Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

→ 8,9 km  ~ D+ 400 m  ~ UN PEU DIFFICILE (3/6) ~ *** ~ Non compatible VTT-VAE.

Pour fêter le 3ème anniversaire de ce blog, il me paraissait intéressant de retourner sur les lieux du crime et de mes premières observations… Me voici donc en marche vers le Herrenfluh (1) ; j’ai complété le circuit par la découverte d’un ruisseau intéressant et au nom imprononçable, le Siehlbaechle. L’après-midi suffira pour boucler cette randonnée, accessible au plus grand nombre.         

Cet endroit magique ne porte pas de nom sur la carte IGN : situé sur le nouvel itinéraire « anneau bleu », c’est un plateau qui domine le vallon du ruisseau Fluhbaechle, avec vue directe sur le col de Herrenfluh.

Cet endroit magique ne porte pas de nom sur la carte IGN : situé sur le nouvel itinéraire « anneau bleu », c’est un plateau qui domine le vallon du ruisseau Fluhbaechle, avec vue directe sur le col de Herrenfluh.

Départ et arrivée : premier parking sur la D 431 ‘‘Route des Crêtes’’, environ 3 km au-dessus de UFFHOLTZ. Uffholtz est le premier village au nord de Cernay : accès possible depuis la D 83, sortie Cernay (nord), Uffholtz, Wattwiller. Dans le village, prendre la D431 (rue du Ballon, qui monte entre le foyer St-Erasme et le restaurant-pizzeria Da Giu), direction Grand Ballon-Vieil Armand. Environ 3 km plus haut, dans un virage, après la jonction avec la petite route venant de Wattwiller, le parking, bien signalé, est sur la gauche.  Temps de marche : 3 h 50 mn (+ 15 mn pour monter à l’ancien observatoire). (A). Distance exacte : 8,9 km (B). Dénivelé positif : 400 m (B). Difficulté particulière : aucune. Conseils : chaussures de randonnée moyennes ou basses tiges, et les bâtons pour les seniors ; on emportera des barres de céréales, fruits et boisson. Date et conditions météo de cette rando : 13/04/2019, temps couvert avec un léger grésil, températures (C) au départ 13° et à l’arrivée 6°, vent modéré de secteur Est. Participant : moi-même. Niveau de ce circuit : un peu difficile (3/6). Intérêt : extrêmement intéressant ***. Compatible VTT et VAE : non, pas du tout.

LA CARTE :

Carte de randonnée IGN – CV TOP 25 n° 3620 ET (Thann Masevaux).

Carte de randonnée IGN – CV TOP 25 n° 3620 ET (Thann Masevaux).

Profil altimétrique OpenRunner.

Profil altimétrique OpenRunner.

Le parking au bord de la Route des Crêtes, et les premiers panneaux indicateurs.
Le parking au bord de la Route des Crêtes, et les premiers panneaux indicateurs.

Le parking au bord de la Route des Crêtes, et les premiers panneaux indicateurs.

Du parking, prendre le sentier repéré par un « rectangle rouge-blanc-rouge », qui démarre à droite des bancs. On rejoint vite un sentier venant de Cernay : continuer tout droit, direction Herrenfluh, etc… Cet itinéraire parfaitement bien balisé est agréable, juste en contrebas de la route (le bruit des motos sera pénible les WE), et des aménagements successifs permettent de ne plus la traverser.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

Plus haut, avant de bifurquer vers la gauche, un panneau nous suggère la ‘‘stèle Jean Kink (2) à 15 m’’, non mentionnée sur la carte IGN (je l’ai rajoutée sur la carte de l’itinéraire). Nous faisons ce petit crochet, d’autant que l’accès a été récemment bien dégagé. Nous voici sur le lieu d’un crime horrible, qui faisait partie de la fameuse Affaire Troppmann (3).

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

Reprendre l’itinéraire, et on arrive à un beau point de vue sur la plaine, lui non plus pas mentionné sur la carte IGN. Nous traversons une parcelle forestière qui a subi d’importants travaux et des dégâts des tempêtes, mais le chemin est parfaitement bien dégagé, et on arrive facilement sur un large chemin. Nous quittons alors l’itinéraire balisé, et prenons ce chemin (des Lépiotes) vers la droite, jusqu’à la toute proche D 431. Traverser la route et la descendre sur 50 m environ, et voici à gauche le Chemin du Herrenfluh (panneau sens interdit), qui est pour nous.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

Notre itinéraire n’est plus balisé, c’est prévu. Là aussi, les travaux forestiers ont été remarquablement effectués, avec les grumes soigneusement empilées, et les branchages déposés sur le bas-côté, qu’ils contribueront à solidifier tout en renforçant la biodiversité. Près de 10 mn après, dans le second virage à gauche, alors que le chemin semble amorcer une légère descente, on verra en hauteur et sur la gauche des blocs de rochers, avec un morceau de mur près de celui qui est le plus sur la gauche.

