Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LTD RANDO 68
LTD RANDO 68
Menu
KRUTH : LE CHALET « S’STRASS HIESEL »

KRUTH : LE CHALET « S’STRASS HIESEL »

Juste au-dessus de Kruth se trouve, depuis bientôt 5 ans, le magnifique chalet « S’Strass Hiesel », que je vous invite à découvrir, du moins pour celles et ceux qui ne le connaîtraient pas encore. La visite et le petit détour en valent vraiment la peine. Et surtout, félicitations et remerciements au groupe des « Retraités dynamiques » !

Le chalet « S’Strass Hiesel », photographié le 13 janvier 2018, et donc encore dans ses parures de Noël.

Le chalet « S’Strass Hiesel », photographié le 13 janvier 2018, et donc encore dans ses parures de Noël.

LA DESCRIPTION :

Le chalet et ses ‘‘dépendances’’ ont été construits sur un promontoire rocheux plat, idéalement exposé sud-ouest pour l’ensoleillement, à une altitude de 600 m. Le chalet lui-même prend appui sur une dalle en béton et des murets en granite ; il est en bois, dont le façonnage a naturellement été réalisé en scierie (Scierie Arnold à Kruth). Il a la forme d’un carré d’environ 5 m de côté ; la porte ferme parfaitement, et les 4 fenêtres (dont 2 à bascule) sont à double vitrage. La toiture en tôle, d’une couleur agréable, est identique à celle de son cousin, le chalet Béni Benoît (1).

Le chalet, vu du côté nord-ouest.

Le chalet, vu du côté nord-ouest.

L’arrière du chalet, avec une des grandes tables.

L’arrière du chalet, avec une des grandes tables.

À l’intérieur, on trouvera un poêle à bois, le conduit de cheminée étant à l’extérieur, et une petite réserve de bois et papier. Ce poêle ne permet pas la cuisson des aliments, mais juste de faire chauffer de l’eau dans une casserole (prévoir la casserole et l’eau). Il y a surtout 4 grandes tables, bien espacées, permettant d’asseoir chacune 6 à 8 personnes. De nombreux porte-manteaux et cintres, ainsi qu’un balai, complètent l’équipement. Une feuille signée du maire de la commune précise que ce chalet est uniquement destiné aux randonneurs, et qu’il est interdit d’y passer la nuit ; un livre d’or (sans stylo) est à disposition. L’intérieur est propre et lumineux, très accueillant aussi.

La plaque d’identité du chalet.

La plaque d’identité du chalet.

Le blason de la commune.

Le blason de la commune.

La boussole et l’altimètre sont d’origine !

La boussole et l’altimètre sont d’origine !

Les aménagements intérieurs, d’un côté et de l’autre.
Les aménagements intérieurs, d’un côté et de l’autre.

Les aménagements intérieurs, d’un côté et de l’autre.

Devant l’entrée, une terrasse couverte par l’avancée du toit propose 2 autres tables.

La terrasse, vue d’un côté et de l’autre.
La terrasse, vue d’un côté et de l’autre.

La terrasse, vue d’un côté et de l’autre.

Un coin de cette même terrasse.

Un coin de cette même terrasse.

À l’extérieur, on verra d’abord le barbecue, qui dispose d’un abri particulier. En plus de l’espace de cuisson, dont le foyer est prudemment limité en hauteur et orienté vers l’ouest, on dispose d’une grande grille à 2 niveaux, d’un plan de travail (ce qui est rare !), et d’une bonne avancée du toit pour cuisiner et cuire à l’abri. Il y a aussi 2 grandes tables (MJ Sciage, Michael Jeandenans, à Kruth) pour de 10 à 12 personnes chacune, et une 3ème plus ancienne. On trouvera du bois à l’arrière du chalet, et aussi en arrivant, près d’un cabanon. Ce dernier, fermé par 2 portes, contient une citerne faisant sans doute office de réserve d’eau. Tous ces aménagements extérieurs sont bien espacés, et même en cas de forte affluence, chaque groupe pourra garder son indépendance et sa tranquillité.

Le chalet spécial pour le barbecue, et une des grandes tables.

Le chalet spécial pour le barbecue, et une des grandes tables.

Détails du barbecue.
Détails du barbecue.

Détails du barbecue.

La petite cabane, en arrivant.

La petite cabane, en arrivant.

