Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6

→ 12,5 km  ~ D+ 476 m  ~ Assez difficile (4/6) ~ *** ~  Non compatible VTT-VAE.

Voici une superbe randonnée de montagne, riche en découvertes, en cols (du Wormspel, de Falimont, du Schaeferthal, de la Schlucht) et en sentiers (des Couloirs, des Roches, des Mulets). En partant du ‘‘pied du Hohneck’’, nous commencerons par le versant oriental alsacien, Frankental et Krappenfels, pour revenir par le côté occidental lorrain. Globalement, ce circuit n’est pas difficile : son classement en 4/6 est uniquement dû au Sentier des Roches, même s’il est nettement plus facile dans ce sens. L’itinéraire n’est pas long, mais je conseillerais néanmoins de lui consacrer la journée.

Le Sentier des Roches sera naturellement le temps fort de ce circuit !

Le Sentier des Roches sera naturellement le temps fort de ce circuit !

Départ et arrivée : au pied du Hohneck, sur la ROUTE DES CRÊTES (D 430), entre le Markstein au sud et le Col de la Schlucht au nord. On trouvera à se garer à hauteur de la petite route qui monte jusqu’au sommet du Hohneck. Temps de marche : environ 4 h (A). Distance : 12,5 km (B). Dénivelé positif : 476 m (B). Difficultés particulières : certaines portions du Sentier des Roches, en particulier les montées dans de gros rochers. Conseils : pour le Sentier des Roches, on lira les recommandations sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/08/le-sentier-des-roches.html ; pour l’ensemble de ce circuit, chaussures de randonnée basses ou moyennes tiges adaptées à la saison, ou des baskets genre trail, avec de bonnes semelles ; les bâtons pourront aider les  seniors ; on emportera le casse-croûte, en plus de quelques encas et de la boisson. → Pour plus de calme, évitez les week-ends et jours fériés… Date et conditions météo de cette rando : 27 mai 2020, très beau temps ensoleillé, bise froide de secteur Est sur le versant alsacien, températures (C) au départ 14° et à l’arrivée 22°. Participant : moi tout seul. Niveau de ce circuit : assez difficile (4/6). Intérêt : extrêmement intéressant ***. Compatible VTT et VAE : non.

LA CARTE :

On utilisera l’indispensable carte de randonnée ‘‘VALLÉE DE MUNSTER’’ au 1:25 000è, éditée en 2017 par le Club Vosgien de Munster : disponible dans les grandes surfaces, librairies et magasins de sport de la vallée de la Fecht, et naturellement auprès du Club Vosgien.

On utilisera l’indispensable carte de randonnée ‘‘VALLÉE DE MUNSTER’’ au 1:25 000è, éditée en 2017 par le Club Vosgien de Munster : disponible dans les grandes surfaces, librairies et magasins de sport de la vallée de la Fecht, et naturellement auprès du Club Vosgien.

Profil altimétrique OpenRunner.

Profil altimétrique OpenRunner.

Le départ, devant l’auberge ‘‘Pied du Hohneck’’.

Le départ, devant l’auberge ‘‘Pied du Hohneck’’.

→ AVEC OPENRUNNER : L’accès direct à ce parcours est ici et il est téléchargeable sur GPS : https://www.openrunner.com/r/11367970 .

DESCRIPTIF :

Monter la petite route vers le Hohneck : 30 m après, prendre à droite le chemin « anneau bleu », direction Col du Wormspel, en respectant les consignes.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
Ces deux vaches Vosgiennes sont peut-être en lutte pour le poste de leadership du troupeau.

Ces deux vaches Vosgiennes sont peut-être en lutte pour le poste de leadership du troupeau.

Des travaux de réhabilitation des milieux naturels sont en cours : merci d’y prendre attention.

Des travaux de réhabilitation des milieux naturels sont en cours : merci d’y prendre attention.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
En passant le portillon stop-vaches, on arrive au col du Wormspel.

