Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

→ 19,7 km ~ D+ 543 m ~ Un peu difficile (3/6) ~ ***

Voici une superbe et grande randonnée, au départ de Hagenthal-le-Bas, dans la partie sud-est du Sundgau, tout près de la frontière suisse. Il faut prévoir une journée entière si on veut profiter de cet environnement généreux. Mise à part la distance totale, il n’y a pas de difficulté sur le parcours. En ce qui me concerne, je reste sur un échec, n’ayant pas pu trouver le château ruiné du Waldeck ; je l’ai néanmoins laissé sur le tracé, en espérant que vous aurez davantage de chance (merci de nous tenir au courant) !

Le château du Landskron : cette étonnante construction médiévale évoque la proue d’un gros navire de guerre.

Le château du Landskron : cette étonnante construction médiévale évoque la proue d’un gros navire de guerre.

Départ et arrivée : parking devant l’église et à côté de la mairie de HAGENTHAL-LE-BAS (1). Accès conseillé depuis Mulhouse (carrefour île Napoléon) par l’autoroute A 35, direction aéroport et Bâle : sortie St-Louis Huningue Hésingue ; au 1er carrefour, suivre Hésingue sur la gauche ; au rond-point suivant, direction Hésingue, 3ème sortie ; puis prendre à gauche, direction Hésingue centre. À l’église, prendre à gauche, direction Hégenheim ; au bout, prendre à droite, direction Hagenthal-le-Bas ; on y arrive après avoir traversé le hameau de Klepferhof. On trouvera des parkings après le 2ème petit croisement, en contrebas de l’église, juste après la mairie et le garage des pompiers (en face du multi-accueil Tom Pouce). Temps de marche : 5 h 15 mn (*)Distance : 19,7 km. Dénivelé positif : 543 m (**)Difficulté particulière : aucune, à part la longueur du circuit. Conseils : chaussures de randonnée basses ou moyennes tiges (nécessaires à cause de la durée), les bâtons étant à l’appréciation des seniors (il y a quelques montées, mais le reste du temps ces bâtons ne seront guère utiles) ; on emportera le casse-croûte et une bonne réserve d’eau. Date et conditions météo de cette rando : 14/07/2018 ; temps très beau et chaud (températures au départ 26° et à l’arrivée 38°) ; léger vent frais du nord-est. Participant : moi-même. Niveau de ce circuit : un peu difficile (3/6) (***).

 

CARTE DE LA RANDONNÉE

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3721 ET (Huningue Bâle).

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3721 ET (Huningue Bâle).

Tracé et profil altimétrique OpenRunner.

Tracé et profil altimétrique OpenRunner.

LE DESCRIPTIF : (→ c’est long !)

Repartir vers l’entrée du village : au 1er carrefour, on longera l’imposant château résidentiel, ancienne demeure de la famille d'Eptingen (2).

L’église Sts Pierre & Paul et le château.
L’église Sts Pierre & Paul et le château.

L’église Sts Pierre & Paul et le château.

Les panneaux indicatifs : la coquille St-Jacques apparaît un peu plus loin.
Les panneaux indicatifs : la coquille St-Jacques apparaît un peu plus loin.

Les panneaux indicatifs : la coquille St-Jacques apparaît un peu plus loin.

Au 2ème carrefour (en face de la D16 qui va vers Altkirch), prendre à droite, direction Neuwiller, autant en piste cyclable que pour différents circuits de randonnée : nous suivrons le sentier Interregio (il est mentionné sur la carte), et le signe « triangle rouge » (3). Suivre la direction Neuwiller, et après la dernière maison on monte à droite sur un chemin de terre. Plus haut, on retrouve la piste cyclable, faite en plaque de bétons, et on commence à déguster le paysage de ces collines agricoles, faiblement ondulées : la terre est riche, comme partout dans le Sundgau. Les tiges de maïs ont 2 m de haut et portent chacune 2 épis (dopage accepté), différentes céréales alternent avec des prairies, et les arbres fruitiers sont encore bien présents, ce qui procure une sensation de grande harmonie. La propreté est partout de mise ! 

