Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE (R 174)

→ Cet article annule et remplace celui publié le 4 août 2016, n° R 15, même titre, qui n’est plus disponible sur ce blog.

→ 11,5 km ~ D+ 482 m ~ Un peu difficile (3/6) ~ **

Voici une petite promenade, idéale pour un après-midi tranquille. Ce parcours assez facile et fort intéressant, au-dessus de Bitschwiller-lès-Thann et Willer-sur-Thur, séduira les marcheurs de tous niveaux, y compris les grands enfants (pourvu qu’ils aiment marcher) et les seniors pratiquants.

Depuis le belvédère de la Roche Albert, vue sur la vallée de la Thur, avec Bitschwiller-lès-Thann et Willer-sur-Thur (les 2 communes se touchent), Moosch, etc…

Depuis le belvédère de la Roche Albert, vue sur la vallée de la Thur, avec Bitschwiller-lès-Thann et Willer-sur-Thur (les 2 communes se touchent), Moosch, etc…

Départ et arrivée : petit parking à Bitschwiller-lès-Thann, au bord de la Thur. En venant par la N 66, c’est le premier village après Thann : un peu après les feux tricolores et la mairie, juste devant le monument aux morts, prendre à droite la rue du Pont. Le parking est tout au bout après le pont, sur la droite, avec tables, bancs et espaces verts. Il y a aussi quelques places de parking juste avant le pont. (NB : pour le retour, après le pont, prendre le sens unique sur la gauche, et on retrouve la N 66 avec un feu tricolore bien pratique). Temps de marche : 3 h 45 mn. (*)Distance : 11,5 km. Dénivelé positif : 482 m (**)Difficulté particulière : aucune. Conseils : chaussures de randonnée basses tiges (ou moyennes), et les bâtons pour les seniors ; des chaussures de type baskets conviendront aux jeunes, si le temps n’est pas à la pluie. On emportera une réserve d’eau et des en-cas. Date et conditions météo de cette rando : 05/09/2018 ; beau temps chaud (températures 23° au départ et 35° à l’arrivée) ; pas de vent. Participant : moi-même (68). Niveau de ce circuit : un peu difficile (3/6). (***).

 

CARTE DE LA RANDONNÉE

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3620 ET (Thann Masevaux).

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3620 ET (Thann Masevaux).

Profil altimétrique OpenRunner.

Profil altimétrique OpenRunner.

LE DESCRIPTIF :

Partir sur la piste cyclable VV33 (excellent échauffement !) dans le sens montant, donc sur la gauche en arrivant du pont, en suivant le panneau Club Vosgien « triangle jaune », direction Ostein Freundstein. On passe devant le site impressionnant d’une ancienne carrière (1).

Le cheminement piétonnier le long de la piste cyclable de la Thur, et l’ancienne carrière.
Le cheminement piétonnier le long de la piste cyclable de la Thur, et l’ancienne carrière.

Le cheminement piétonnier le long de la piste cyclable de la Thur, et l’ancienne carrière.

Après la station de jus de pomme de la Société des Arboriculteurs de Bitschwiller, on arrive déjà aux premières maisons de Willer-sur-Thur. Après une maison blanche riche en panneaux solaires, et juste avant un petit transformateur, prendre à droite le chemin de terre du Wickenbaechle, « triangle jaune », qui monte gentiment, et c’est le moment où les seniors peuvent préparer leurs bâtons. Nous  suivrons ce chemin dans ses larges lacets.

Le départ d’un agréable chemin forestier.
Le départ d’un agréable chemin forestier.

Le départ d’un agréable chemin forestier.

Un petit oratoire (quelqu’un a écrit à l’intérieur « Jésus est vivant, je le sais »), et le panneau du Thur-Tour, revisité malgré sa hauteur par ‘‘Quequette et Foufounette’’.
Un petit oratoire (quelqu’un a écrit à l’intérieur « Jésus est vivant, je le sais »), et le panneau du Thur-Tour, revisité malgré sa hauteur par ‘‘Quequette et Foufounette’’.

Un petit oratoire (quelqu’un a écrit à l’intérieur « Jésus est vivant, je le sais »), et le panneau du Thur-Tour, revisité malgré sa hauteur par ‘‘Quequette et Foufounette’’.