L’HISTORIQUE (premier apport culturel…) :

Le site internet de la commune (http://www.kruth.fr/index.php) permet de consulter les bulletins semestriels d’informations diffusés aux Kruthoises et Kruthois. Voici trois extraits qui exposent la genèse du projet et sa réalisation.

« Cette année avec la renaissance du printemps, un nouveau groupe s’est formé, ce sont les « Retraités dynamiques ». Ces huit volontaires, se retrouvent tous les quinze jours, le jeudi, effectuant des travaux pour nous permettre de profiter dans de bonnes conditions des magnifiques paysages de notre village. Leur première réalisation a été la réouverture du sentier historique des douaniers qui passe à côté des ruines de l’ancienne Chapelle Saint-Nicolas. Une nouvelle signalétique réalisée par la Commune de Kruth, permet maintenant, en partant de la gare et de l’église, de découvrir ce sympathique chemin qui serpente dans les sous-bois à proximité des cascades St-Nicolas. Ensuite, ils ont procédé à la remise en état du sentier qui fait le tour du village. Le prochain chantier, sera la réalisation d’un nouveau sentier partant du circuit des Kriters vers le haut du Strass où sera construit un abri pour randonneurs. Pour permettre l’acheminement des matériaux, ils vont également créer un chemin d’accès à partir d’un ancien chemin forestier. Ce petit chalet sera financé par le bénéfice de plusieurs années de vente de décors de Noël. » (Bulletin communal de Kruth « LE SEMESTRIEL DES KRUTHOIS », été 2012)

« Abri du Strass et passerelle : en février 2013, se sont réunis en mairie, les membres de la commission «Travaux et Environnement» du conseil municipal, le groupe des «retraités dynamiques» et le bureau du Comité d’Animation pour étudier les offres de trois entreprises kruthoises pour la réalisation d’un abri au Strass. C’est le devis le moins cher qui a été retenu : celui des établissements ARNOLD Frères. Dans ce projet, la commune finance la dalle en béton, les murets en granite ainsi que la cheminée. Le Comité d’Animation de Kruth finance le chalet en bois avec le bénéfice de plusieurs années de vente de décors de Noël. Fin avril, le façonnage du chalet était terminé en scierie, ce sont alors les «retraités dynamiques» qui sont passés à l’action en acheminant vers le Strass les différents éléments de ce puzzle, pour commencer, avec l’aide de Maurice Arnold, le montage de cette construction. Ces bénévoles ont également réalisé un sentier de liaison avec une magnifique passerelle entre le circuit des «kriters» et le nouvel abri pour randonneurs. Tous ces gens de bonne volonté œuvrent ensemble pour l’amélioration de notre cadre de vie. C’est en respectant leur travail que nous pourrons les remercier. » (Bulletin communal de Kruth « LE SEMESTRIEL DES KRUTHOIS », été 2013)

« L’abri-chalet touristique du Strass (le Strass Hiesel) a été inauguré fin septembre au son des cors des Alpes, grâce à une équipe soudée, ‘‘les retraités actifs’’. » (Bulletin communal Kruth « LE SEMESTRIEL DES KRUTHOIS », hiver 2014)

Le village de Kruth, depuis la plateforme rocheuse du Strass.

Le village de Kruth, depuis la plateforme rocheuse du Strass.

« S’STRASS HIESEL », UN DRŌLE DE NOM (deuxième apport culturel…) !

Le S’ doit être l’article, ou le déterminant comme on dit maintenant.

Hiesel doit être comme Hislà dans d’autres villages : c’est la petite maison. Pas forcément dans la prairie, ici c’est même carrément la montagne…

Ce qui nous amène à Strass, et là les choses se compliquent. J’ai rassemblé à ce sujet 3 propositions, et je laisse à chacune et à chacun le soin de se faire sa propre opinion ! 