En montant jusqu’à ces blocs, nous accédons à un poste d’observation installé ici par l’armée française, durant la Première Guerre Mondiale (4). Une trace forestière nous aidera au départ, mais ensuite il faut grimper dans les rochers et les branchages : c’est un peu dur mais rapide, on accède à l’endroit en 5 mn environ.

L’ensemble du poste d’observation vu du chemin forestier, et son entrée principale.
L’ensemble du poste d’observation vu du chemin forestier, et son entrée principale.

L’ensemble du poste d’observation vu du chemin forestier, et son entrée principale.

Une fenêtre d’observation, tournée vers Wattwiller et Berrwiller, et une autre, moins dissimilée, vers Cernay et Sennheim.
Une fenêtre d’observation, tournée vers Wattwiller et Berrwiller, et une autre, moins dissimilée, vers Cernay et Sennheim.

Une fenêtre d’observation, tournée vers Wattwiller et Berrwiller, et une autre, moins dissimilée, vers Cernay et Sennheim.

Des murailles abritaient le premier poste d’observation : elles ont subi les bombardements allemands.
Des murailles abritaient le premier poste d’observation : elles ont subi les bombardements allemands.

Des murailles abritaient le premier poste d’observation : elles ont subi les bombardements allemands.

Redescendre sur le chemin forestier du Herrenfluh, que nous continuons un moment. Les blocs rocheux que nous voyons maintenant sur la gauche correspondent vraisemblablement à l’emprise de l’ancien château, dont il ne reste que de pauvres ruines. Après un virage humide, ignorer le chemin qui descend à droite et continuer tout droit : notre chemin (qui est aussi itinéraire cyclable) remonte. Un virage à gauche débouche sur un joli plateau, et nous rejoignons la Route des Crêtes toute proche : → les bâtons seront repliés et rangés à ce moment. Nous allons longer la route (vers la droite) pendant un petit moment, en restant pour une fois sur le bord droit : le bas-côté le permet, et la visibilité est meilleure.

Peu après, prendre le chemin forestier qui descend sur la droite (sens interdit et barrière en bois). Dans un virage, nous passons sur un ruisseau, qui est le Siehlbaechle (5). Juste après, quitter le chemin et prendre celui qui descend sur la droite, et nous retrouvons alors le balisage du Club Vosgien : nous suivons un « triangle rouge », direction Hirtzenstein.

Le ruisseau du Siehlbaechle.

Le ruisseau du Siehlbaechle.

Les panneaux qui nous concernent maintenant.

Les panneaux qui nous concernent maintenant.

Cet arbre avait 2 troncs distincts, qui se sont finalement rassemblés en un seul.

Cet arbre avait 2 troncs distincts, qui se sont finalement rassemblés en un seul.

La carte indique que nous sommes sur le ‘‘Chemin des Dames’’ (6) : pendant la Première Guerre Mondiale, il était en secteur français, mais je n’ai trouvé aucune explication sur ce nom, ici du moins. Durant la descente, nous ne verrons que deux éléments anciens…

Une cavité creusée dans la roche et hâtivement rebouchée, et un pan de mur bizarrement situé, sans autre explication.
Une cavité creusée dans la roche et hâtivement rebouchée, et un pan de mur bizarrement situé, sans autre explication.

Une cavité creusée dans la roche et hâtivement rebouchée, et un pan de mur bizarrement situé, sans autre explication.

À un croisement de chemins, prendre celui à droite, avec le nouvel itinéraire « anneau bleu » (il n’est pas encore sur la carte actuelle), direction Wattwiller par cascade : nous éviterons le Hirtzenstein, et ferons surtout une belle découverte.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
Seul le domaine du Hirtz semble connaître encore le Chemin des Dames, et revoici le ruisseau du Siehlbaechle.
Seul le domaine du Hirtz semble connaître encore le Chemin des Dames, et revoici le ruisseau du Siehlbaechle.

Seul le domaine du Hirtz semble connaître encore le Chemin des Dames, et revoici le ruisseau du Siehlbaechle.

Ce large chemin forestier et agréable descend gentiment ; dans un large virage, nous avons une vue inhabituelle sur un étroit vallon qui monte vers le col du Herrenfluh : c’est la photo d’ouverture de ce compte-rendu. Nous quittons alors le chemin et prenons le sentier qui descend sur la gauche, vers la cascade.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

Ce sentier est remarquablement bien aménagé et sécurisé, ce qui le rend fort sympathique, et nous arrivons vite à la cascade. Au printemps, l’eau ne manque pas, et une passerelle en fer permet de traverser le ruisseau.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

De suite après la passerelle, prendre le sentier qui descend sur la droite, toujours « anneau bleu », et aussi maintenant « anneau rouge ». Nous descendons rapidement dans le vallon du Siehlbaechle, qui est étroit, et il ne reste qu’une petite place pour notre sentier ! Mais les petites fleurs sont partout…

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)
UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

Nous voici à hauteur d’un ancien parcours de santé, et pour nous c’est toujours tout droit. Dans une petite clairière (je photographie un mirador plutôt riquiqui), nous récupérons un large chemin, qui nous amène au bord d’une petite route, près d’un pont : on devinera facilement le nom du ruisseau qui passe en-dessous. Quant à la route, la D 5 III, elle monte vers le centre hippique et le camping ‘‘Les Sources’’ de Wattwiller. Une table et ses bancs permettent une petite pause à couvert.