En passant le portillon stop-vaches, on arrive au col du Wormspel.

Sur la gauche, le sommet du Hohneck (et son hôtel restaurant), la montée étant déserte dans la fraîcheur matinale.

Sur la gauche, le sommet du Hohneck (et son hôtel restaurant), la montée étant déserte dans la fraîcheur matinale.

En s’avançant sur la corniche, on repère quelques névés, et en bas le lac de Schiessrothried.
En s’avançant sur la corniche, on repère quelques névés, et en bas le lac de Schiessrothried.

En s’avançant sur la corniche, on repère quelques névés, et en bas le lac de Schiessrothried.

Repasser le portillon, et prendre la direction Col de Falimont (à gauche en arrivant), balisé en « rectangle rouge-blanc-rouge ».

Repasser le portillon, et prendre la direction Col de Falimont (à gauche en arrivant), balisé en « rectangle rouge-blanc-rouge ».

Le sentier monte doucement, on traverse la petite route qui grimpe au Hohneck, et on arrive au col de Falimont.

Le sentier monte doucement, on traverse la petite route qui grimpe au Hohneck, et on arrive au col de Falimont.

Bigre : une moto de trial au Falimont !...

Bigre : une moto de trial au Falimont !...

PREMIÈRE RENCONTRE : LA MOTO

Une petite moto de trial arrive là, sans bruit, et s’arrête à ma hauteur, devant le panneau indicatif. Aucune pétarade de moteur, aucune fumée : bizarre ! Explications du pilote : c’est une moto électrique, le moteur n’a qu’une vitesse, l’autonomie est de 80 km en vitesse modérée, 4 h seulement en tout-terrain, et cette moto française coûte la bagatelle de 9 000 €, dont 4 000 € rien que pour la batterie.

Le col de Falimont est en deux parties : il faut continuer encore 30 m pour rejoindre le GR 5, et nous prenons le 2è itinéraire à droite. Le balisage « rectangle rouge-blanc-rouge » nous conduira au Schaeferthal par le Sentier des Couloirs.

Le début du Sentier des Couloirs, avec quelques marches d’escalier.
Le début du Sentier des Couloirs, avec quelques marches d’escalier.

Le début du Sentier des Couloirs, avec quelques marches d’escalier.

Vue vers l’Est et le Frankental, puis plus au Nord avec le plateau des Trois Fours.
Vue vers l’Est et le Frankental, puis plus au Nord avec le plateau des Trois Fours.

Vue vers l’Est et le Frankental, puis plus au Nord avec le plateau des Trois Fours.

Après la partie rocheuse, voici l’herbe dont profite une demi-douzaine de chamois !
Après la partie rocheuse, voici l’herbe dont profite une demi-douzaine de chamois !

Après la partie rocheuse, voici l’herbe dont profite une demi-douzaine de chamois !

DEUXIÈME RENCONTRE : LES CHAMOIS

L’un des jeunes chamois se détache du groupe, et gambade tout près de mon sentier.
L’un des jeunes chamois se détache du groupe, et gambade tout près de mon sentier.

L’un des jeunes chamois se détache du groupe, et gambade tout près de mon sentier.

Nous sommes juste au-dessus des bâtiments du Schaeferthal, et le chamois traverse le sentier, même pas 10 m devant moi.
Nous sommes juste au-dessus des bâtiments du Schaeferthal, et le chamois traverse le sentier, même pas 10 m devant moi.

Nous sommes juste au-dessus des bâtiments du Schaeferthal, et le chamois traverse le sentier, même pas 10 m devant moi.

Quelque chose l’intéresse sur la hauteur.

Quelque chose l’intéresse sur la hauteur.

Nous arrivons au col du Schaeferthal : nous sommes devant le Petit Hohneck, et le GR 5 descend vers la droite.
Nous arrivons au col du Schaeferthal : nous sommes devant le Petit Hohneck, et le GR 5 descend vers la droite.