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)
HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

On traverse la route D 16, et notre piste ‘‘pédestro-cyclable’’ continue après un petit crochet gauche-droite : nous descendons vers Neuwiller, et la dégustation paysagère se poursuit.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)
HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

On ne verra pas grand-chose de Neuwiller (4) : au 1er ‘‘Céder le passage’’, continuer tout droit, et au ‘‘Stop’’ prendre à droite, D 16, direction Benken. Peu après (calvaire à gauche), prendre vers la droite rue de Leymen, et nous suivrons un « disque vert ». Ce chemin empierré monte un peu et part vers la droite, et on se retrouve sur un plateau agricole ; au niveau de la table en bois avec ses bancs, continuer tout droit, sur le chemin agricole.

Les collines du Sundgau sont un éternel plaisir pour les yeux.
Les collines du Sundgau sont un éternel plaisir pour les yeux.

Les collines du Sundgau sont un éternel plaisir pour les yeux.

On verra ici plusieurs nichoirs, parfaitement bien conçus et correctement installés.

On verra ici plusieurs nichoirs, parfaitement bien conçus et correctement installés.

En arrivant devant un panneau ‘‘Sens interdit aux cavaliers et cyclistes’’, descendre vers la gauche, entre les champs ; en bordure de forêt, nous entrons en territoire helvète.

Crise diplomatique en vue : le chasseur assis dans ce mirador est en Suisse, mais il essaye de tirer sur des animaux qui vivent en France !

Crise diplomatique en vue : le chasseur assis dans ce mirador est en Suisse, mais il essaye de tirer sur des animaux qui vivent en France !

En haut d’une courte montée, prendre à droite le large chemin ; au niveau de la forêt, c’est encore tout droit, jusqu’à voir un petit sentier qui part à gauche (panneau d’interdiction aux chevaux).

Le paysage généreux, et le sentier à ne pas rater.
Le paysage généreux, et le sentier à ne pas rater.

Le paysage généreux, et le sentier à ne pas rater.

Ce sentier est un raccourci forestier, non dénué d’intérêt : en haut, on verra sur la droite une ancienne borne frontière en grès rose, datée de 1816.

Les deux côtés de cette ancienne borne frontière : le côté suisse porte les armoiries du canton de Bâle-Ville.
Les deux côtés de cette ancienne borne frontière : le côté suisse porte les armoiries du canton de Bâle-Ville.

Les deux côtés de cette ancienne borne frontière : le côté suisse porte les armoiries du canton de Bâle-Ville.

Nous marchons de nouveau en France : reprendre le large chemin, et 20 m après on arrive à un ancien poste frontière, l’endroit ne manquant pas de charme.

Une borne frontière en granit (ici le côté suisse, avec la croix), et un banc pour douanier suisse.
Une borne frontière en granit (ici le côté suisse, avec la croix), et un banc pour douanier suisse.

Une borne frontière en granit (ici le côté suisse, avec la croix), et un banc pour douanier suisse.

La France donne aussi dans l’humour : on imagine mal un car ou camion passant par ici !

La France donne aussi dans l’humour : on imagine mal un car ou camion passant par ici !

Prendre le chemin carrossable et forestier vers la droite, « disque vert ». Plus loin, en retrouvant les cultures, on voit sur la gauche la petite ville de Leymen, et la tour du donjon du Landskron sur la colline en face.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

Après une parcelle de vigne, continuer tout droit, et ça descend ; suivre le « disque vert » sur le chemin de gauche, et on passe bientôt entre les bâtiments d’une grosse ferme très propre. Tournant à droite, et nous voici rue des Vignes, avec les premières maisons de Leymen (5) ; prendre ensuite à gauche, rue du Stade, avec la déchetterie avant le stade, et on arrive sur une grand-rue. Nous quittons alors l’itinéraire « disque vert » et partons à gauche

→ L’itinéraire qui suit n’est pas balisé : il est juste un raccourci pratique et facile pour monter vers le château. Après le pont sur une rivière (la Birsig, rivière franco-suisse), au carrefour, prendre à droite la D 12b, direction château du Landskron, puis la 1ère à gauche, rue de la Paix. On arrive à une fontaine décorée : prendre alors à droite, rue des Pommiers.