Ici, les randonneurs sont plus confortablement installés que les chasseurs, nul ne s’en plaindra…
Ici, les randonneurs sont plus confortablement installés que les chasseurs, nul ne s’en plaindra…

Ici, les randonneurs sont plus confortablement installés que les chasseurs, nul ne s’en plaindra…

Nous montons sur le bord de la petite route, côté droit à nouveau, et prenons 20 m plus loin le large chemin forestier qui monte sur la droite, repéré par un « rectangle rouge-blanc-rouge », direction ‘‘Liaison Molkenrain’’. Le nom de ce chemin : Erzgrubenthal !

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

La montée jusqu’au parking se fait en 3 temps : sur un large chemin carrossable qui monte doucement, puis à découvert sur un chemin herbeux presque plat, et on retrouve la forêt avec de magnifiques arbres gigantesques ; enfin par un chemin rectiligne, et c’est très rapide. Nous arrivons à la Route des Crêtes, juste en face du parking. Notre marche a duré 3 h 50 mn (A).          

Textes et photos : Pierre Brunner, avril 2019.

UFFHOLTZ : HERRENFLUH ET SIEHLBAECHLE (R 233)

AVEC OPENRUNNER :

L’accès direct à ce parcours est ici, et il est téléchargeable sur GPS : https://www.openrunner.com/r/9814913   

→ Si ce lien ne fonctionne pas de suite : saisissez le lien (en clique gauche), puis en clique droit allez sur ‘‘Accéder à …’’, et là ça marche ! 

 

(A) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur certes entraîné, mais marchant ici à une vitesse très moyenne (2,3 km/h) ; il inclut les arrêts photos, mais pas les pauses.

(B) DISTANCE EXACTE ET DÉNIVELÉ POSITIF : ils sont calculés à partir de l’excellent site OpenRunner https://www.openrunner.com/

(C) TEMPÉRATURES : elles sont relevées, au départ et à l’arrivée, sur le thermomètre de la voiture.

NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 6 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici…

INTÉRÊT DES RANDONNÉES : * = un peu intéressante ; ** = assez intéressante ; *** = très intéressante.

COMPATIBILITÉ VTT-VAE : c’est un simple conseil…

NOTES :

  1. Voir sur ce blog le 1er article consacré à la situation géographique et historique du Herrenfluh, avec le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/04/le-massif-du-herrenfluh-1-2.html
  2. Le nom s’écrit en réalité Kinck…
  3. Le 2ème article paru sur ce blog est consacré à cette affaire : on le lira sur le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/04/le-massif-du-herrenfluh-2-2.html
  4. Voir à ce sujet le 3ème article de ce blog, avec le lien http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/04/le-massif-du-herrenfluh-en-images.html
  5. Baechle = petit ruisseau ; je n’ai rien trouvé pour Siehl…
  6. Le Chemin des Dames ou RD 18 est une route du département de l'Aisne. Il est entré dans la mémoire collective pour avoir été le théâtre de plusieurs batailles meurtrières de la Première Guerre mondiale. (Source : Wikipédia)

J’AI AIMÉ :

  • Ce petit circuit de moyenne montagne, extrêmement intéressant !
  • Le poste d’observation du Herrenfluh, que j’ai facilement retrouvé.
  • Le nouvel itinéraire « anneau bleu », qui est super !
  • Le sentier et la cascade du Siehlbaechle.
  • L’excellente signalétique sur les parties balisées du circuit : bravo et merci aux bénévoles du Club Vosgien, sections de Cernay et des Amis du Hartmannswillerkopf.

 

Retrouvez-nous sur la page Facebook « LTD RANDO 68 » à l’adresse https://www.facebook.com/LTD-RANDO-68-574240379701356/?modal=admin_todo_tour : vous pourrez facilement liker et commenter les parutions !

Vous n’êtes pas encore abonné à ce blog ? ‘‘Do it NOW’’, faites-le MAINTENANT, c’est simple, rapide et gratuit. Dans MENU, cliquez sur ‘‘S’ABONNER’’, et vous recevrez une demande de confirmation. Une fois abonné, un e-mail vous informera de chaque nouvelle parution.