courte descente, on voit bien que les couleurs automnales sont passées, et que l’hiver s’installe.

B Dans cette courte descente, on voit bien que les couleurs automnales sont passées, et que l’hiver s’installe.

Nous continuons 3 mn après tout droit, sur un large chemin carrossable en légère montée, en suivant toujours le « triangle bleu ».

C  Plus haut, une interruption dans les arbres nous offre un magnifique point de vue sur la plaine, noyée ce jour-là dans une mer de nuages : c’est un paysage classique en cette saison, dû à ce que les météorologues appellent une inversion thermique.
C  Plus haut, une interruption dans les arbres nous offre un magnifique point de vue sur la plaine, noyée ce jour-là dans une mer de nuages : c’est un paysage classique en cette saison, dû à ce que les météorologues appellent une inversion thermique.

C Plus haut, une interruption dans les arbres nous offre un magnifique point de vue sur la plaine, noyée ce jour-là dans une mer de nuages : c’est un paysage classique en cette saison, dû à ce que les météorologues appellent une inversion thermique.

D   Juste après, continuer tout droit le chemin en légère descente, avec le même balisage « triangle bleu ».

D Juste après, continuer tout droit le chemin en légère descente, avec le même balisage « triangle bleu ».

Ce chemin très agréable est ensuite parfaitement plat : durant la Première Guerre Mondiale, il revêtait une importance capitale pour l’armée française, liaison entre le champ de bataille du Hartmannswillerkopf et l’hôpital militaire installé au Camp Turenne. Concernant cette période et ce Camp, on trouvera tous les renseignements sur ce blog, avec le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2020/05/le-camp-turenne-nouvelle-version-augmentee.html

E  Nous arrivons au Camp Turenne, important carrefour d’itinéraires ; le monument rappelle la présence d’un cimetière militaire, qui n’existe plus aujourd’hui.

E Nous arrivons au Camp Turenne, important carrefour d’itinéraires ; le monument rappelle la présence d’un cimetière militaire, qui n’existe plus aujourd’hui.

Après le carrefour, prendre le sentier qui descend sur la droite, balisé « anneau jaune », direction Rocher Ostein, point de vue à 5 mn. On y arrive très vite, et une courte ‘‘escalade’’ nous permet d’accéder à un banc : attention toutefois aux glissades en cas de gel.

F    Le banc sur le rocher Ostein.

F Le banc sur le rocher Ostein.

F  Le panorama plein nord ; légèrement plus à l’Est, le Grand Ballon semble proche, et il l’est.
F  Le panorama plein nord ; légèrement plus à l’Est, le Grand Ballon semble proche, et il l’est.

F Le panorama plein nord ; légèrement plus à l’Est, le Grand Ballon semble proche, et il l’est.

Retour au Camp Turenne : juste à droite de la table (première pause-café pour moi), nous prenons le sentier GR 5, « rectangle rouge », direction Molkenrain. C’est de la montée : juste avant de croiser un premier chemin, le Club Vosgien a installé sur la droite un joli point de vue, équipé d’une table avec ses bancs. Pour nous, la montée continue, avec une portion de chemin, puis de nouveau un  sentier, et on arrive à une fontaine, au sortir de la forêt.

G La fontaine, et le chalet-refuge de l’Union Touristique des Amis de la Nature (UTAN), section d’Uffholtz. Nous continuons sur le GR 5, qui monte encore un peu sur la gauche, direction ferme-auberge Molkenrain.
G La fontaine, et le chalet-refuge de l’Union Touristique des Amis de la Nature (UTAN), section d’Uffholtz. Nous continuons sur le GR 5, qui monte encore un peu sur la gauche, direction ferme-auberge Molkenrain.

G La fontaine, et le chalet-refuge de l’Union Touristique des Amis de la Nature (UTAN), section d’Uffholtz. Nous continuons sur le GR 5, qui monte encore un peu sur la gauche, direction ferme-auberge Molkenrain.

H   Après un stop-vaches en bois, c’est la descente dans un pré de pâture (haute-chaume), et on ne tardera pas à voir les toits de la ferme-auberge.

H Après un stop-vaches en bois, c’est la descente dans un pré de pâture (haute-chaume), et on ne tardera pas à voir les toits de la ferme-auberge.

Juste avant d’y arriver, et nous sommes encore à l’arrière des bâtiments, on quitte le GR 5 pour prendre à gauche le sentier balisé « rectangle rouge-blanc-rouge », direction Freundstein. Attention, les vaches ont laissé de nombreuses traces : pour nous, c’est celle qui remonte carrément vers la petite forêt.

J   On passe en-dessous du captage et réservoir d’eau de la ferme, dont on s’éloigne.
J   On passe en-dessous du captage et réservoir d’eau de la ferme, dont on s’éloigne.

J On passe en-dessous du captage et réservoir d’eau de la ferme, dont on s’éloigne.