Après une longue partie plate, suivie d’une impressionnante paroi rocheuse qui frôle le chemin, la montée reprend : après une portion rectiligne, il faut suivre la montée vigoureuse légèrement sur la droite, juste au niveau d’une prise d’eau.

Ici, ne pas rater la montée à droite : les panneaux arrivent juste après.

Ici, ne pas rater la montée à droite : les panneaux arrivent juste après.

Cette montée ne dure que quelques minutes. Après une petite descente, quitter le chemin dans un virage et prendre le sentier partant sur la droite, avec au début une chicane en bois (stop-vaches),

Même chose ici : nous montons sur le sentier à droite.

Même chose ici : nous montons sur le sentier à droite.

Au sortir de la forêt, on débouche sur des pâturages, qu’on appelle des chaumes, et c’est un régal pour le photographe.

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

On arrive à un chemin empierré (2), avec une placette équipée de tables et bancs. On suivra le chemin vers le haut ; 50 m après part sur la droite le chemin pour la suite de l’itinéraire, sauf si on veut se restaurer à la toute proche ferme-auberge Ostein (3), altitude 630 m : ici, l’électricité n’arrive pas par des câbles, mais elle est produite par des panneaux solaires !

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

Prendre ensuite l’itinéraire « rectangle rouge-blanc-rouge », qui est à droite en montant (revenir un peu en arrière si on était jusqu’à la ferme-auberge).

Le départ de notre nouvel itinéraire, puis coup d’œil en arrière avec le Thanner Hubel sur l’autre versant.
Le départ de notre nouvel itinéraire, puis coup d’œil en arrière avec le Thanner Hubel sur l’autre versant.

Le départ de notre nouvel itinéraire, puis coup d’œil en arrière avec le Thanner Hubel sur l’autre versant.

Les dahus ont 2 pattes plus courtes d’un côté, mais pas les vaches vosgiennes…
Les dahus ont 2 pattes plus courtes d’un côté, mais pas les vaches vosgiennes…

Les dahus ont 2 pattes plus courtes d’un côté, mais pas les vaches vosgiennes…

Suivre le fléchage excellent et qu’on repère de loin, et on entre en forêt pour une alternance de sentiers et d’anciens chemins de bûcheronnage. On verra bientôt une indication qui ne doit pas nous faire peur : la suite du sentier n’est guère dangereuse, là voici en photos.

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
Magnifique panorama avec à notre droite Bitschwiller, et le Thanner Hubel en face.

Magnifique panorama avec à notre droite Bitschwiller, et le Thanner Hubel en face.

Il y a bien sûr ici une passerelle étonnante, faite de rondins et de grillages, mais on remarquera surtout le tronc d’arbre couché à l’horizontal, duquel partent des branches parfaitement verticales : le monde vivant est plein de ressources !

Il y a bien sûr ici une passerelle étonnante, faite de rondins et de grillages, mais on remarquera surtout le tronc d’arbre couché à l’horizontal, duquel partent des branches parfaitement verticales : le monde vivant est plein de ressources !

A bout d’une dizaine de minutes, le sentier rejoint un large chemin, dans un virage consolidé par d’épaisses murailles. Nous suivrons ce chemin dans le sens de la montée, toujours « rectangle rouge-blanc-rouge » et « anneau jaune ».

Un gros mur de pierres sert de renfort dans le virage du chemin.

Un gros mur de pierres sert de renfort dans le virage du chemin.

Le chemin a été creusé dans le rocher durant la 1ère Guerre Mondiale, mais le festin dont on voit les restes est tout récent.
Le chemin a été creusé dans le rocher durant la 1ère Guerre Mondiale, mais le festin dont on voit les restes est tout récent.

Le chemin a été creusé dans le rocher durant la 1ère Guerre Mondiale, mais le festin dont on voit les restes est tout récent.

On arrive au Camp des Pyramides (4), où on rejoint le GR 5, que nous suivrons vers la droite, notre prochaine étape ‘‘Roche Albert’’ étant même mentionnée sur le panneau : pour nous, c’est donc « rectangle rouge ». Les bâtons peuvent être rangés, il n’y a plus que de la descente !