Juste après la fontaine et sa cabane, monter à droite, rue des Pommiers.

Juste après la fontaine et sa cabane, monter à droite, rue des Pommiers.

Nous sommes exactement dans l’axe du donjon du Landskron. Après un passage entre 2 rochers, prendre à droite (rue des Noyers), et de suite la 1ère à gauche (rue des Vergers) : on traverse alors la voie ferrée de la ligne 10 du tramway de Bâle-Campagne, tout près de la gare de Leymen.

La ligne 10 et son tramway, qui arrive ici en gare de Leymen (France).
La ligne 10 et son tramway, qui arrive ici en gare de Leymen (France).

La ligne 10 et son tramway, qui arrive ici en gare de Leymen (France).

Après le passage à niveau : on débouche sur une route : cette D 23IV, bien que située en France, relie les villes suisses de Bättwil et Flüh à Rodersdorf, et est très fréquentée. Partir vers la gauche, en restant sur ce bord gauche, et c’est rapide : après la dernière maison et le panneau de fin de ville, traverser, et prendre le chemin de terre qui monte vers la forêt (il n’y a pas de panneau indicatif). On arrive sur un large chemin horizontal : le prendre vers la droite, et 10 m après, monter le chemin sur la gauche (toujours aucune indication). C’est la partie montante de l’itinéraire : virage à droite (enfin une borne nous indique la présence du château), puis virage à gauche, et on débouche sur le plateau du Landskron (6).

Première image du château du Landskron.

Première image du château du Landskron.

Partir vers la gauche, et de suite une rampe en béton permet d’accéder au château : la grande porte en bois est ouverte, et en continuant tout droit on accède à la cour intérieure et de là au donjon impressionnant, par une montée tout aussi impressionnante : escalier métallique en tire-bouchon, passage rocheux en surplomb, escalier en pierre puis en bois (un projecteur est le bienvenu), et enfin quelques marches en pierre, pour arriver sur une vaste plate-forme. Deux tables d’orientation permettent de comprendre le paysage et l’intérêt du château : l’une regarde au nord, de la Porte de Bourgogne au Jura suisse, agglomération bâloise incluse, l’autre est tournée au sud, et donc toute vers la Suisse.

Le donjon massif.

Le donjon massif.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)
Nous voici tout en haut du donjon du Landskron !
Nous voici tout en haut du donjon du Landskron !

Nous voici tout en haut du donjon du Landskron !

Retour sur terre : la vaste cour dite ‘‘extérieure’’ permet la pause casse-croûte grâce à quelques bancs, et il y a même deux grilles barbecue !  

Deux vues depuis la cour extérieure : nous nous enfilons juste à droite de la tour aux poudres.
Deux vues depuis la cour extérieure : nous nous enfilons juste à droite de la tour aux poudres.

Deux vues depuis la cour extérieure : nous nous enfilons juste à droite de la tour aux poudres.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

Le curieux passage couvert débouche sur la route goudronnée d’accès, que nous suivons tranquillement. En bas, et c’est l’annexe Tannenwald, on rencontre le GR 531 « rectangle bleu » que nous suivrons vers la droite, en direction de Hagenthal (ce n'est pas écrit), avec interdiction aux cavaliers. Route goudronnée, puis chemin empierré, on arrive à une ancienne carrière puis à une petite chapelle.

La chapelle des Âmes du Purgatoire (7).

La chapelle des Âmes du Purgatoire (7).

→ Nouveau raccourci : juste avant la chapelle, prendre à gauche la rue Bellevue ; en bas, prendre encore à gauche le chemin empierré. Au croisement, partir vers la droite à la recherche des ruines d’un autre château, celui du Waldeck (8) : nous suivons un « triangle bleu ».

Jusqu’ici, tout est clair…

Jusqu’ici, tout est clair…

On arrive bientôt à une paroi rocheuse, avec une cabane de chasse sur la droite. Les ruines du château sont peut-être là, mais il n’y a aucun sentier, ni aucun panneau, ni aucune entrée visible (9).