K   Peu après, sur la droite, voici la montagne ‘‘mangeuse d’hommes’’ du Hartmannswillerkopf (HWK), dont la croix sommitale blanche brille au soleil ; nous suivons le balisage « rouge-blanc-rouge ».
K   Peu après, sur la droite, voici la montagne ‘‘mangeuse d’hommes’’ du Hartmannswillerkopf (HWK), dont la croix sommitale blanche brille au soleil ; nous suivons le balisage « rouge-blanc-rouge ».

K Peu après, sur la droite, voici la montagne ‘‘mangeuse d’hommes’’ du Hartmannswillerkopf (HWK), dont la croix sommitale blanche brille au soleil ; nous suivons le balisage « rouge-blanc-rouge ».

L  En haut, juste avant d’arriver aux premiers arbres, nous quittons cet itinéraire, qui plonge vers la ferme-auberge du Freundstein, et prenons la trace non balisée qui monte encore un peu sur la gauche, en restant à gauche de la clôture et du muret de pierres ; superbe vue sur la plaine, et la Forêt Noire émerge à peine de la mer de brouillard.
L  En haut, juste avant d’arriver aux premiers arbres, nous quittons cet itinéraire, qui plonge vers la ferme-auberge du Freundstein, et prenons la trace non balisée qui monte encore un peu sur la gauche, en restant à gauche de la clôture et du muret de pierres ; superbe vue sur la plaine, et la Forêt Noire émerge à peine de la mer de brouillard.

L En haut, juste avant d’arriver aux premiers arbres, nous quittons cet itinéraire, qui plonge vers la ferme-auberge du Freundstein, et prenons la trace non balisée qui monte encore un peu sur la gauche, en restant à gauche de la clôture et du muret de pierres ; superbe vue sur la plaine, et la Forêt Noire émerge à peine de la mer de brouillard.

M   On continue la montée jusqu’à un stop-vaches en bois, qui permet d’accéder à  un bloc rocheux et au panneau Club Vosgien indiquant le Molkenrain, alt 1 125 m : le vrai sommet est un peu plus loin, marqué par 2 bornes IGN et quelques cairns.

M On continue la montée jusqu’à un stop-vaches en bois, qui permet d’accéder à un bloc rocheux et au panneau Club Vosgien indiquant le Molkenrain, alt 1 125 m : le vrai sommet est un peu plus loin, marqué par 2 bornes IGN et quelques cairns.

C’est la descente, les bâtons de rando peuvent être repliés et rangés sur le sac à dos. Nous continuons un peu jusqu’au stop-vaches suivant, qui nous permet de traverser clôture et muret ; la descente est vers la gauche, en direction de 2 pylônes d’antennes. En bas, on rejoint le GR 5 et son « rectangle rouge », pour une courte portion empruntée tout-à-l’heure, avec stop-vaches et descente à droite jusqu’au chalet-refuge des Amis de la Nature.

Prendre alors à gauche, et nous marchons sur le chemin carrossable d’accès au chalet : cette portion est non-balisée.

N  Au bout des bâtiments, le nouvel espace ouvert Berni-Hislà est à disposition des randonneurs, ce qui est pratique et sympathique, puisqu’il y a là des tables avec leurs bancs, et même un barbecue. Pour moi, c’est la 2è pause-café.

N Au bout des bâtiments, le nouvel espace ouvert Berni-Hislà est à disposition des randonneurs, ce qui est pratique et sympathique, puisqu’il y a là des tables avec leurs bancs, et même un barbecue. Pour moi, c’est la 2è pause-café.

Suivre ce chemin, qui descend jusqu’au parking de la ferme-auberge : à ce moment, prendre à droite (vers une remise) l’itinéraire « rectangle rouge-blanc-rouge », direction Cernay-Uffholtz-Wattwiller.

C’est de la descente, avec un  sentier rapide, bien balisé et très agréable !

P  Retour au parking du col du Herrenfluh, qui pourrait bien afficher ‘‘complet’’ ! J’y ai même vu un papa avec son fiston, qui au sortir de la voiture s’embarquaient tous les deux en trottinettes électriques sur la Route des Crêtes, direction le Hartmannswillerkopf, on n’arrête pas le ‘‘progrès’’…

P Retour au parking du col du Herrenfluh, qui pourrait bien afficher ‘‘complet’’ ! J’y ai même vu un papa avec son fiston, qui au sortir de la voiture s’embarquaient tous les deux en trottinettes électriques sur la Route des Crêtes, direction le Hartmannswillerkopf, on n’arrête pas le ‘‘progrès’’…

Textes et photos : Pierre Brunner, novembre 2020. Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr

QUOI D’AUTRE ?

Merci au Club Vosgien, section de Cernay, pour le balisage parfait, et l’entretien parfait lui-aussi, des sentiers et chemins de ce circuit.

 LTD RANDO 68 est présent sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal ; des bulletins météo sont publiés chaque soir (en principe), et d’autres infos utiles s’ajoutent parfois.

 Vous retrouverez le tout nouveau tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 372) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2020/10/nouvelle-mise-a-jour-du-tableau-excel.html  

 Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.