Le banc au Camp des Pyramides est vraiment unique…

Le banc au Camp des Pyramides est vraiment unique…

Dans la descente, on verra cet arbre déraciné par une tempête : il est quand même tombé du bon côté, épargnant le chemin.

Dans la descente, on verra cet arbre déraciné par une tempête : il est quand même tombé du bon côté, épargnant le chemin.

Ce sentier, qui est aussi itinéraire de découverte des châteaux-forts d’Alsace, est très agréable. Un peu après avoir traversé une barre rocheuse, nous arrivons place des Canaris (!), avec son panneau, sa table et ses bancs, et un petit oratoire : nous quittons le GR 5 pour prendre le sentier à droite, « rectangle rouge-blanc-rouge », un repère que nous garderons jusqu’à Bitschwiller-lès-Thann.

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

Très vite, un petit crochet nous conduira au monument Berthold, en contrebas sur la droite, à la mémoire d’un démineur volontaire de Bitschwiller (5).

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

Notre sentier descend légèrement, et il suit une ligne de crête qui est bordé de rochers, ce qui pourrait donc correspondre à l’ancienne frontière (1871-1918) entre la France et l’Allemagne, d’où les bornes qui ont été peintes aux couleurs tricolores. Peu après, on arrive à un bel ensemble de rochers, appelé ‘‘Roche Albert’’ (6). De là, on profite d’un superbe panorama sur la haute vallée de Thann, Bitschwiller et Willer (les deux communes se touchent), puis Moosch et St-Amarin.

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

Continuer la descente : le sentier part de suite à gauche, en arrivant à la Roche. Un peu plus bas, on rejoint un large chemin venant du col du Grumbach, que nous suivrons vers la droite, direction Bitschwiller et vallon du Grumbach (7). Encore plus bas, nous arrivons à la place du Grumbach, avec son banc et son oratoire : notre itinéraire continue sur la droite, et il suffit de se laisser descendre sur ce large chemin carrossable, un peu tristounet mais bordé de hauts arbres majestueux.  

BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

On arrive au village par la rue des Vignes, juste en face du pont sur la Thur. Le parking est à côté, et on retrouve la voiture 3 h 45 mn après le départ (*).

Texte et photos : Pierre Brunner, septembre 2018.

→ AVEC OPENRUNNER : L’accès direct à ce parcours est ici, et il est téléchargeable sur GPS : https://www.openrunner.com/r/9931912

(*) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné, marchant à une vitesse moyenne ; il inclut les arrêts pour les photos, mais pas les pauses.

(**) DISTANCE EXACTE ET DÉNIVELÉ POSITIF ils sont calculés à partir du site OpenRunner https://www.openrunner.com/

(***) NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 6 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici…

 

J’AI BIEN AIMÉ :

  • Ce circuit agréable à marcher et facile à suivre par son balisage : triangle jaune à la montée, rectangle rouge et rectangle rouge-blanc-rouge à la descente.
  • La montée de Bitschwiller à Ostein.
  • Les chaumes de l’Ostein.
  • Le sentier de passage délicat.
  • La portion du GR 5 entre les cols des Pyramides et des Canaris.
  • La Roche Albert, ses bancs et son panorama.
  • L’excellente signalétique, particulièrement dans ce sens de notre circuit, où elle a été intelligemment mise en place (Club Vosgien de Thann).

NOTES :