  1. Verre riche en plomb, incolore ou coloré à l'aide d'oxydes métalliques, imitant diverses pierres précieuses. Le terme strass, apparu en 1746, est dérivé du nom d'un joaillier strasbourgeois, Georges Frédéric Strass, qui mit à la mode ce type de bijoux ; ce joaillier, né à Wolfisheim le 29 mai 1701 et décédé le 22 décembre 1773, n’était autre que le joaillier du roi de France. Ce bijoutier eut l'idée en 1746 de confectionner des bijoux à bas prix. Certains modèles très rares coutèrent plus cher que les originaux ! Au sens figuré, qui brille d'un éclat trompeur. → Merci à MM. Pierre Larousse et Paul Robert pour leur aide !
  2. De l’allemand ‘‘straße’’ (strasse) = rue, route. → Merci à Raphaël P., d’Uffholtz, pour son aide !
  3. Le Strass provient du latin "stratum" désignant une " chose étendue", une étendue plane, mais aussi une voie rendue plate par la pose de dalles. Le Strass de Kruth n'est pas à l'origine une voie pavée, c'est une étendue plane. Ce mot viendrait aussi du celtique strath ou strat, qui désigne une contrée ou une vallée située au bord d’une rivière (le mot gaélique srath est de même utilisé en Écosse rurale pour décrire une large vallée). → Merci à Geneviève G. de Mulhouse, pour ses recherches (2), que je me suis permis de prolonger un peu.

J’ajoute que l’endroit est étonnant : il y a partout, avant d’arriver au Strass et au-dessus, des murets en pierre. Certains évoquent d’anciennes constructions, fermes ou granges, et les autres devaient limiter des parcelles de terrains : de la vigne peut-être, la faible altitude (600 m) et l’excellente exposition le permettaient largement (3).

 

L’ACCÈS

En venant de Kruth, ce qui est le plus facile, deux itinéraires se rejoignent en direction du Strass : je propose de les utiliser tous les deux pour un petit circuit. Attention, le chalet ne figure pas encore sur la carte (je l’ai situé pour le mieux), et au-dessus du Strass, les itinéraires balisés sont confus et ne correspondent pas du tout à la carte : prudence donc. Pour cette raison, à moins de très bien connaître le secteur, je déconseille d’arriver par le haut, du Treh ou du Gommkopf par exemple.

Pour ce circuit, on peut même arriver à Kruth en train !

Pour ce circuit, on peut même arriver à Kruth en train !

La montée : départ du parking et aire de casse-croûte, de suite en entrant à Kruth à droite, ou du parking de la gare SNCF juste en face, à gauche donc. Partir sur la droite par le sentier « + rouge » qui monte juste au bout de l’aire de pique-nique et derrière l’ancien « café de la Gare » (dommage que le chalet ne soit pas indiqué ici) C’est un joli sentier qui s’élève peu à peu au-dessus du village, avec des zigzags agréables.

Le sentier de la montée…

Le sentier de la montée…

… passe en-dessous d’une barre rocheuse.

… passe en-dessous d’une barre rocheuse.

Après une petite descente, une mini-passerelle en bois et un banc, on arrive à un croisement : continuer tout droit « Kruth par abris Strass », toujours « + rouge ». 

Un banc, un peu au-dessus du sentier, permet de reprendre son souffle, avec une jolie vue sur le village. Un peu plus haut, notre étonnant sentier qui part vers la droite progresse entre deux murets de pierres, lesquelles sont couvertes de mousses et autres lichens.

Le village de Kruth est bien là en bas !

Le village de Kruth est bien là en bas !

Le sentier prend une bizarre configuration.

Le sentier prend une bizarre configuration.

On arrive à une grande passerelle en bois (attention, le bois est glissant par temps humide), suivie d’un escalier.

Passage de la passerelle…

Passage de la passerelle…

… et montée des marches d’escalier.

… et montée des marches d’escalier.

Petite descente après une barre rocheuse, et on arrive alors tout près de l’abri S’Strass Hiesel, environ 30mn après le départ.

Si on veut encore monter un peu : reprendre le sentier « + rouge » en continuant donc la montée : on arrive sur un large chemin, et on passe une sorte de col, avec à gauche de gros rochers, et à droite des cailloux couverts de mousse.

Passage d’un « col », avec les rochers sombres à notre gauche.

Passage d’un « col », avec les rochers sombres à notre gauche.

Peu après, quitter ce chemin (qui descend vers Laffe, non balisé), et prendre le sentier « + rouge » qui monte à droite, direction Markstein - Treh par Gomm. Un peu plus haut, continuer la montée en « + rouge », et on arrive bientôt sur un large chemin forestier, qui est peut-être le « Chemin Laffe » mentionné sur la carte. Pour nous, c’est la fin de la montée.