Nous arrivons au col du Schaeferthal : nous sommes devant le Petit Hohneck, et le GR 5 descend vers la droite.

E3-E4   Au col, nous prenons à gauche, « triangle rouge », direction GR 531 et Frankental (ou Frankenthal) ; c’est de la descente, nous passons tout près des bâtiments Schaeferthal.
E3-E4   Au col, nous prenons à gauche, « triangle rouge », direction GR 531 et Frankental (ou Frankenthal) ; c’est de la descente, nous passons tout près des bâtiments Schaeferthal.

E3-E4 Au col, nous prenons à gauche, « triangle rouge », direction GR 531 et Frankental (ou Frankenthal) ; c’est de la descente, nous passons tout près des bâtiments Schaeferthal.

Comme partout, c’est la pleine période pour les petites pensées sauvages, et ici les paysages sont vraiment somptueux.
Comme partout, c’est la pleine période pour les petites pensées sauvages, et ici les paysages sont vraiment somptueux.

Comme partout, c’est la pleine période pour les petites pensées sauvages, et ici les paysages sont vraiment somptueux.

Ces blocs de rochers assuraient autrefois un beau point de vue, mais les arbres ont bien poussé !...

Ces blocs de rochers assuraient autrefois un beau point de vue, mais les arbres ont bien poussé !...

La descente continue en petits zigzags dans les rochers. Plus bas, un crochet à gauche nous mène à la petite Grotte Dagobert, avec un ponton en bois par-dessus une ancienne zone humide et tourbeuse.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6

TROISIÈME RENCONTRE : LE CLUB VOSGIEN

C’est là que je rencontre André et Jean, du Club Vosgien de Munster : cette dynamique section a créé la carte de randonnée « VALLÉE DE MUNSTER’’, indispensable dans tout ce vaste secteur, et elle entretien de nombreux itinéraires très connus et toujours extrêmement fréquentés, dont le Sentier des Roches et les Hirschsteine : un gros travail et une sacrée responsabilité. André et Jean sont là pour leur plaisir, et aussi pour vérifier le bon état des itinéraires.

André (à gauche) et Jean, deux bénévoles actifs du Club Vosgien de la Vallée de Munster.

André (à gauche) et Jean, deux bénévoles actifs du Club Vosgien de la Vallée de Munster.

Retour sur notre sentier, qui débouche sur le GR 531, venant du Gaschney : pour nous, c’est à gauche, et nous suivons maintenant le « rectangle bleu », direction Frankental.

Retour sur notre sentier, qui débouche sur le GR 531, venant du Gaschney : pour nous, c’est à gauche, et nous suivons maintenant le « rectangle bleu », direction Frankental.

La descente se termine, et nous arrivons sur cette vaste chaume (prairie) d’altitude, Frankental-Missheimle, avec son ancienne marcairie, aujourd’hui petite auberge.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
La croix du Fankental.
La croix du Fankental.

La croix du Fankental.

Nous continuons tout droit sur le GR 531, « rectangle bleu », direction Sentier des Roches et la Schlucht : nous sommes dans la réserve naturelle Frankenthal-Missheimle.
Nous continuons tout droit sur le GR 531, « rectangle bleu », direction Sentier des Roches et la Schlucht : nous sommes dans la réserve naturelle Frankenthal-Missheimle.

Nous continuons tout droit sur le GR 531, « rectangle bleu », direction Sentier des Roches et la Schlucht : nous sommes dans la réserve naturelle Frankenthal-Missheimle.

Notre chemin descend encore un moment ; on le quitte plus bas pour remonter vers le Sentier des Roches, même balisage. Il n’est pas encore là ce fameux sentier, mais les consignes sont affichées dès ce moment.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
Plus haut, voici le lieu-dit Krappenfels, et les choses sérieuses commencent après cette passerelle en fer. Conseil : ranger les bâtons.
Plus haut, voici le lieu-dit Krappenfels, et les choses sérieuses commencent après cette passerelle en fer. Conseil : ranger les bâtons.