Les pauvres ruines du château Waldeck sont-elles là-haut ? Mystère…

Les pauvres ruines du château Waldeck sont-elles là-haut ? Mystère…

Même sans château, le chemin monte encore, et en haut on tourne à gauche pour la descente vers le point de départ de cette boucle pas vraiment utile. Retour vers Leymen : c’est tout droit, en suivant le « triangle bleu », et on retraverse la voie ferrée du tramway bâlois.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

Plus bas, on traverse la route D 23, et on continue en face, rue de l’Église. L’église St-Léger a été rénovée récemment, et la commune a fait la part belle au cuivre : pas seulement pour la couverture du clocher, mais aussi pour de nombreux embellissements en façade et sur les côtés.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)
HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

Juste après la maison portant le n°3 (il y a aussi un réverbère avec un « triangle bleu »), descendre la petite rue à gauche (pas de nom) : on débouche sur la D 23. Traverser et continuer en face sur la D 9b, direction Oltingue, et on retrouve le « rectangle bleu » du GR 531, direction Hagenthal-le-Haut. Il est préférable de traverser cette D 9b et de continuer sur le trottoir de droite. On sort de Leymen, après avoir traversé un petit ruisseau : la route tourne à gauche, mais nous continuons tout droit sur une petite route goudronnée (accès à la déchetterie) qui monte un peu, avant de redescendre vers une station de pompage. Prendre alors légèrement vers la gauche.

En arrivant sur une petite route goudronnée, prendre encore vers la gauche, et on remonte jusqu’à la chapelle dite « Heiligenbrunn » (10).

Encore le charme de la zone agricole.

Encore le charme de la zone agricole.

La chapelle et la source sacrée : cette dernière est à présent réglée par un classique quoique moderne robinet.
La chapelle et la source sacrée : cette dernière est à présent réglée par un classique quoique moderne robinet.

La chapelle et la source sacrée : cette dernière est à présent réglée par un classique quoique moderne robinet.

Juste avant la chapelle, on a pris sur la gauche, et après il faut suivre le chemin qui monte en forêt, sur la droite : patience, le panneau indicatif arrive un peu plus loin. Dernière montée : au croisement, continuer tout droit (le panneau est aussi plus loin), et en arrivant sur un large chemin forestier, prendre à droite. Ici, la carte ne correspond pas vraiment au terrain, ça passera quand même ! Un peu après, partir à gauche, « rectangle bleu », et même « disque vert ».

Au croisement suivant, prendre légèrement à droite, et après à gauche, et voici le nom GR 531 sur le panneau. Tout droit ensuite, et on descend. Compliqué ? Un peu, certes ! Au virage avec une table et ses bancs, continuer sur la gauche.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

On arrive à une ancienne station de pompage : nous sommes rue de Heiligenbrunn à Hagenthal-le-Haut (11), c’est tout droit jusqu’à un carrefour. On verra alors la chapelle Ste-Catherine, dans la même enceinte grillagée que l’école primaire, ce qui est peu banal…

La chapelle Ste-Catherine, et le périscolaire et foyer de même nom.
La chapelle Ste-Catherine, et le périscolaire et foyer de même nom.

La chapelle Ste-Catherine, et le périscolaire et foyer de même nom.

Partir vers la droite à la fontaine (eau potable !), direction Hagenthal-le-Bas : le périscolaire et foyer sont juste après. Un peu plus loin, quitter la route et partir carrément à droite, rue de l’Église, qui nous ramènera tranquillement jusqu’au village voisin d’Hagenthal-le-Bas.

Ce calvaire est en pleine pâture : les deux jeunes bovins broutent donc une herbe bénie !

Ce calvaire est en pleine pâture : les deux jeunes bovins broutent donc une herbe bénie !

Le clocher de l’église Sts-Pierre & Paul de Hagenthal-le-Bas.

Le clocher de l’église Sts-Pierre & Paul de Hagenthal-le-Bas.

On arrive très vite au cimetière et à l’église de Hagenthal-le-Bas : descendre à droite pour retrouver la mairie et le château, la route D 12b, et le parking sur la droite. Cette randonnée aura duré 5 heures et 15 mn (*).