  1. Le site est classé en ZNIEFF, zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, depuis 2013. On peut lire dans le document (Muséum National d’Histoire Naturelle) : « L'ancienne carrière de Bitschwiller-les-Thann connaît depuis l'arrêt de son exploitation un reboisement spontané. Des fruticées thermophiles ont ainsi commencé à s'y développer. Les affleurements rocheux du site constituent également un habitat déterminant pour les Znieff et représentent un intérêt majeur pour l'avifaune. Les formations herbacées du site abritent par ailleurs quelques espèces floristiques et faunistiques remarquables, caractéristiques des milieux secs tels que l'Ephipiggère des vignes, le Némusien et le Barbitiste des bois. Un seul des bâtiments d'exploitation de la carrière a été conservé et sert à la commune. Néanmoins le site, menacé par un éboulement, a été clôturé afin d'en fermer l'accès au public. » (Source : https://inpn.mnhn.fr/docs/ZNIEFF/znieffpdf/420030207.pdf). Précisions : le bâtiment, qui présentait lui-aussi des dangers, a été démoli ; on voit à l’arrière du site une entrée de galerie, sans doute une ancienne mine de fer de l’Erzenbach, exploitée dès le 15ème siècle (sur le blason de la commune, le pic de mineur symbolise ces anciennes mines de fer, avec 12 sites recensés !). Ces mines expliquent hélas en partie la prolifération de la renouée du Japon au bord de la Thur (voir sur ce blog l’article « Alerte ! », publié le 28 avril 2016, lien direct http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/04/alerte.html ).
  2. Ce chemin, qui est l’accès carrossable à la ferme auberge Ostein, monte depuis Willer-sur-Thur par la chapelle St-Nicolas.
  3.  Ferme auberge Ostein à Willer-sur-Thur, Serge Luttenbacher, tél 03 89 82 36 19.
  4. On lira quelques précisions sur le Camp des Pyramides (rubrique ‘‘notes’’, avec une rare photo d’époque, sur ce blog, avec le lien direct http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/06/r06-ostein-et-hirnelestein.html  
  5. Le monument Berthold est dédié à la mémoire d'un habitant de Bitschwiller-lès-Thann, ayant participé au démantèlement des mines posées durant la seconde guerre mondiale, décédé ici les 13 avril 1945. Le 18 avril 2015 a eu lieu une cérémonie au monument Berthold : la famille, invitée par le Souvenir Français, a commémoré le 70ème anniversaire du décès tragique du démineur Bitschwillerois, en présence du maire, du conseil municipal, de l'UNC et de nombreux habitants du village. (Source : mairie de Bitschwiller, le fil d’infos)
  6. Albert Scheurer (né à Thann en 1848, décédé à Paris en 1924), a épousé en 1875 Fanny Zuber (1856-1917). Il était le fils d’Auguste Scheurer (1807, 1889), et faisait partie de la famille Koechlin. Mais les choses sont un peu compliquées, parce qu’il y a un autre Albert Scheurer (1838-1839), et un autre Auguste Scheurer (Kestner), 1833-1899, chimiste, industriel, homme politique alsacien (député à l'Assemblée Nationale ou à la Chambre des députés, Sénateur de la Troisième République, opposant à l'Empire de Napoléon III).
  7. Grumbach = ruisseau Grum, ce dernier mot pouvant être une altération de ‘‘krumm’’ (= courbé, tordu). Sauf que Grumbach, qui est aussi un patronyme fréquent en Alsace, peut être une altération de Grundbach (ruisseau du fond), ou de Grünbach (ruisseau vert). Ici, le ruisseau prend sa source en contrebas du col de même nom, et se jette dans la Thur, rive gauche, en amont de Thann ; sa longueur dépasse à peine les 1 000 mètres. Il existe une autre rivière Grumbach dans le Sundgau, affluent de la Largue.
BITSCHWILLER, RIVE GAUCHE  (R 174)

REJOIGNEZ DONC LA COMMUNAUTÉ DES ABONNÉS À CE BLOG : bon, d’accord, c’est un peu ringard, mais C’EST GRATUIT, ET UN E-MAIL VOUS PRÉVIENDRA À CHAQUE NOUVELLE PARUTION. Sur la page d’accueil, cliquez sur Menu, remplissez le cadre avec votre adresse e-mail, et cliquez sur « s’abonner » ; vous recevrez de suite un mail, qu’il faudra confirmer pour valider votre abonnement, c’est tout !

  PLUS SIMPLE ? Sur la page d’accueil, cliquez en haut à gauche, « Suivre ce blog » et validez « Ajouter à mon reader » : c’est fait !  

Si cet article appelle une remarque ou si vous avez des idées, n’hésitez pas à poster un commentaire ci-dessous : toutes les questions et suggestions sont les bienvenues, d’avance MERCI.