Plus haut, voici le lieu-dit Krappenfels, et les choses sérieuses commencent après cette passerelle en fer. Conseil : ranger les bâtons.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
L’escalier est d’une grande facilité dans ce sens…

L’escalier est d’une grande facilité dans ce sens…

Le petit tunnel n’a plus le profil corse par ici.

Le petit tunnel n’a plus le profil corse par ici.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6

QUATRIÈME RENCONTRE : LES NANCÉENS

Je m’arrête au belvédère du Sentier pour ma pause casse-croûte : il y a déjà là une famille, le père, la mère et leur fille, Hervé, Rachel et Agathe, 12 ans, qui viennent de Nancy. Nous discutons randonnée, et Hervé me montre la carte qu’il a imprimée, avec d’autres pages sur le Sentier des Roches, son histoire, et des recommandations. ‘‘C’est un monsieur qui a publié ça, me dit-il, il a fait un sacré boulot’’. Je lui demande de me montrer cette carte, que je reconnais de suite : ‘‘Celui qui a fait ça est assis à côté de vous’’, je lui dis. On a bien rigolé, bien discuté aussi.

Hervé (avec la carte LTD RANDO 68), Agathe et Rachel, de g à d.

Hervé (avec la carte LTD RANDO 68), Agathe et Rachel, de g à d.

CINQUIÈME RENCONTRE : LES GARDES

Dans la portion qui suit, et la Schlucht n’est plus très loin, je croise les deux gardes de la Réserve Naturelle. ‘‘Nous sommes employés par la Réserve, mais missionnés directement par la Préfecture’’, m’expliquent-t-ils. Je leur demande des précisions sur les hêtres d’altitude, qui ont beaucoup souffert des gelées au début du mois de mai. ‘‘Pour ceux qui avaient déjà ouvert largement leurs feuilles et développé les bourgeons, il n’y a pas de problème, leur végétation est déjà repartie. Mais les autres, dont les feuilles étaient trop petites et les bourgeons pas formés, connaîtront une année blanche et resteront dans des couleurs automnales. Ils repartiront l’année prochaine, du moins s’il n’y a pas de nouvelles gelées’’, m’explique un des gardes.

Sur ce jeune hêtre, on voit bien les parties en végétation, et celles qui ne verdiront pas cette année.

Sur ce jeune hêtre, on voit bien les parties en végétation, et celles qui ne verdiront pas cette année.

Le Sentier des Roches est dévié de son ancienne arrivée, et on grimpe rapidement jusqu’au parking de l’Hôtel-Restaurant du Chalet, à deux pas du col. La signalétique est en place.

ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
ROUTE DES CRÊTES-HOHNECK : SENTIER DES ROCHES (R 328) 12,5 km - D+ 476 m - 4 h - 4/6
Au nouveau départ du Sentier des Roches.

Au nouveau départ du Sentier des Roches.

Au col, il faut continuer à droite du Télésiège de la Schlucht, sans aller jusqu’à la route. Après commence un large chemin qui entre en forêt : nous suivons le balisage « disque bleu », direction Le Collet, et il y a aussi un double rectangle jaune et rouge, dont j’ignore la signification. Nous passons derrière un ancien tire-fesse, puis notre chemin traverse la Route des Crêtes et continue juste en face.

Le Télésiège de la Schlucht, et notre itinéraire.
Le Télésiège de la Schlucht, et notre itinéraire.

Le Télésiège de la Schlucht, et notre itinéraire.

Un ancien tire-fesses, et notre chemin en forêt.
Un ancien tire-fesses, et notre chemin en forêt.

Un ancien tire-fesses, et notre chemin en forêt.

Nous arrivons au Collet.
Nous arrivons au Collet.

Nous arrivons au Collet.

Au Collet, carrefour routier et ancienne station de sports d’hiver, il faut prendre à gauche de suite après l’hôtel : nous suivons maintenant un « disque rouge », direction le col de Falimont, donné à 40 mn.