Texte et photos : Pierre Brunner, juillet 2018.

→ AVEC OPENRUNNER : L’accès direct à ce parcours est ici, et il est téléchargeable sur GPS : https://www.openrunner.com/r/9942337

(*) LE TEMPS INDIQUÉ ICI est celui d’un randonneur entraîné, marchant à une vitesse assez soutenue ; il inclut les arrêts photos, mais pas les pauses.

(**) DISTANCE EXACTE ET DÉNIVELÉ POSITIF ils sont calculés à partir du site OpenRunner https://www.openrunner.com/

(***) NIVEAU DES CIRCUITS : ils sont classés en 6 niveaux : très facile (1/6), facile (2/6), un peu difficile (3/6), assez difficile (4/6), difficile (5/6), extrêmement difficile (6/6) – ce dernier niveau ne devrait jamais être proposé ici…

J’AI BIEN AIMÉ :

  • Ce petit circuit long, assez facile, et de toute beauté !
  • Les diverses cultures entre Hagenthal-le-Bas et Neuwiller.
  • Les bornes frontières et le banc de la douane suisse.
  • La ville de Leymen et le tramway suisse.
  • Le château du Landskron, son accès au donjon, sa cour extérieure !
  • La chapelle et la source Heiligenbrunn.
  • La signalétique globalement bonne (section Village-Neuf du Club Vosgien)

JE N’AI PAS TROP AIMÉ :

  • Je n'ai pas réussi à trouver le château Waldeck, que les panneaux indiquent pourtant.
  • L’imprécision de la carte IGN entre la chapelle Heiligenbrunn et l’ancienne station de pompage de Hagenthal-le-Haut (d'après moi).

 

NOTES :

  1. Petite ville de 1 200 habitants. Voir sur Wikipédia (lien sécurisé https://fr.wikipedia.org/wiki/Hagenthal-le-Bas ) et le site internet de la commune (lien sécurisé https://www.hagenthal-le-bas.fr/ ), sur lequel je recommande la vidéo de présentation d’une exceptionnelle qualité (10 mn).
  2. Voir sur le site de la commune (lien direct sécurisé https://www.hagenthal-le-bas.fr/notre-village/historique/2014-11-26-08-10-10.html ) et aussi sur le journal ‘‘L’Alsace’’ avec le lien https://www.lalsace.fr/haut-rhin/2018/01/24/le-chateau-a-vendre-sur-un-site-de-petites-annonces → ignorer alors la pub et recliquer sur le lien du journal (merci à Cédric Vichard, originaire de la commune, pour cette info).
  3. Le Club Vosgien de Village-Neuf (site Internet : http://cv-village-neuf.fr/ ) fait ici un excellent travail de fléchage des itinéraires ; espérons que les cartes puissent un jour le prendre en compte... 
  4. Petit village de 450 habitants (lien sécurisé Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Neuwiller ); l’ancien centre thermal ne semble plus en activité.
  5. Commune de 1200 habitants : lien sécurisé Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Leymen ) et site de la commune (https://leymen.fr/ ), actuellement en cours de refonte.
  6. On trouvera les infos de base sur Wikipédia (lien sécurisé https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_du_Landskron ) ; pour une visite détaillée, voire le lien lui-aussi sécurisé https://www.chateauxfortsalsace.com/fr/chateau/le-chateau-du-landskron/
  7. « Située rue du Landskron, elle a été édifiée en 1928, à l’initiative de messieurs Gonthier et Stupfler. Les pèlerins qui se rendaient à Mariastein faisaient régulièrement une halte à cette chapelle construite en remplacement d’une autre chapelle ‘‘des Ermites’’, détruite par les ravages du temps » (Source : site Internet de la commune). « C'est par la vente d'un poème de Stupfler sur des cartes postales que le projet de la construction d'une chapelle vouée aux âmes du purgatoire est financé. Du Printemps de 1928 jusqu'en 1931, et par des grands froids de -28°C, le petit miracle se produit... Le "Petit Lourdes" peut enfin être inauguré. Il fallait plus que du bon pour réussir, c'est donc du meilleur (nom de l'architecte en alsacien : Besserer, bien nommé) qui s'y est collé. C'est l'instituteur Laurent Gontier et son ami poète Emile Stupfler qui obtiennent une parcelle de quatre ares de la part de paysans. Le curé Edouard Reber l'a bénie. On trouve cette petite chapelle Route du Landskron à Leymen » (Source : http://www.petit-patrimoine.com/ ).
  8. Voir le lien non daté http://chateau.over-blog.net/article-4297939.html
  9. Quelqu'un pourra peut-être nous donner la marche à suivre pour s'approcher de cet ancien château : d'avance merci. OUI !!! Voir ci-dessous !
  10. Traduction de Heiligenbrunn : source (ou puits) sacrée. Lien https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-de-heiligenbrunn-a-leymen . Cette chapelle est dédiée à sainte Walspurge (Walpurca).
  11. Ce petit village de 640 habitants n’a pas d’église, juste une chapelle. Quelques renseignements sur Wikipédia, par le lien sécurisé https://fr.wikipedia.org/wiki/Hagenthal-le-Haut