La descente :

Descendre ce chemin (à droite donc) sur une cinquantaine de mètres ; juste avant un mirador, prendre le sentier qui descend à droite, et c’est le « triangle rouge », direction Kruth direct ! Très vite, on arrive au point de contact vu quelques minutes avant en montant : continuer le « triangle rouge » vers la gauche.

Je me fais bien comprendre ? Le « + rouge » c’était pour la montée, le « triangle rouge » sera pour la descente. Assez vite, on retrouve le croisement rencontré au début de la montée : continuer tout droit, direction Kruth village direct, toujours avec le « triangle rouge ». L’église est juste en face, et cette dernière partie sera ultra-rapide. En bas, on a un tout petit panneau qui annonce le Strass Hiesel, en plus du « triangle rouge », mais il faut le voir…

Les panneaux au départ de Kruth village…

Les panneaux au départ de Kruth village…

… gros plan sur celui du Strass, qui est tout petit !

… gros plan sur celui du Strass, qui est tout petit !

Au Stop (nous étions rue Bischa), prendre à gauche et longer la rue principale. On passe près du fameux cadran solaire de la commune, que tous les automobilistes visualisent parfaitement.

Le cadran solaire de Kruth…

Le cadran solaire de Kruth…

… et les explications scientifiques.

… et les explications scientifiques.

Plus loin, on passe devant l’hôtel restaurant « Auberge de France », et ceux qui connaissent cet établissement comprendront que, déjà en 1914, le maréchal Joffre n’avait pas fait un mauvais choix…

Sans commentaire…

Sans commentaire…

Peu après, on retrouve l’ancien Café de la Gare : notre parking est tout près, d’un côté ou de l’autre de la route. Durée de ce circuit : environ 2 heures.

Textes photos : Pierre BRUNNER, janvier 2018.

 

CARTE DU CIRCUIT (sans garantie aucune) :

→ Attention : le tracé est très approximatif dans le secteur du chalet.

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3619 OT (Bussang La Bresse).

Carte de randonnée IGN au 1/25 000ème 3619 OT (Bussang La Bresse).

NOTES :

  1. Chalet construit sur la plateforme du bûcher de la St-Jean, et appartenant également à la commune de Kruth : voir la description sur ce blog, dans la randonnée R 38, lien direct sécurisé http://ltd-rando68.over-blog.com/2016/12/kruth-chalet-beni-benoit-schafert-r-38.html
  2. On trouvera d’intéressantes précisions concernant le village de Kruth et ses lieux-dits sur le lien http://assifarnoldinfos.canalblog.com/archives/2007/04/11/4591965.html
  3. Précisions données récemment par le maire de Kruth Claude Walgenwitz, que je remercie chaleureusement : « Autrefois, il n’y avait pas de forêt là-haut, c’était un espace de plantations en terrasses, qu’au village on appelait ‘‘Kritter’’, ce qui signifie ‘‘champs’’. Les gens plantaient surtout des pommes de terre, il n’y a jamais eu de vignes. Les pierres avaient été enlevées des terres et rassemblées en murets, qui constituaient les limites des parcelles ». Concernant le nom de l’abri, il n’y a pas d’explication connue pour le mot Strass.    

 

Le listing des 100 premières randonnées de ce blog est disponible sur le lien direct sécurisé http://ltd-rando68.over-blog.com/2017/09/listing-de-mes-100-premieres-randonnees-et-de-tout-le-reste.html

KRUTH : LE CHALET « S’STRASS HIESEL »

SI VOUS NE L’AVEZ PAS ENCORE FAIT : REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DES ABONNÉS À CE BLOG : C’EST GRATUIT, ET UN E-MAIL VOUS PRÉVIENDRA À CHAQUE NOUVELLE PARUTION. Sur la page d’accueil, cliquez sur Menu, remplissez le cadre avec votre adresse e-mail, et cliquez sur « s’abonner » ; vous recevrez de suite un mail, qu’il faudra confirmer pour valider votre abonnement. C’EST TOUT !

  PLUS SIMPLE ? Sur la page d’accueil, cliquez en haut à gauche, « Suivre ce blog » et validez « Ajouter à mon reader » : c’est fait !  

Si cet article appelle une remarque ou si vous avez des idées, N’HÉSITEZ PAS À POSTER UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS : TOUTES LES QUESTIONS ET SUGGESTIONS SONT LES BIENVENUES, d’avance MERCI. Attention, avant de valider, il faudra prouver que vous n’êtes pas un robot : ne perdez pas patience !