C’était la belle époque des sports d’hiver : ce chalet où on vendait les tickets tombe en ruines ! Heureusement, la nature est toujours aussi belle…
C’était la belle époque des sports d’hiver : ce chalet où on vendait les tickets tombe en ruines ! Heureusement, la nature est toujours aussi belle…

C’était la belle époque des sports d’hiver : ce chalet où on vendait les tickets tombe en ruines ! Heureusement, la nature est toujours aussi belle…

Nous sommes sur le chemin -ou sentier- des Mulets.

Nous sommes sur le chemin -ou sentier- des Mulets.

Encore un tire-fesses qui rouille sur place !

Encore un tire-fesses qui rouille sur place !

Plus loin, une trouée dans la forêt (probable ancienne piste de ski) nous donne un beau coup d’œil sur le lac de Longemer.

Plus loin, une trouée dans la forêt (probable ancienne piste de ski) nous donne un beau coup d’œil sur le lac de Longemer.

Notre itinéraire traverse la Route des Crêtes, et reprend juste en face. Peu après, nous sortons de la forêt : le sommet du Hohneck est juste devant nous, et une bonne et dernière montée nous ramène au col de Falimont.

Ces deux petites constructions sont peut-être des anciens captages d’eau (*).

Ces deux petites constructions sont peut-être des anciens captages d’eau (*).

Juste avant d’atteindre le Falimont, un chemin herbeux nous permet de rejoindre directement l’itinéraire de départ, « rectangle rouge-blanc-rouge », direction col du Wormspel. En y arrivant, prendre à droite le nouveau chemin, « anneau bleu », qui rejoint la petite route vers le Hohneck.

Le restaurant (et brasserie et chambres) ‘‘Pied du Hohneck’’ nous permet de retrouver la voiture, après une marche d’environ 4 heures (A).

ALORS, LE SENTIER DES ROCHES, DANS L’AUTRE SENS ?

C’est la première fois que je le fais ainsi.

  • Il est beaucoup plus facile, surtout pour les personnes sujettes au vertige, et donc aussi moins accidentogène.
  • Il est de ce fait bien moins spectaculaire !
  • Il est moins agréable aussi, à cause de plusieurs sections en montée au travers de gros blocs de rochers, et avec une signalétique parfois un peu insuffisante, ce qui peut facilement induire en erreur.

En conclusion, je ne le conseillerais guère, surtout pas pour un premier passage. Par contre, le nouveau départ depuis La Schlucht est pratique, et parfaitement bien signalé.

J’ajoute que les panneaux de la Réserve Naturelle, maintenant posés et visibles partout, indiquent clairement que les chiens ne sont pas autorisés.     

(*) Pas du tout ! Un lecteur me signale que ces deux plots servaient de bases aux pylônes (en bois) supportant un câble équipé de bennes, le tout vraisemblablement construit pendant la Première Guerre Mondiale par l’armée française.    

Texte et photos : Pierre Brunner, mai 2020 (Courriel personnel brunner.pierala@orange.fr).

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné, marchant ici à une vitesse moyenne (3,1 km/h) : il concerne uniquement le temps de marche, sans compter les pauses.

(B) DISTANCE EXACTE ET DÉNIVELÉ POSITIF : ils sont calculés à partir du site OpenRunner https://www.openrunner.com/

(C) TEMPÉRATURES : elles sont relevées, au départ et à l’arrivée, sur le thermomètre de la voiture.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 6 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici.

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil. → La responsabilité de LTD RANDO 68 et/ou celle de son gestionnaire ne sauraient être mises en cause en cas d’accident.

Rejoignez LTD RANDO 68 sur Facebook à l’adresse https://www.facebook.com/pg/LTD-RANDO-68-574240379701356/posts/?ref=page_internal

 Vous retrouverez le tableau Excel permettant l’accès choisi à tous les circuits de ce blog (jusqu’au R 320) sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2020/03/mise-a-jour-du-tableau-excel.html  

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.