LES VESTIGES DU WALDECK

Je rajoute ici, avec son accord, la publication de l’ami Prosper Ruetsch (fin spécialiste du Sundgau) sur sa page Facebook du 26 septembre 2018.

26/09 - Face au prestigieux château du Landskron, dans la forêt du Tannenwald, se dressent les vestiges du château du Waldeck. Entouré autrefois de fossé, il ne subsiste que quelques pans de murs sur le rocher le plus élevé. Détruit par le tremblement de terre de 1356, le Waldeck ne fut jamais reconstruit.

Une légende nous raconte que c'est dans cette profonde forêt du Tannenwald que vivait l'ermite Ludigari. Ne vivant que de racines, il guérissait grâce aux herbes médicinales, ceux qui venaient le trouver. Ludigari était si bon qu'il scrutait toujours le sol dans la crainte d'écraser un insecte. Il faisait aussi provision de baies, de graminées et de glands destinés aux bêtes qui venaient pleurer misère autour de sa hutte en hiver.

Sentant venir sa fin, il s'étendit sur un lit de fougères. Quelques jours plus tard, les pèlerins de Mariastein découvrirent dans la forêt, parmi les fleurs, le corps de l'ermite. Quand on l'enterra, les bêtes des bois accompagnèrent le cortège et les cloches sonnèrent non pas le glas, mais la grande sonnerie de Pâques.

Source : ‘‘Promenades historiques à travers le Sundgau oriental’’ (Marc Glotz)

Photo : Prosper Ruetsch.

Photo : Prosper Ruetsch.

Photo : Prosper Ruetsch.

HAGENTHAL-LE-BAS : AU LANDSKRON ! (R 165)

Vous cherchez quelque chose de précis ? Écrivez-le simplement dans le rectangle pâlichon « Rechercher », en haut et vers la droite sur l’écran d’accueil, puis cliquez sur la loupe. Naturellement, la recherche ne s’effectue que sur ce blog LTD RANDO 68. Grâce à cette possibilité qui donne d’excellents résultats, je ne publierai pas la liste des 150 randonnées de ce blog, comme je l’avais fait pour les 50 puis les 100 premières.

SI VOUS NE L’AVEZ PAS ENCORE FAIT : REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DES ABONNÉS À CE BLOG : C’EST GRATUIT, ET UN E-MAIL VOUS PRÉVIENDRA À CHAQUE NOUVELLE PARUTION. Sur la page d’accueil, cliquez sur Menu, remplissez le cadre avec votre adresse e-mail, et cliquez sur « s’abonner » ; vous recevrez de suite un mail, qu’il faudra confirmer pour valider votre abonnement. C’EST TOUT !

  PLUS SIMPLE ? Sur la page d’accueil, cliquez en haut à gauche, « Suivre ce blog » et validez « Ajouter à mon reader » : c’est fait !  

Si cet article appelle une remarque ou si vous avez des idées, N’HÉSITEZ PAS À POSTER UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS : TOUTES LES QUESTIONS ET SUGGESTIONS SONT LES BIENVENUES, d’avance MERCI.